Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Économie

Analyse critique des théories récentes du développement

Christian Coméliau
p. 784-785

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Christian Coméliau, professeur à l’IUED de Genève

1L’analyse critique proposée dans cet enseignement part de l’idée qu’il faut replacer la réflexion sur la pensée et les doctrines de développement dans le cadre de l’économie mondiale actuelle, et donc dans celui du « système mondial » avec le modèle de développement dominant qu’il diffuse. Cette pensée et ces doctrines émanent particulièrement des acteurs dominants de ce système, à savoir les organisations internationales, mais elles sont soutenues par une pensée académique appartenant majoritairement au courant néo-libéral. C’est cependant aussi le rôle des milieux académiques, semble-t-il, et plus largement de la société civile et des citoyens, de produire une réflexion critique sur cette pensée et ces doctrines dominantes, et de rechercher des voies alternatives.

2D’où la structure de ce séminaire, qui propose d’abord une analyse du système mondial, de ses caractéristiques, de ses structures et de sa rationalité, puis de certaines de ses organisations : celles-ci sont étudiées dans leur logique interne, mais aussi dans les politiques qu’elles recommandent (l’ajustement structurel, en particulier, qui se substitue largement aux politiques de développement proprement dites), souvent évoquées sous l’appellation de « consensus de Washington ». Sont étudiées également en termes critiques quelques propositions qui viennent réagir contre les excès de ces doctrines néolibérales, en particulier celles que l’on désigne sous le terme de « développement social ».

3Dans le prolongement de cette perspective critique, le séminaire propose ensuite certains instruments plus positifs. Il insiste d’abord sur les limites d’une approche purement économique et purement marchande du développement : il suggère un élargissement de la théorie économique en termes d’« économie non marchande », en en étudiant les composantes et la logique, puis en la rattachant à l’idée d’une « économie générale ». Il propose ensuite une réflexion, non pas sur de prétendues « recettes » pour sortir de ces difficultés, mais sur les conditions d’émergence de stratégies alternatives de développement et sur les grandes catégories de choix qu’elles impliqueraient. Une synthèse écrite personnelle est demandée aux participants au séminaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Coméliau, « Analyse critique des théories récentes du développement », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 784-785.

Référence électronique

Christian Coméliau, « Analyse critique des théories récentes du développement », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 28 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15495

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals