Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie historique

Atelier d’anthropologie scolastique

Alain Boureau, Sylvain Piron, Maaike van der Lugt et Charles de Miramon
p. 388-391

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Alain Boureau, directeur d’études
Sylvain Piron, maître de conférences avec Maaike van der Lugt, maîtresse de conférences à l’Université de Paris-VII et Charles de Miramon, chargé de recherche au CNRS

La notion de race au Moyen Âge central

1Le séminaire semestriel a concentré son travail autour de deux thèmes : a) les Problemata du Pseudo-Aristote et leurs commentaires, cette source étant placée en perspective avec les questions quodlibétiques à la faculté des arts à la fin du XIIIe siècle ; b) l’émergence des stéréotypes nationaux ou raciaux au Moyen Âge. Nous avons étudié de manière croisée ces deux thèmes car les Problemata et les questions quodlibétiques constituent des sources où l’on peut trouver des rationalisations scientifiques de certains stéréotypes.

2Maaike van der Lugt a présenté ses travaux inédits sur les traductions et commentaires latins des Problemata ainsi que sur les collections de questions quodlibétiques à la faculté des arts de Paris. Caroline Boucher, doctorante à l’ΡΗΕ, a présenté les premiers résultats de sa thèse en cours sur Évrart de Conty qui a traduit et commenté en français les Problemata. Enfin, Peter Biller (Université d’York) a donné une conférence sur la place des Noirs et des Juifs dans cette littérature. Le travail collectif dans le séminaire a été véritablement productif puisqu’il a permis de découvrir qu’Évrart de Conty a été influencé par le commentaire inédit de Walter Burley sur les Problemata ; cette trouvaille fera l’objet d’une publication commune de Maaike van der Lugt et Caroline Boucher.

3Le séminaire a permis de réunir plusieurs chercheurs autour de ce texte encore peu étudié. Les Problemata constituent une œuvre étrange dans le corpus scientifique médiéval tant par les thèmes abordés (la matière sexuelle est surabondante et en contradiction flagrante avec l’enseignement de l’Église) que par le matériel véhiculé, souvent peu compatible avec la vulgate aristotélicienne. Le séminaire a longuement discuté du statut des Problemata dans la pensée médiévale. S’agit-il d’une œuvre de vulgarisation ou au contraire d’un texte réservé à une petite minorité d’esprits libres ? Que penser aussi des commentaires médiévaux et des questions quodlibétiques sur la constitution physiologique des Juifs ou sur le pouvoir des rois thaumaturges, qui fait l’objet d’une naturalisation ? S’agit-il de simples jeux d’esprit ou peut-on contextualiser ces développements dans la société de l’époque ? Les avis sont partagés et seule une enquête plus approfondie permettra de fournir des réponses plus assurées.

4Dans le cadre du second thème, Sylvain Piron a présenté un exposé sur l’esclave par nature dans les commentaires des Politiques ; Benoît Grévin, doctorant à l’Université de Paris-X, a parlé des stéréotypes nationaux dans les textes rhétoriques ; Charles de Miramon a enquêté sur l’exégèse des peuples maudits de l’Ancien Testament ; Alain Boureau a présenté un sermon du dominicain Gérard de Mailly qui aborde la question de la laideur des pauvres, présenté comme un trait social.

5L’ensemble de ces travaux a tourné autour de la problématique de la rupture entre Moyen Âge et Époque moderne. Les modernistes expliquent que les discours sur l’infériorité naturelle des Indiens ou sur les stéréotypes nationaux sont la conséquence idéologique du colonialisme européen et du développement de l’État-nation. Le séminaire a pu montrer que des thématiques comparables se découvrent dès le XIIIe siècle et qu’il y a une grande stabilité des arguments sur une longue durée, même si les opinions des savants à une époque donnée est toujours très variable : certains accordant un grand crédit à ces stéréotypes, les autres les considérant comme des fariboles.

Sylvain Piron, maître de conférences

Le principe hiérarchique au Moyen Âge

6En se proposant d’ouvrir une série de réflexions autour du concept de hiérarchie, le séminaire s’est scindé en deux volets successifs. Dans un premier temps, la discussion a porté sur son usage en sciences sociales. Une présentation de Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (INaLCO) a permis de remettre en perspective les analyses de Louis Dumont à la lumière des recherches indianistes récentes. Benoît Grévin (Université de Paris-X) a ensuite dressé l’histoire de la réception par les médiévistes du trifonctionnalisme de G. Dumézil. Une description formelle du concept de hiérarchie a permis d’isoler trois éléments constitutifs, que l’on a dénommés principes de subordination, d’englobement et d’éminence. En suivant un à un ces angles d’attaque, nous avons cherché à passer en revue les différents ordres dans lesquels se manifeste le principe hiérarchique, qu’il s’agisse de hiérarchies métaphysiques (à l’occasion d’une relecture critique de l’ouvrage classique de A. Lovejoy, The great chain of being), de la hiérarchie politique (en revenant sur la royauté sacrée chrétienne dans une optique comparatiste) ou de ses effets de mise en forme du monde social. Sur ce dernier point, le débat a bénéficié de présentations et d’interventions de Fanny Cosandey (Nantes), Étienne Anheim (EPHE), Serena Ferente, Charles de Miramon (CNRS) et Philippe Bernardi (CNRS).

7Le second volet du séminaire s’est intéressé à l’histoire médiévale de la notion, forgée par le Pseudo-Denys l’Aréopagite. Nous avons présenté l’état des recherches sur le mystérieux auteur de ce corpus dont György Gereby (Budapest) a fourni sa propre interprétation. On a ensuite examiné en détail l’histoire de la transmission du corpus dans le monde latin. Les dernières séances ont été consacrées à la métamorphose de la notion à la fin du XIIIe siècle dans le commentaire de la Hiérarchie céleste de Pierre de Jean Olivi (texte dont nous préparons l’édition critique en collaboration avec Piroska Nagy).

Publications

  • « Le poète et le théologien : une rencontre dans le studium de Santa Croce », Picenum Seraphicum, n. s. XIX, 2000, p. 87-134.
  • « Perfection évangélique et moralité civile. Pierre de Jean Olivi et l’éthique économique franciscaine », dans Ideologia del credito fra Tre e Quattrocento : dall’Astesano ad Angelo da Chivasso. Atti del convegno internazionale (Asti, 2000), sous la dir. de B. Molina et G. Scarcia, Asti, Centra di studi sui Lombardi e sul credito nel medioevo, 2001, p. 103-143.
  • « Bonagrazia de Bergame, auteur des Allegationes sur les articles extraits par Jean XXII de la Lectura super Apocalipsim d’Olivi », dans Revirescunt chartae, codices, documenta, textus. Miscellanæ investigationum medioevalium in honorem Caesaris Cenci OFM collecta, sous la dir. d’A. Cacciotti et P. Sella, Roma, Edizioni Antonianum, 2002, 2, p. 1065-1087.
  • « La dette de Panurge », L’Homme. Revue française d’anthropologie, 16, 2002, p. 255-270.
  • « Une nouvelle morale du don », Argument. Politique, histoire et société, 4, 2, 2002, p. 132-137.
  • « Pierre de Jean Olivi : les idées comme vérification de la liberté divine », dans La science divine, sous la dir. d’O. Boulnois et J.-C. Bardout, Paris, PUF, 2002, p. 204-225.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Boureau, Sylvain Piron, Maaike van der Lugt et Charles de Miramon, « Atelier d’anthropologie scolastique », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 388-391.

Référence électronique

Alain Boureau, Sylvain Piron, Maaike van der Lugt et Charles de Miramon, « Atelier d’anthropologie scolastique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15738

Haut de page

Auteurs

Alain Boureau

Articles du même auteur

Sylvain Piron

Articles du même auteur

Maaike van der Lugt

Articles du même auteur

Charles de Miramon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals