Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Archéologie

Archéologie et histoire des échanges dans le monde romain

André Tchernia
p. 139-140

Entrées d’index

Index thématique :

Archéologie
Haut de page

Texte intégral

André Tchernia, directeur d’études

1L’essentiel des séminaires a été consacré à l’étude des marchands définis par des adjectifs désignant la zone d’exercice de leur métier et non par le ou les produits dont ils faisaient commerce. Les commentateurs les ont souvent considérés comme des transporteurs. Si l’on reste fidèle au texte des inscriptions, on est conduit à poser des questions sur le morcellement du commerce. On s’est arrêté sur les inscriptions trouvées à Lyon, en Suisse et en Italie du Nord qui mentionnent le corpus mercatorum cisalpinorum et transalpinorum. L’une d’entre elles, recomposée à Avenches à partir de très nombreux fragments, est une des plus grandes inscriptions de l’Empire romain : sa plaque mesure 6x3 m et pèse plus de trois tonnes et demie. Elle a été érigée en faveur de Q. Otacilius Pollinus, qui était patron des marchands d’esclaves de ce corpus. Cela nous a amené à revoir la question du statut des patrons de marchands d’esclaves et des évergètes qui ont favorisé ce commerce. Nous avons conclu qu’aucune réprobation ne les entourait, et qu’il semble en avoir été de même de ceux des marchands d’esclaves qui pratiquaient leur métier sur une échelle élevée de quantité et de qualité.

2Dominic Rathbone, directeur d’études invité, dans trois séminaires portant le titre général de « Le commerce du monde romain : gestion et finances », a donné son point de vue sur plusieurs thèmes qui nous avaient retenus les années précédentes. Notre collègue Jean-Claude Gardin, a bien voulu venir nous parler de « L’irrigation en Afghanistan, de l’âge du bronze à l’heure actuelle ». Nous avons également entendu J.-P. Brun « La carrière d’Um-Balad sur la mer Rouge », G. Finkielsztein « Le Levant sud au IIe siècle av. n. è. : amphores et histoire », J.-J. Aubert (Université de Neuchâtel) « Tâches publiques et entreprises privées : le contrat public à Rome », J. Nieto (Centre d’archéologie sous-marine de Gérone) « L’étude des poinçons de la céramique décorée de l’épave de Culip IV et l’organisation de la production à La Graufesenque ». G. Buti, en parlant des « Capitaines, négociants, et sociétés de commerce à Marseille aux XVIIe et XVIIIe siècles », nous a apporté de précieux éléments de comparaison pour l’étude de l’organisation du commerce maritime antique.

3Enfin, un débat d’une après-midi a été organisé autour de Dominic Rathbone, auteur de Economic rationalism and rural society in third-century A.D. Egypt (1991), de Jean Andreau et Jérôme Maucourant, qui en ont publié un long compte rendu critique. Sont intervenus, outre les trois protagonistes, Jean-Michel Carrié, Jacques Lautman, Gérard Minaud et le directeur d’études.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Tchernia, « Archéologie et histoire des échanges dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 139-140.

Référence électronique

André Tchernia, « Archéologie et histoire des échanges dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15565

Haut de page

Auteur

André Tchernia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals