Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie de la perception et de la preuve

Francis Chateauraynaud
p. 549-550

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Francis Chateauraynaud, maître de conférences

1En interrogeant les différents modèles de changement de la sociologie contemporaine, on a poursuivi l’analyse des formes d’alerte et de mobilisation. Il s’agit de développer une pragmatique des transformations, en suivant les processus depuis les premiers signes d’alerte ou de critique jusqu’aux résolutions politiques et la formation de nouvelles normes d’action et de jugement. Le premier trimestre du séminaire a été notamment consacré à des processus engageant la « communauté internationale ». Apparaissant de plus en plus, depuis le début des années 1990, comme une instance morale placée à la verticale des institutions internationales, l’émergence de cette entité marque à la fois la globalisation des affaires et la transformation des modalités d’action et de jugement, faisant éclater les formes classiques d’« espace public ». Parmi les cas étudiés en détail, notons la crise du Kosovo du printemps 1999, l’arrêt de la centrale de Tchernobyl, et les alertes au virus Ebola en Afrique.

2Des invités, chercheurs ou doctorants, sont ensuite intervenus dans le séminaire : Yannick Barthe sur la « mise en politique des déchets nucléaires » ; Jane Rasmussen sur les expertises, les décisions et les débats publics motivés par la « violence urbaine » ; Nathalie Perrot sur la protection du site de la Crau et le passage des enjeux locaux au niveau global à travers le programme européen Natura 2000 ; Jacques Lolive sur la sociologie des conflits d’aménagement du territoire ; Nathalie Heinich sur les polémiques autour de l’art contemporain ; Olivier Caïra sur l’histoire de la censure à Hollywood ; Emmanuelle Fillion sur les transformations des relations médecins/malades dans le cas du sida ; Guy Jobert sur les motifs de la plainte chez les opérateurs du nucléaire ; Isabelle Saporta sur l’émergence de « nouveaux mouvements sociaux » ; Didier Torny sur les visions du futur engagées dans les politiques d’informatique à l’école ; Denis Laborde, sur l’anthropologie de l’improvisation, notamment à partir de la carrière singulière de Thelonious Monk; Yves Clot, sur l’analyse des activités de conduite et les nouveaux courants de la psychologie du travail ; Frédéric Claisse, sur les alertes et les « anti-utopies » relatives à la protection de la vie privée ; Marie-Christine Bureau sur les formes alternatives de l’économie culturelle et leurs enjeux politiques ; Juan Guerrero sur le statut politique de la violence en Colombie et ses relations avec la communauté internationale.

3Communications aux colloques : « Les ressorts de la critique à l’échelle internationale. Une lecture pragmatique de quelques épisodes de la guerre du Kosovo », « L’historicité de l’action publique. Activités pratiques et histoire des dispositifs publics », Amiens, 12-13 oct. 2000 ; « Vigilances, alertes et précautions. Pour une autre sociologie du risque », Communication mobile - Effets biologiques, Académie des sciences, Paris, Technique & Documentation, 2001 ; « Incontournables présences. L’exercice de la vigilance sous contrainte du ”principe de précaution“ », « Risques collectifs et situations de crise - Bilan et perspectives », Paris, CNRS, 7-8-9 fév. 2001.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Chateauraynaud, « Sociologie de la perception et de la preuve », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 549-550.

Référence électronique

Francis Chateauraynaud, « Sociologie de la perception et de la preuve », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 20 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15328

Haut de page

Auteur

Francis Chateauraynaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals