Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie sociale et culturelle de la Méso-Amérique

Christian Duverger
p. 496

Texte intégral

Christian Duverger, directeur d’études

La question de l’écriture dans l’Amérique préhispanique

1La réflexion est, cette année, partie de l’exemple méso-américain. Le séminaire s’est attaché à mettre en évidence deux points principaux. Il a tout d’abord été montré que le problème du déchiffrement des écritures méso-américaines reste insoluble si on dénie toute profondeur historique aux sociétés préhispaniques. Loin d’être une mosaïque de civilisations juxtaposées dans le temps et l’espace, le monde méso-américain est à la fois un continuum historique d’environ vingt-cinq siècles et une aire culturelle intégrée. On repère donc, par-delà les variations stylistiques, des phénomènes de permanence structurelle dans la façon de concevoir l’écriture et de tracer les glyphes. Les contenus exprimés obéissent également à une notoire pérennité entre l’an -1200 et la conquête espagnole (1521).

2Le second point abordé touche à la nature même de l’écriture méso-américaine. Fait pour exprimer la pensée et non la langue, le système combine représentations figuratives et écriture glyphique et semble entièrement idéographique. Une large part de l’enseignement a été consacrée à l’épistémologie de ce débat scientifique entamé dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il a été montré que les théories proposées jusqu’à ce jour ont oscillé entre la « quasi-écriture », perçue comme un stade de développement culturel intermédiaire entre l’oralité pure et l’écriture, et l’écriture phonétique de type « rébus ». La question de la place des civilisations précolombiennes dans une sorte de hiérarchie culturelle mondiale transparaît toujours : l’idéographie y étant rangée aux niveaux inférieurs, certains chercheurs contemporains ont voulu réhabiliter les Indiens en leur attribuant une écriture phonétique en tout point équivalente à celle de l’Ancien Monde. C’est manifestement une fausse piste.

3Il convient de considérer l’écriture méso-américaine comme ce qu’elle est, c’est-à-dire une écriture à part entière, originale et spécifique. Elle épouse une codification élaborée obéissant à une convention idéographique et respecte un principe de plasticité graphique permettant de jouer perpétuellement avec le figuratif comme avec le symbolique, avec l’iconique comme avec le glyphique.

Publication

  • Cortés, Paris, Fayard, 2001, 500 p. (2e éd.).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Duverger, « Anthropologie sociale et culturelle de la Méso-Amérique », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 496.

Référence électronique

Christian Duverger, « Anthropologie sociale et culturelle de la Méso-Amérique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15797

Haut de page

Auteur

Christian Duverger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals