Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Politique et cultures sous l’Ancien Régime

Guy Chaussinand-Nogaret
p. 314-315

Texte intégral

Guy Chaussinand-Nogaret, directeur d’études

1Nous sommes partis du constat, que le XXe siècle a largement confirmé, que certaines individualités jouent un rôle, positif ou négatif, bienfaisant ou pervers, mais toujours déterminant dans l’histoire. La biographie est donc une des clés qui servent à l’intelligibilité du passé comme du présent, du passé-présent et du présent-passé.

2Il s’agissait donc d’évoquer des figures qui, si elles ne font pas l’histoire à elles seules, déterminent en partie les choix. Sans réduire l’histoire à l’influence de quelques hommes – les « grands hommes » – nous avons essayé de préciser le sens de leur action et comment ils ont pu freiner ou accélérer des processus qui les dépassaient. Car ils ne sont pas seulement acteurs, mais dépendent de grandes vagues de fond, sociales, économiques, culturelles, religieuses, dont ils se servent ou dont ils sont le jouet. Qu’ils les encouragent ou s’y opposent, leur rôle n’est jamais neutre et, selon les cas, débouche sur la réforme ou sur la révolution, c’est-à-dire sur l’aménagement du régime ou sur sa subversion.

3Les grands ministères du XVIIIe siècle nous ont fourni un terrain d’observation privilégié. Déterminé par la croissance, la paix (relative), la remise en cause des valeurs traditionnelles, de grandes poussées conjoncturelles et séculaires, le siècle des Lumières a mis en valeur l’influence de quelques personnalités majeures (par leur position) et a permis d’évaluer les incidences et les limites de leurs décisions, soit qu’ils aient accompagné ou combattu, avec le soutien de l’opinion ou contre elle, des évolutions de longue durée en les accélérant ou en les freinant. Fleury, dont j’écrivais alors la biographie, nous a servi de cobaye.

4Quelques interventions extérieures, en particulier celle de Mathieu Marraud, ont apporté au séminaire un éclairage neuf sur la sensibilité monarchique dans un milieu peu exploré, celui de la bourgeoisie parisienne.

Publications

  • Louis XVI, le règne interrompu, Paris, Tallandier, 2002.
  • Le cardinal de Fleury, Paris, Payot, 2002.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guy Chaussinand-Nogaret, « Politique et cultures sous l’Ancien Régime », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 314-315.

Référence électronique

Guy Chaussinand-Nogaret, « Politique et cultures sous l’Ancien Régime », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15678

Haut de page

Auteur

Guy Chaussinand-Nogaret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals