Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Histoire et philosophie du politique

Pierre Rosanvallon
p. 552-553

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Pierre Rosanvallon, directeur d’études

Théories et pratiques de la démocratie

1Le séminaire a été consacré à l’examen des modes de rationalisation de la question des circonstances exceptionnelles dans les démocraties. On s’est surtout attaché à analyser les cadres institutionnels dans lesquels la mise en place de procédures d’exception (dont l’effet principal est de suspendre, au moins partiellement, la légalité « ordinaire ») pouvait être formalisée juridiquement, et à interroger les concepts proprement politiques qui permettaient d’intégrer l’état de nécessité dans une vision cohérente de la légitimité démocratique. Quatre auteurs ont été tout particulièrement sollicités : Locke et sa théorie de la prérogative ; Rousseau et son approche des circonstances exceptionnelles comme « épreuve d’unanimité » renvoyant au fondement même du contrat social ; Donoso Cortès et sa théologie de la dictature comme miracle ; Carl Schmitt, enfin, dont on a longuement commenté l’ouvrage La Dictature (dont la traduction française venait d’être publiée en novembre 2000 aux éditions du Seuil). Mais le plus grand nombre des séances du séminaire a été consacré à l’analyse de quelques expériences historiques de constitutionnalisation de l’exception. Le cas de la dictature romaine a d’abord été traité à partir d’une étude des différentes interprétations de son évolution (des travaux de Mommsen au XIXe siècle aux analyses contemporaines des historiens ou des juristes comme François Saint-Bonnet). L’analyse du cas français a cependant été la plus approfondie : examen des arguments développés pour justifier la suspension de la Constitution de 1793 chez Barère, Robespierre et Saint-Just ; appréciation de l’article 92 de la Constitution de l’an VIII ; problèmes posés par le sens de l’article 14 de la Charte de 1814 ; présentation de la loi du 9 août 1849 sur l’état de siège ; rappel, enfin, de tous les débats suscités par l’article 16 de la Constitution de 1958. On a par ailleurs consacré plusieurs séances à l’examen de la jurisprudence du Conseil d’État concernant l’interprétation du « droit de nécessité » pendant la guerre de 1914-1918.

Publications

  • La Démocratie inachevée. Histoire de la souveraineté du peuple en France, Paris, Gallimard, 2000, 440 p. + 16 p. illus.
  • « Les voies nouvelles de la solidarité », dans Familles et solidarités. Les entretiens de la CIPS, Paris, 2000, p. 15-21.
  • « Les figures de la représentation », dans Identité littéraire de l’Europe, sous la dir. de M. Fumaroli, Y. Bonnefoy, H. Weinrich et M. Zink, Paris, PUF, 2000, p. 27-34 (colloque organisé en décembre 1998 par l’Institut d’études littéraires du Collège de France).
  • « La globalización exige un nuevo Contrato Social », Temas de sesarrollo humano sustentable, 4, 2000, 24 p, (publié sous la forme d’une brochure par le PNUD, Chili).
  • « Intérêt général et représentativité », La Revue de la CFDT, jan.-fév. 2001, p. 31-35.
  • « Sur quelques chemins de traverse de la pensée du politique en France », Raisons politiques, I. Le moment tocquevillien, Paris, Presses de la FNSP, 2001, p. 49-62.
  • « Mitterrand a-t-il converti la gauche au capitalisme ? », L’Histoire, avr. 2001, p. 64-65.
  • « Les chemins du pouvoir de l’État », dans Enseigner l’État, sous la dir. de D. Nourrisson, Lyon, IUFM, 2001, p. 11-21.
  • « Toward a philosophical history of the politicai », dans The history of politicai thought in national context, sous la dir. de D. Castiglione et I. Hampsher-Monk, Cambridge, Cambridge University Press, 2001, p. 189-203.
  • « Guizot », dans Dictionnaire du vote, sous la dir. de P. Perrineau et D. Regnié, Paris, PUF, 2001, p. 499-500.
  • « Fondements et problèmes de l’“illibéralisme” français », Revue des Sciences morales et politiques, 1, 2001, p. 21-40.
  • « L’Amérique, l’Europe et nous », préface à Thierry Chopin, La République une et divisible, Paris, Plon, 2001, p. I-V.
  • « Les fondements de l’idée socialiste », dans L’Idée socialiste aujourd’hui, Paris, Fondation Jean-Jaurès/Plon, 2001, p. 27-31.
  • « La démocratie inachevée ? », Cité. La revue de la nouvelle citoyenneté, 36, 2001, p. 31-38.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Rosanvallon, « Histoire et philosophie du politique », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 552-553.

Référence électronique

Pierre Rosanvallon, « Histoire et philosophie du politique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 17 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15330

Haut de page

Auteur

Pierre Rosanvallon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals