Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Signes, formes, représentations

Fonctions imaginaires et sociales des arts et des littératures

Jacques Leenhardt
p. 639-641

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jacques Leenhardt, directeur d’études

Paysages et société dans la littérature et les arts aux XIXe et XXe siècles

1Dans la suite du séminaire de l’année précédente, nous avons examiné d’abord une série de textes extraits des Mémoires d’outre-tombe. Il s’est agi de montrer comment le rapport à différents types de paysages, dès l’Introduction aux Mémoires et ensuite aux points d’inflexion du récit historique, constitue des métaphores du rapport à la temporalité. Histoire et paysage jouent chez Chateaubriand des rôles qui, dans les moments décisifs, se renforcent en se symbolisant réciproquement.

2Cette réflexion sur paysage et temporalité a été par ailleurs reprise, sur un plan plus méthodologique, à partir de quelques textes de Roland Barthes autour des paysages de son enfance et de la maison de sa grand-mère à Bayonne.

3Dans une deuxième partie, nous avons analysé une série de paysages proposés par Balzac dans le Médecin de campagne. L’analyse du regard distant et objectif de l’ancien soldat de Napoléon a ouvert la question de l’objectivité du regard telle qu’elle s’exprime dans la photographie de paysage. Quelques textes de Balzac sur la photographie et l’analyse détaillée du débat autour de la représentation artistique et photographique du paysage vers le milieu du XIXe siècle ont permis de poser des figures emblématiques telles que le voyeur et le voyageur qui nous serviront de guides pour l’an prochain.

4Par ailleurs, le professeur Renato Barilli, de l’Université de Bologne, a prononcé quatre conférences sur le thème « Science de la culture et phénoménologie des styles ».

5Dans le champ de recherche sur le paysage, j’ai par ailleurs donné une série de cours à l’École d’architecture de Paris-La Villette portant sur les jardins romantiques allemands ; présenté deux conférences à la Nouvelle Université Bulgare de Sofia sur « Peindre ou habiter la nature, une réflexion sur l’art face à la nature dans l’histoire des XIXe-XXe siècles » et « La question d’une esthétique écologique, une réflexion sur les derniers développements de la pratique artistique face à la prise de conscience écologique » ; présenté, à l’Institut culturel français de Bologne, le projet que je développe autour du thème « Paysage culturel » à Bitterfeld (communication : « Art, nature et écologie ») ; été invité à participer au séminaire « Villes, Campagnes. Peut-on expérimenter de nouveaux modèles de développement culturel ? » (communication : « La politique culturelle et le territoire »).

6Dans le champ de recherche sur la littérature et les arts, j’ai été invité à prononcer des conférences aux séminaires « Cliope » (São Paulo et Moscou) respectivement sur Gilberto Freyre et Erico Verissimo ; au colloque ARMOREAL « Fin de siècle. Nouveaux discours. L’Humour, l’amour et la mort (1980-2000) » à l’Université d’Orléans (communication : « Graciliano Ramos : Memórias do Cárcere. Une écriture au seuil de la mort ») ; à la première rencontre « Fronteiras culturais (Brasil-Uruguai-Argentina) » à Porto Alegre (communication : « Fronteiras culturais e globalização ») ; au symposium « Theorie des Subjekts im 20. Jahrhundert » à Cologne (communication : « Subjektkonstruktion im imaginären Gestaltungsprozess des sozialen Bandes ») ; au colloque « Philosophie des Geldes » au ZIF de l’Université de Bielefeld (communication : « Simmel und die Theorie des Mäzenatentums ») ; à l’Institut régional d’art visuel de Fort-de-France (cycle de conférences : « Relation entre les pratiques artistiques brésiliennes et celles de la Caraïbe ») ; au « Congreso internacional en Homenaje a Noé Jitrik Universos discursivos. La palabra que no cesa » à Puebla et à Mexico (communication : « La identidad cultural y el espejo del otro »).

7Dans le cadre des trois accords CAPES/COFECUB auxquels je suis associé, j’ai effectué des missions à Porto Alegre et São Paulo (Brésil) pour les projets « Le monde fait texte » et « La dimension culturelle et artistique dans les aménagements et les transformations de l’espace public ». En collaboration avec Christine Frérot, nous avons poursuivi le projet sur « La réception esthétique dans les musées d’art contemporain » qui devrait donner lieu prochainement à un ouvrage.

Publications

  • Lecture politique du roman. « La Jalousie » d’Alain Robbe-Grillet, trad. chinoise de Yang Ling-Fei et Wu Yan-Hui, Hunan, Les Éditions d’art et de littérature du Hunan, 2000, 244 p.
  • « De l’économie-monde à la culture-monde », dans Partage d’Exotismes, Catalogue de la 5e Biennale d’art contemporain de Lyon, Réunion des Musées Nationaux, 2000, 1, p. 91-100.
  • « From the world-economy to the world-culture », trad. anglaise de John Doherty, ibid, p. 101-110.
  • « Critica de arte e cultura no mundo contemporâneo », trad. brésilienne, dans Rumos da critica, sous la dir. de M. H. Martins, Säo Paulo, Editora Senac/Itaú Cultural, 2000, p. 19-28.
  • « Graciliano Ramos : Memôrias do cârcere. Uma mise en abîme da escrita da história », trad. brésilienne de Sandra Jatahy Pesavento, dans Pelas Margens. Outros caminhos da história e da literatura, sous la dir. de E. Salvadori de Decca et R. Lemaire, Porto Alegre, Editora da Universidade/Säo Paulo, Editora Unicamp, 2000, p. 227-236.
  • « Keine Bilder für das Gestern. Die Unmöglichkeit dazustehen ”Was gewesen ist“ », (trad, allemande) « No icons for yesterday. The impossibility of symbolising ”What has been" », trad, anglaise de Catherine de Saint Phalle, dans Stiftung Kunst und Gesellschaft Amsterdam Hg., Coming to terms with the Second World War in contemporary literature and the visual arts : Five European perspectives/Die Verarbeitung des Zweiten Weltkriegs in der zeitgenössischen Literatur und Kunst : Fünf Europaïsche Perspektiven, Munich, Silke Schreiber, 2000, p. 184-199.
  • « Standbildschaltung : eine Entwicklung bei Barthes », trad, allemande de Helmut Bertram, dans Les Mots de la Tribu. Für Gehrard Goebel, sous la dir. de T. Amos, H. Bertram et M. C. Giaimo, Tübingen, Stauffenburg, 2000, p. 287-294.
  • « O Arquipélago de Érico Verissimo ou o romance da dispersäo do sen-tido », Rivista di Studi portoghesi e brasiliani, II, 2000, p. 27-35.
  • « Fronteiras culturais. A invocagão do terceiro espago », Cult, 45, 2001, p. 18-21.
  • « Globalizacão e transdisciplinaridade : a segunda revolucão identitária », dans Fronteiras do Milénio, sous la dir. de S. Jatahy Pesavento, Porto Alegre, Editora da Universidade/UFRGS, 2001, p. 95-103.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Leenhardt, « Fonctions imaginaires et sociales des arts et des littératures », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 639-641.

Référence électronique

Jacques Leenhardt, « Fonctions imaginaires et sociales des arts et des littératures », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15376

Haut de page

Auteur

Jacques Leenhardt

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals