Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Géographie

Perception, représentation et aménagement des territoires (Europe-Amérique ibérique, XVIe-XXe siècles)

Alain Musset
p. 129-130

Entrées d’index

Index thématique :

Géographie
Haut de page

Texte intégral

Alain Musset, directeur d’études

1. Villes neuves, villes nouvelles. 2. Autres géographies, géographies de l’autre

1En utilisant les outils d’une géographie historique et culturelle, située au croisement de plusieurs disciplines et de plusieurs méthodologies, le but de ce séminaire est d’analyser les modes de perception et de représentation de l’espace qui influent sur l’organisation et l’aménagement des territoires, plus particulièrement en Europe et en Amérique latine, mais aussi dans d’autres aires culturelles (Asie, Afrique). Afin de rendre compte de la diversité des approches liées à la notion d’espace et de territoire, le séminaire est désormais divisé en deux parties. Un premier enseignement, axé sur le monde urbain, a porté sur les frontières de la ville. Il s’agissait de réfléchir sur les limites visibles et invisibles, symboliques ou matérielles, qui contribuent à la fragmentation des territoires urbains. Dans un premier temps, une analyse critique des concepts a permis de replacer dans leur contexte épistémologique et historique des notions qui sont aujourd’hui l’objet de nombreux débats (fragmentation, ségrégations, sécession, désincorporation...). Une approche comparative, dans le temps et dans l’espace, a été mise en place grâce à l’intervention de plusieurs intervenants qui sont venus présenter les résultats de leur recherche dans des aires culturelles variées : Afrique du Sud, Moyen-Orient (Amman et Beyrouth), Irlande du Nord (Derry et Belfast), États-Unis (San Francisco).

2Mon deuxième enseignement a porté plus particulièrement sur les différentes manières de décrire et d’expliquer le monde qui ont été développées, en Europe et hors d’Europe, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours (« Autres géographies, géographies de l’autre »). Là encore, le cœur du séminaire a porté sur le monde latino-américain, mais la perspective a été élargie à d’autres continents, grâce aux apports de différents collègues qui sont venus exposer leurs travaux sur la Corée, la Chine ancienne (le regard des Jésuites), le Népal et le monde arabe (le Japon vu par l’Égypte). Par ailleurs, dans le cadre d’accords bilatéraux (Capes-cofecub et Ecos-Nord), plusieurs institutions latino-américaines m’ont invité à exposer mes recherches dans le domaine de la géopolitique. Ainsi, en septembre 2002, j’ai présenté une conférence intitulée Geopolítica, integração regional e manejo de agua nas Americas dans le cadre du séminaire Integração nas Americas organisé par l’Université de São Paulo. De même, à Mexico, j’ai participé au séminaire international de géopolitique :¿ Qué geopolítica para el siglo XXI ?, organisé par la Facultad de Ciencias Políticas y Sociales de la UNAM, en donnant une conférence intitulée México entre Mexamérica y Mesoamérica (6 février 2003). En ce qui concerne la géographie historique, j’ai présenté en Argentine certains de mes travaux portant sur la comparaison entre les chinampas de Xochimilco et les hortillonnages d’Amiens (congrès international des historiens économistes, Buenos Aires, juillet 2002). Au Mexique, à l’invitation de l’Institut de géographie de la UNAM, j’ai présenté la méthodologie employée pour travailler sur le déplacement des villes en Amérique hispanique (Estudiar los traslados de ciudades en la larga duración : un marco teórico y metodológico, Mexico, 7 février 2003).

3Comme chaque année, j’ai participé au séminaire de lecture de la filière « Territoires, espaces, sociétés », qui permet aux étudiants dont le DEA ou la thèse porte sur les relations société-territoire de se former dans ce domaine à des approches pluridisciplinaires. Enfin, dans le cadre des journées « Aires culturelles » du Centre de recherche historique, j’ai coorganisé, avec Yves Cohen et Kapil Raj, une séance sur le gouvernement à distance (23 mai 2003). L’intérêt suscité par cette première expérience nous a incités à renouveler l’opération l’année prochaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Musset, « Perception, représentation et aménagement des territoires (Europe-Amérique ibérique, XVIe-XXe siècles) », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 129-130.

Référence électronique

Alain Musset, « Perception, représentation et aménagement des territoires (Europe-Amérique ibérique, XVIe-XXe siècles) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16218

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals