Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Les signes en société

Stéphane Breton
p. 447-448

Texte intégral

Stéphane Breton, maître de conférences

Anthropologie sémiotique : la norme des échanges

1Le séminaire a été consacré à une analyse minutieuse des travaux de Michael Silverstein concernant l’idéologie linguistique. En suivant cet auteur - qui s’inscrit dans la tradition de l’anthropologie linguistique américaine (de Boas à Whorf) et dans la filiation d’une réflexion sémiotique inaugurée par Peirce et continuée par Jakobson -, nous nous sommes intéressé aux modalités de la méconnaissance, par les locuteurs d’une langue, des paramètres grammaticaux constitutifs de cette langue, en raison du fait qu’une langue ne peut être pensée par ses propres locuteurs qu’à partir des outils conceptuels qu’elle leur offre. Cette réflexion a été mise en parallèle avec les considérations de Wittgenstein relatives aux « jeux de langages » et au caractère contraignant de la « grammaire ». Il s’est agi de montrer comment tout système de signe, et le langage en premier lieu, est d’une part normatif, puisque sa « grammaire » est une norme de description constitutive des faits, mais d’autre part, de ce fait même, idéologique, puisque cette « grammaire » ne saurait prétendre être un fait dont le langage pourrait rendre compte objectivement. Cela nous a conduit à des considérations inspirées de Benjamin Whorf et de Louis Dumont sur la nécessité du point de vue comparatif dans l’analyse des systèmes de signes, puisque, selon cette perspective, il s’agit de comparer des « grammaires », et non la description des faits qu’elles rendent possible.

2Rupert Stasch (Reed College, Oregon), maître de conférences invité à l’École, a donné deux exposés sur les prestations mortuaires des Korowai de Papouasie occidentale.

3J’ai enfin présenté une communication, « L’institution du sujet : critique du dualisme juridique », à la journée d’études « L’institutionnel et le symbolique », organisée par le Centre de recherches politiques Raymond-Aron et le Centre d’étude des normes juridiques, EHESS, le 14 décembre 2000.

Atelier d’analyse de films documentaires : la parole et l’institution

4La première partie du séminaire a été consacrée à une analyse de la manière dont la parole est mise en scène dans le cinéma documentaire, et plus particulièrement la parole dans l’institution, la circulation de la parole comme constitutive de l’institution. Nous avons pour ce faire analysé plusieurs films : L’ENA, miroir d’une nation (Gérald Caillat et Pierre Legendre, 2000), L’œil au-dessus du puits (Johan van der Keuken, 1988), The Store (Frederick Wiseman, 1982).

5Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressé au statut de la parole dans le cinéma documentaire, c’est-à-dire à la manière dont la parole du sujet filmé est respectée, sollicitée, mise en scène, apportée comme élément de contradiction ou de justification, ou encore comme illustration du propos tenu par le film, c’est-à-dire par son auteur. Nous avons analysé dans cette perspective les films suivants : Faits divers (Raymond Depardon, 1984), En attendant Jésus (Thomas Balmès, 2001), Moi, un Noir (Jean Rouch, 1957), Juvenile Court (Frederick Wiseman, 1973), Eux et moi (Stéphane Breton, 2001), Les maîtres fous (Jean Rouch, 1954) et Récréations (Claire Simon, 1992).

6Les différentes stratégies filmiques et narratives de mise en scène de la parole dans le cinéma documentaire ont été confrontées à la manière dont la télévision, et plus particulièrement le « reportage » télévisuel, en traite à son tour.

Publications

  • « Sexualité », dans Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie, sous la dir. de P. Bonte et M. Izard, 3e éd. augmentée, Paris, Presses universitaires de France, p. 825-827.
  • Filmographie : Eux et moi, film documentaire de 63 mn, co-produit par Les Films d’Ici et Arte, diffusé par Arte en octobre 2001.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Breton, « Les signes en société », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 447-448.

Référence électronique

Stéphane Breton, « Les signes en société », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 17 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15282

Haut de page

Auteur

Stéphane Breton

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals