Navigation – Plan du site

AccueilNumérosAnnuaire 2000-2001Enseignements principauxPhilosophie et épistémologieÉpistémologie de la compréhension

Enseignements principaux
Philosophie et épistémologie

Épistémologie de la compréhension

Fernando Gil
p. 604-605

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Fernando Gil, directeur d’études

Objet et objectivité

1On a abordé le dernier élément d’un ensemble dont l’évidence et la conviction ont constitué les deux premiers volets. L’analyse de l’évidence a déterminé le mode primitif de la donation du vrai, celle de la conviction a dégagé les termes de l’expérience de l’évidence. Ces analyses se trouvent suspendues à la position des objets de la connaissance et aux conditions de l’objectivité.

2On a suivi deux approches, l’une historiciste, l’autre transcendantale. La controverse de Davos entre Heidegger et Cassirer - qui porte, entre autres, sur l’objectivité elle-même - a fait comprendre comment les objets se constituent et s’objectivent peu à peu. La réduction brentanienne des jugements catégoriques (ainsi que des jugements hypothétiques et disjonctifs) aux jugements d’existence montre que l’objet se trouve au cœur du jugement. Le référent individuel posé comme existant - il est aussi le référent fantasmatique de l’évidence - modèle les formes du jugement. Il est une sorte d’attracteur du langage et de la pensée. Avec le jugement l’imagination s’avère l’autre facteur transcendantal « originaire » de la position de l’objet. La distinction husserlienne entre la « représentation imageante », articulée avec la perception, et la « fantaisie » qui s’« auto-présente » a permis de le faire voir. D’après plusieurs textes inédits réunis dans Husserliana, vol. XXIII, la fantaisie est en effet dotée d’une objectivité propre qui ne doit rien à un rapport médiat à la perception. Le contenu de nos analyses antérieures, d’inspiration fichtéenne, de l’imagination s’est ainsi trouvé précisé par l’élucidation husserlienne de la fantaisie.

Publications

  • La conviction, Paris, Flammarion, 2000, 398 p.
  • « De la typique de la raison pratique à la communauté », Archives de Philosophie, 2, 2001, p. 135-145.
  • « La conversation est-elle possible ? », Archives du Centre culturel Gulbenkian, XLI, 2001, p. 45-52.
  • « Razôes de ser », Cursos de Cascais, I, 2001, p. 23-32.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fernando Gil, « Épistémologie de la compréhension »Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 604-605.

Référence électronique

Fernando Gil, « Épistémologie de la compréhension »Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15357

Haut de page

Auteur

Fernando Gil

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search