Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Archéologie

Histoire et archéologie médiévales : espaces, habitat et société dans les pays de la Méditerranée occidentale

Étienne Hubert
p. 140-141

Entrées d’index

Index thématique :

Archéologie
Haut de page

Texte intégral

Étienne Hubert, directeur d’études

Espaces, territoires et peuplement dans l’Occident méditerranéen au Moyen Âge

1Dans la continuité des séances de l’année précédente, le séminaire a été consacré à l’étude de l’ »incastellamento » en Italie centrale, phénomène central dans l’histoire des sociétés rurales méditerranéennes au Moyen Âge. Les résultats de plusieurs fouilles archéologiques entreprises depuis le début des années 1990 en Italie centrale ont été confrontés aux sources écrites, formées principalement pour la région par les grands cartulaires de l’abbaye de Farfa, pour examiner les modalités de la recomposition territoriale qu’induit le regroupement de la population rurale dans des villages perchés et fortifiés à partir des Xe et XIe siècles.

2Après une présentation des cadres de l’histoire géopolitique de la région, des caractères principaux de la documentation et des méthodes archéologiques mises en œuvre, en introduction au thème du séminaire, on a étudié d’abord les formes de l’organisation territoriale, de la propriété foncière et du peuplement pendant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge. Les modalités de la formation du patrimoine foncier de l’abbaye de Farfa, les formes du peuplement rural (casale, curtis, villa) ont fait l’objet d’une analyse critique qui a souligné la discordance entre les résultats archéologiques obtenus jusqu’à présent et la documentation écrite. La deuxième partie du séminaire a porté sur l’examen des modifications survenues dans l’organisation de l’espace rural à la fin du Xe et au début du XIe siècle. Les modes de description de la terre élaborés par les notaires, qui forment le meilleur indice des transformations qui affectent alors les campagnes, ont été analysés dans le détail : milieu naturel, géographie humaine, organisation institutionnelle, distribution de la propriété foncière ont été examinés tour à tour. La crise du Xe siècle a modifié en profondeur l’organisation territoriale des pouvoirs, dont la dissolution du système domanial et l’émergence des premiers châteaux forment les deux traits essentiels, mais elle ne semble pas avoir eu de répercussion à court terme sur la distribution du peuplement rural, dont la structure reste inchangée par rapport à l’époque précédente. Ce n’est que dans le courant du XIe siècle que se mettent en place de manière très lente les premiers villages, sur l’initiative des pouvoirs comtaux qui réorganisent l’assiette territoriale de la région. Il s’en faut pour autant que cette modification majeure ait affecté la population rurale dans son ensemble. Un peuplement dispersé survit de manière que rien ne permet de considérer comme marginale, témoignant par là même des capacités de résistance d’une partie de la population paysanne aux nouveaux pouvoirs qui se mettent en place dans la région aux Xe et XIe siècles. Les résultats de ces recherches en cours ont été présentés et discutés également au séminaire sur « La naissance des établissements castraux : comparaison Europe de l’Ouest/Asie orientale » à la Maison franco-japonaise à Tokyo le 12 octobre 2002.

3Des éclairages particuliers, le cas échéant contradictoires, ont été apportés par l’intervention de Maria Ginatempo (professeur associée, université de Sienne), qui a présenté l’état des recherches importantes conduites en Toscane sur le même thème tandis qu’Anne Bouissière (étudiante en diplôme à l’École) a présenté ses travaux sur l’organisation territoriale du Berry pendant le haut Moyen Âge.

Publications

  • L’ »incastellamento » en Italie centrale. Pouvoirs, territoire et peuplement dans la vallée du Turano au Moyen Âge, Rome, École française de Rome (« Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome », 309), 2002, 557 p.
  • « Colonna », « Latran », « Patrimoine de saint Pierre », « Rome », dans Dictionnaire du Moyen Âge, sous la dir. de C. Gauvard, A. de Libera et M. Zink, Paris, PUF, 2002, p. 309-310, 819, 1052-1053, 1250-1251.
  • Compte rendu : P. Boucheron et J. Chiffoleau (éd.), « Religion et société urbaine au Moyen Âge. Études offertes à Jean-Louis Biget par ses anciens élèves », (Paris, Publications de la Sorbonne, 2000), dans Histoire Urbaine, 6, décembre 2002, p. 190-193.
  • « L’incastellamento in Sabina alla luce dell’archeologia : indagine nella valle del Turano (1990-2001) », dans Lazio e Sabina, 1, Atti del convegno « Primo Incontro di Studi sul Lazio e la Sabina (Roma, 28-30 gennaio 2002) », J. Rasmus Brandt, X. Duprè Raventós et G. Ghini (éd.), Rome, (Lavori e Studi della Soprintendenza per i Beni Archeologici del Lazio I), 2003, p. 127-132.
  • Avec E. Bonasera, Le village fortifié de Châteauneuf (Châteauneuf-Villevieille, Alpes-Maritimes), DFS de fouille d’évaluation archéologique, DRAC. de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Service régional de l’archéologie, 2003, 81 p.
  • « Châteauneuf-Villevieille. Ruines de Châteauneuf », dans Préfecture de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, DRAC, Service régional de l’archéologie, Bilan scientifique de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2002, ministère de la Culture et de la Communication, direction du Patrimoine, sous-direction de l’archéologie, 2003, p. 60.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Étienne Hubert, « Histoire et archéologie médiévales : espaces, habitat et société dans les pays de la Méditerranée occidentale », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 140-141.

Référence électronique

Étienne Hubert, « Histoire et archéologie médiévales : espaces, habitat et société dans les pays de la Méditerranée occidentale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16225

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals