Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIIe siècle

Jean Boutier
p. 345-346

Texte intégral

Jean Boutier, directeur d’études

1Le séminaire a commencé par la reprise critique d’une question classique de l’histoire des idées et de la littérature : les textes du débat sur la noblesse dans l’Italie du XVe siècle, à partir, en particulier, de l’édition récente du De vera nobilitate de Poggio Bracciolini (1440). Au-delà de la reformulation d’un argumentaire antique dans le cadre d’une société urbaine fortement patricienne, l’analyse a porté sur la fonction sociale et politique d’un tel « débat », plus encore sur sa réception dans des milieux où commence à s’élaborer le système curial. De telles analyses conduisent à réexaminer la mutation des valeurs nobiliaires diagnostiquée par l’historien Ellery Schalk (From valor to pedigree, Princeton, 1986), à partir notamment d’un système « italien » fort mal défini par l’auteur.

2À partir de ces éléments, une seconde question a été approchée. Au cœur du XVIe siècle, se constitue une sorte de « bibliothèque idéale du gentilhomme » dont les éléments, en langue originale puis en traduction, circulent largement en Europe occidentale (Italie, France, monde hispanique, Angleterre, monde rhénan). Inventoriée dans les années 1920 par une historienne américaine de la littérature, Ruth Kelso (The doctrine of the English gentleman, Urbana, 1964, 2e éd.), elle réunit des manuels de civilités, des traités d’éthique, d’équitation ou d’escrime, des romans chevaleresques, au total plusieurs centaines de titres.

3La présence, en mars 2002, de Ronald Asch, professeur à l’université d’Osnabrück et directeur d’études invité, a permis d’élargir l’analyse comparée des sociétés nobiliaires au monde germanique et de tenter, à partir d’un certain nombre de questions clés, une analyse à plus grande échelle. Ont été ainsi examinées la question des modèles des cours, de la formation de l’État et des formes nobiliaires de la contestation et de la rébellion.

4Plusieurs séminaires ont été consacrés à des questions d’historiographie et de méthodologie dans le cadre du DEA de Sciences sociales (Marseille), du département d’histoire de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, du département de « Studi sullo Stato » de l’Université de Florence (février 2002).

Publications

  • « Ricerche sulla nobiltà fiorentina nel secolo XVII », dans Atti della Sociétà Leonardo da Vinci, 1993-1999, Florence, Società Leonardo da Vinci/Centro editoriale toscano, 2001, p. 293-304.
  • « Mesures et triangulation de l’espace urbain. Le lever des plans de Paris à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles) », Le Monde des Cartes. Revue du Comité français de Cartographie, 172, 2002, p. 6-18.
  • Les plans de Paris. Des origines (1493) à la fin du XVIIIe siècle. Étude, cartobibliographie et catalogue collectif, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2002, 430 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Boutier, « Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIIe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 345-346.

Référence électronique

Jean Boutier, « Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIIe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15703

Haut de page

Auteur

Jean Boutier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals