Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations de l’Asie

La République démocratique du Viêt-nam de 1945 à 1975 : histoires de la constitution d’un État-nation

Benoît de Tréglodé
p. 740-741

Texte intégral

Benoît de Tréglodé

1Cette première année de séminaire, animé en collaboration avec Christopher E. Goscha, a été consacrée principalement à la période de la première guerre d’Indochine (1945-1954). Dès 1945, une lutte anti coloniale dominée par le Parti communiste indochinois se mêlait à une guerre civile latente entre les nationalistes communistes et non communistes. Cette opposition vietnamienne, interne, sera vite prise sous les feux croisés de la guerre froide qui débuta en Asie vers 1950. À beaucoup d’égards, le Viêt-nam sur lequel nous avons travaillé se trouvait toujours dans l’obligation de se définir face à lui-même et de continuer de réfléchir à sa place extérieure dans la région et le monde. Quelle était la relation du Viêt-nam socialiste avec les pays sud-est asiatiques non communistes ? Pouvait-il s’entendre avec une Chine qui partageait la foi communiste en Asie, mais qui avait à tant de reprises menacé sa sécurité nationale ? Quant à la situation intérieure, comment réconcilier plusieurs « Viêt-nam » ? Comment intégrer les diverses sectes, religions et minorités ethniques dans ce corps ? Avec l’aide régulière d’invités (Ngô Van, Philippe Devillers, Trân thi Lien, William J. Duiker, François Guillemot, Stein Tonnesson, Nguyên Van Ky, Yves Chevrier, Sean James Rose, Cam thi Doan Poisson), nous nous sommes efforcé de poser ces questions difficilement abordées jusqu’alors. Il s’agissait de fournir une vision plus complète de la complexité du Viêt-nam depuis 1945, en allant au-delà des simples oppositions entre les « vainqueurs/communistes » et les « vaincus/non-communistes » à l’intérieur ou une analyse de l’extérieur qui demeure limitée par les contours de la « guerre d’Indochine » et de la « guerre du Viêt-nam ». Néanmoins, cette « double vision » du Viêt-nam post-colonial nous a semblé s’imposer pour de nombreuses raisons. D’abord, l’ouverture récente des archives et de nouveaux fonds documentaires tant en France, aux États-Unis qu’au Viêt-nam, en Chine et en Europe orientale fournit des sources inédites pour repenser d’anciennes problématiques et analyses. Des recherches récentes sur le Viêt-nam, basées sur ces archives plus internationales, ne font que confirmer ce dédoublement du Viêt-nam à l’extérieur et à l’intérieur. Benoît de Tréglodé, par exemple, a abordé les rapports complexes entre l’Union soviétique et la République démocratique du Viêt-nam de 1947 à 1950, à partir des documents consultés au ministère des Affaires étrangères à Moscou. Grâce à ce genre de recherches, un nouveau champ problématique sur les « relations socialistes » du Viêt-nam commence à s’ouvrir. S’appuyant sur des sources françaises et vietnamiennes, mais aussi thaï et tchèques, Christopher Goscha est revenu sur les réseaux sud-est asiatiques de la révolution vietnamienne, une approche qui a permis de mettre en relief l’importance de penser le Viêt-nam en termes asiatiques et non pas exclusivement d’après ses rapports avec l’Amérique ou la France. Point de départ utile : car le conflit entre communisme et nationalisme allait confronter beaucoup d’autres nationalistes non communistes dans les années à venir, constituant l’un des clivages internes les plus importants au sein du pays. Enfin, le séminaire a fait une place à la discussion des travaux des étudiants ainsi qu’à l’examen de difficultés particulières auxquels ils avaient respectivement à faire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoît de Tréglodé, « La République démocratique du Viêt-nam de 1945 à 1975 : histoires de la constitution d’un État-nation », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 740-741.

Référence électronique

Benoît de Tréglodé, « La République démocratique du Viêt-nam de 1945 à 1975 : histoires de la constitution d’un État-nation », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15454

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals