Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir

Jean-Louis Fabiani
p. 544-546

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Louis Fabiani, directeur d’études

Agents, actions et activités

1Le séminaire annuel a été organisé autour d’une préoccupation d’ordre théorique exprimée de manière classique : par quels moyens, qu’ils soient descriptifs, interprétatifs ou modélisants, les sciences sociales rendent-elles compte de l’action ? Pour autant il ne s’est jamais agi d’une réflexion théoréticiste, puisque les différentes « théories » de l’action n’ont cessé d’être confrontées à l’espace propre de l’enquête, constitué ici soit par le retour sur des enquêtes achevées, soit, préférablement, de travaux en cours (sur le Festival d’Avignon ou sur les formes contemporaines de la relation à la nature). Après avoir abordé, à partir d’une perspective post-interactionniste, la question de l’agencéité (agency), qui fait l’objet, dans la littérature sociologique, de laborieuses dissertations coupées de tout espace de vérification empirique, le séminaire a invité Philippe Mongin (CNRS) à présenter un point de vue sur le principe de rationalité et l’unité des sciences sociales. On a abordé ensuite les modes de constitution de la relation entre l’événement et l’action, et l’on en est venu presque naturellement à aborder la question de l’importance de la référence pragmatiste pour toute sociologie de l’action, principalement à partir des interventions de Cyril Lemieux et de Joelle Zask (CNRS). Au cours des dernières séances, la question de la réforme de soi (principalement abordée à la lumière des décisions de changement radical des comportements en direction du monde naturel) a été au centre de l’attention. Au cours d’une séance exceptionnelle, le séminaire a été consacré à une présentation d’Alain Quemin (Université de Marne-La-Vallée) de l’art contemporain international et de son évaluation.

Le cinéma à l’épreuve des sciences sociales (avec Emmanuel Ethis, maître de conférences à l’Université d’Avignon)

2Issu d’une réflexion conjointe sur le Festival de Cannes, ce séminaire était un banc d’essai, d’abord parce qu’il visait à confronter les travaux les plus divers sur le cinéma, avec pour commencer une fonction de simple repérage ; ensuite parce que les rencontres ont eu lieu alternativement à Marseille et à Avignon. Aux interventions du responsable du séminaire sur la question de la sociologie du cinéma, ont succédé à Marseille les interventions de Frédérique Matonti (Université de Nantes) sur la critique cinématographique dans la revue communiste La nouvelle Critique et de Jean-Marc Leveratto (Université de Metz) sur la réception du cinéma italien. À Avignon, Emmanuel Ethis a dressé un bilan des thématiques privilégiées généralement dans la relation sciences sociales et cinéma. Damien Malinas (Université d’Avignon) a exposé les résultats d’une enquête qu’il a menée sur la culture cinématographique des étudiants ; Virginie Spiès (Avignon) a développé la notion de promesse attachée au pacte télévisuel des émissions satiriques ; Agnès Devictor a, pour sa part, exposé un long travail de terrain conduit en Iran à propos de la censure dans le cinéma iranien d’après la Révolution ; Frédéric Gimello Mesplomb (CNRS) a dévoilé les dessous des processus de choix noués dans les aides accordées au cinéma français pendant la Nouvelle Vague et Emmanuel Ethis a exposé, pour conclure, les résultats de l’enquête « Comment devient-on spectateur au Festival de Cannes ? »

Espaces intellectuels des nationalismes (avec Jacques Cheyronnaud, chargé de recherche au CNRS)

3Ce séminaire était inscrit dans le prolongement de travaux menés au cours des années précédentes. Le responsable du séminaire a porté son attention sur la relation entre nationalisme, territoire et patrimoine, en s’appuyant principalement sur l’étude des écrits de Maurice Barrès, notamment la Grande pitié des églises de France (1914). Jacques Cheyronnaud a poursuivi l’exposition de ses recherches sur les questions musicales : celles-ci ont été, dès le départ, associées à la formation des nationalismes, prises en charge dans les histoires de la musique sous les notions d’écoles nationales et de folklore musical. Les interventions de cette années ont principalement porté sur le travail de catégorisation entrepris dès la fin du XIXe siècle en France sous le terme de folklore musical, et à l’institutionnalisation de cette catégorie dans les nouveaux musées d’ethnographie en France initiés dans les années 1930 (musée de l’Homme, musée des ATP). Enfin, le séminaire s’est enrichi des interventions de François-René Martin (INHA) sur la question des primitifs français en histoire de l’art et de Jorge Pavez sur la question mapuche au Chili.

Publications

  • « Comment rendre Charles Maurras provençalement correct », dans Une histoire à soi, sous la dir. d’A. Bensa et D. Fabre, Paris, Éd. de la MSH, 2001, p. 197-225.
  • « Histoire et sciences sociales : vers une sociologie séquentielle, événementielle et processuelle ? », Histoire, récit, mémoire, Sofia, Maison des sciences de l’Homme, 2001, p. 286-304 (en bulgare).
  • « L’amour de la nature », dans L’environnement, question sociale (coll.), Paris, Odile Jacob, 2001, p. 29-37.
  • « Le public et sa légende », « L’offre de spectacles, la critique et la mémoire » et « Pour une sociologie des publics de la culture reterritorialisée », dans Avignon, le public réinventé. Le Festival sous le regard des sciences sociales, sous la dir. d’E. Ethis, Paris, Documentation française, 2002, p. 31-51, 107-125, p. 273-284.
  • « O que resta de agente social ? », Tempo social, 14, 1, 2002, p. 33-65.
  • Avec E. Ethis et E. Pedler, « Petite socio-morphologie des festivaliers ordinaires : sociogrammes de quelques festivaliers remarquables », ibid., p. 245-268.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Louis Fabiani, « Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 544-546.

Référence électronique

Jean-Louis Fabiani, « Mondes naturels et mondes culturels. Sociologie historique des configurations de savoir », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15825

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Fabiani

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals