Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Économie

Analyse comparée des crises économiques. Genèse, approfondissement et sortie de la crise russe et de la crise japonaise

Jean-Philippe Touffut
p. 788-789

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Philippe Touffut, chercheur au laboratoire du ministère japonais de l’Industrie et du Commerce (KSKK)

1Le séminaire a commencé par un travail de définition et par un rappel des usages que les grandes théories économiques ont pu faire du concept de crise : il s’agissait de singulariser les crises japonaise et russe, puis de relativiser la spécificité de ces deux cas. Quand parle-t-on de crise ? Un seul type de crise existe-t-il ? Ses différentes acceptions sont-elles conciliables ? Quels sont les liens entre croissance et crise, entre cycles et crise ? L’apport de la théorie des jeux classique, puis de la théorie des jeux d’évolution, a permis de formaliser les différents types présentés comme la résultante de mécanismes de déstabilisation. Comment les modes de régulation émergent-ils à partir de l’articulation de différents modes de coordination ? L’accent a été mis sur la nature de ces modes de coordination, sur leurs principes de propagation et sur leurs formes de stabilisation.

2La méthode des comparaisons internationales a permis d’abstraire les éléments de déstabilisation communs aux mécanismes d’allocation de l’économie et de hiérarchiser les processus d’entrée en crise. Une place de choix a été réservée à l’analyse des institutions, lesquelles ont été notamment présentées comme des croyances partagées qui permettent la coordination des agents, ou comme les règles d’un jeu auquel les individus participent, ou encore comme des compromis institutionnalisés... On a montré que des comportements ou des modes de coordination qui assurent au départ la stabilité de l’équilibre peuvent être fortement déstabilisants une fois que, de manière endogène, la dynamique des institutions ne permet plus la compatibilité des comportements décentralisés.

3L’enseignement s’est finalement concentré sur l’étude des forces endogènes qui déstabilisent la dynamique économique. Par contraste avec l’analyse qui perçoit la crise comme le résultat de chocs exogènes, il s’agissait de présenter une grille de lecture des causalités économiques qui permette de comprendre l’entrée en crise et les éventualités de sortie de crise de ces deux économies. Les hypothèses ont servi de support à l’analyse de la sortie des crises que traversent le Japon et la Russie, présentée à partir des possibles recompositions institutionnelles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Philippe Touffut, « Analyse comparée des crises économiques. Genèse, approfondissement et sortie de la crise russe et de la crise japonaise », Annuaire de l’EHESS,  | 2002, 788-789.

Référence électronique

Jean-Philippe Touffut, « Analyse comparée des crises économiques. Genèse, approfondissement et sortie de la crise russe et de la crise japonaise », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2002, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15498

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals