Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Économie

Économie publique et environnement global

Jean-Charles Hourcade
p. 706-708

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Charles Hourcade, directeur d’études

1Le cadre théorique exposé dans le compte rendu précédent restant valable, nous insistons ici sur les thèmes abordés dans le séminaire pour présenter les résultats de recherche ayant fait l’objet de nouvelles publications.

2Le cours d’introduction resitue la prise en compte des contraintes d’environnement global après 1988 dans l’ensemble des facteurs de la compétitivité internationale entre les États-Unis, l’Union européenne et le Japon. La décision prise par le président Bush dès mars 2001 de sortir son pays des engagements pris en décembre 1997 par les pays industriels dans le Protocole de Kyoto n’a pas empêché d’avancer les négociations à Marrakech (novembre 2001). En mars 2002, le plan Bush annonce qu’il prolonge à 2012 la même élasticité d’émission de gaz carbonique par les combustibles fossiles au PIB que celle constatée de 1990 à 2000. Les États-Unis émettront environ six fois et non cinq fois le plafond annuel moyen autorisé par le Protocole de Kyoto sur cinq ans entre 2008 et 2012. On voit que le choix de négocier entre pays sur des objectifs quantitatifs et non sur un prix plafond des abattements a ouvert au premier pays émetteur une opportunité pour se dégager en arguant de l’incertitude sur les coûts d’abattement des émissions, ainsi que l’avaient prévu les analystes économistes.

3Mes travaux avec le Groupe intergouvernemental sur l’évolution climatique (GIEC) de l’ONU font le bilan des enjeux méthodologiques soulevés par les modèles ayant servi à mesurer les coûts ; ils illustrent l’ampleur des écarts dont la rhétorique diplomatique de Bush a pu faire un usage unilatéral. Les enjeux de la négociation mal maîtrisée depuis Berlin (1995), Kyoto (1997) jusqu’à Marrakech (2001) sont éclairés par mes exposés critiques.

4Les travaux que j’ai menés avec F. Ghersi (CIRED et Resource for the Future, Washington) examinent les marges finalement peu exploitées qui auraient permis d’améliorer le compromis de Kyoto sur les coûts, le niveau d’action domestique dans les pays engagés, la performance environnementale mesurée par le volume des émissions globales, et l’implication des pays en voie de développement. La question des incertitudes sur les coûts régionalisés d’abattement est analysée par un outil intégrant les résultats de douze grands modèles. On argumente qu’un plafonnement du coût unitaire aurait permis un compromis à La Haye dès novembre 2000 ; il aurait pu s’agir d’un volant de permis additionnels à prix préfixé qui aurait plafonné le prix unitaire mondial en cas de surcoût imprévu.

5Avec F. Lecocq (Banque mondiale), nous avions examiné les chances de trouver une règle d’allocation robuste des permis d’émissions négociables entre huit régions mondiales (dont Chine, Inde, et le reste du monde hors les cinq régions industrialisées engagées à Kyoto) dans l’hypothèse d’une extension géographique de l’accord de Kyoto au-delà de 2010 jusqu’à 2100. En variant les scénarios de croissance des PIB et des rythmes de pénétration du progrès technique, nous démontrons qu’aucun des critères habituels ne résiste à notre test de robustesse pour tous les scénarios – ni la convergence à partir de 2030 vers une cible des émissions par habitant égale pour toutes les régions en 2100, ni le découplage progressif des émissions permettant le plus large rattrapage de croissance des PIB par tête des pays du Sud. La sortie des États-Unis hors de la contrainte carbone n’a pas attendu ces difficultés « futures » quant à un critère équitable de partage des droits d’émission pouvant faire une unanimité entre les pays parties à la Convention climat.

6Enfin des séminaires de recherche ont également présenté les travaux de modélisation intégrée (économie-climatologie) en cours au CIRED portant sur les outils d’analyse des incertitudes sur les risques du point de vue des dommages régionalisés.

Publications

  • Avec P. Shukla, « Global, regional, and national costs and ancillary benefits of mitigation », dans Climate change 2001 : mitigation. Contribution of working group III to the third assessment report of the intergovernmental panel on climate change, UNEP, WMO, sous la dir. de Β. Metz, Ο. Davidson, R. Swart et J. Pan, Cambridge University Press, p. 499-559.
  • « Dans le labyrinthe de verre. La négociation sur l’effet de serre », Critique internationale, 2002, p. 143-159.
  • Avec F. Ghersi, « The economics of a lost deal : Kyoto – Den Hague – Marrakech », The Energy Journal, 23, 3, 2002, p. 1-26.
  • Avec F. Ghersi et P. Quirion, « Marché international du carbone et double dividende : antinomie ou synergie », Revue française d’Économie, 16, 2, 2002, p. 149-177.
  • Avec F. Lecocq, T. Lepesant et D. Théry, « L’économiste au risque des arguments d’équité : le cas des politiques climatiques », dans Régulations environnementales : jeux, coalitions, contrats, sous la dir. de G. Rotillon, Paris, Economica, 2002, p. 152-189.
  • Avec S. Mathy et C. de Gouvello, « Clean development mechanism : leverage for development ? », Climate Policy, 1, 2001, p. 251-268.
  • Avec M. Ha Duong, A. Grübler et R. S. J. Tol, « INASUD project findings on integrated assessment of climate policies », Integrated Assessment, 2, 2001, p. 31-35.
  • Avec T. Le Pesant, « Quelles menaces ? Quelles politiques ? Le changement climatique : une question politique mondiale », Les Cahiers Français, 306, 2002, p. 9-15.
  • « Sortir le climat des pièges rhétoriques », La Recherche, 345, 2001, p. 87-89.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Charles Hourcade, « Économie publique et environnement global », Annuaire de l’EHESS,  | 2003, 706-708.

Référence électronique

Jean-Charles Hourcade, « Économie publique et environnement global », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2003, mis en ligne le 15 février 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/15931

Haut de page

Auteur

Jean-Charles Hourcade

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals