Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire sociale et démographie

Histoire sociale et démographique : démographie historique

Jean-Pierre Bardet et Cyril Grange
p. 163-164

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jean-Pierre Bardet, directeur d’études et Cyril Grange, chargé de recherche au CNRS

Les relations familiales en France aux XVIIIe et XIXe siècles

1Le séminaire a été centré sur divers aspects des relations entre parents. Deux thèmes ont été développés.

2Le premier a porté sur le jeu de la parenté tel qu’on peut l’entrevoir à partir de l’examen de la cohabitation ou des relations affectives : Daniel Paul ainsi présenté la dynamique des structures familiales dans le Bourbonnais, Cyril Grange a évoqué le rôle des témoins dans les mariages de la bourgeoisie juive de Paris, Marion Trévisi l’action des oncles et des tantes au sein de la famille, Vincent Gourdon a insisté sur le choix du parrain, Isabelle Brelot sur les solidarités familiales dans la noblesse. Dans le même esprit, Scarlett Bauvalet a situé le rôle social et familial des veuves, sans doute moins nombreuses que dans un passé récent.

3Le second thème était orienté sur le problème de la transmission du patrimoine : Tiphaine Barthélémy a examiné la transmission du patrimoine dans la bourgeoisie et la noblesse de l’Ouest, Hervé Joly a présenté ses recherches sur la dynastie familiale des Gilet, Jérôme Viret a discuté le problème des règles de transmission patrimoniale dans la région parisienne au XVIIe siècle. Règles qui sont apparues beaucoup moins contraignantes à Patrice Boudjaaba dans la Normandie du siècle suivant.

4En conclusion du séminaire, Jean-Pierre Bardet a présenté l’enquête qu’il mène depuis plusieurs années sur la reconstruction démographique et familiale de la Vendée militaire au XIXe siècle où les solidarités familiales ont pu être perturbées par les divergences face à l’événement.

5Au fil des discussions, une question a été constamment soulevée. Si dans l’ensemble, la société traditionnelle semble médiocrement attachée à des règles de fonctionnement familial strictement fixes, il n’en existe pas moins des régularités qu’il faut expliquer ou intégrer dans un modèle intelligible : se pose alors en particulier la question du choix des parents préféré, d’une sorte d’élection affective qui semble obéir à des normes d’âge, de proximité ou de fortune encore mal quadrillées.

6Parallèlement au séminaire général, plusieurs groupes de travail ont approfondi l’étude des réseaux et l’analyse statistique des variables qui s’avèrent très fructueuses pour nos enquêtes sur les relations familiales. Un stage de trois jours organisé par le CNRS a permis de réunir à l’Université de Caen un groupe particulièrement intéressé par l’étude des réseaux où les participants ont bénéficié de l’expérience du professeur Alain Degenne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Bardet et Cyril Grange, « Histoire sociale et démographique : démographie historique », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 163-164.

Référence électronique

Jean-Pierre Bardet et Cyril Grange, « Histoire sociale et démographique : démographie historique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16244

Haut de page

Auteurs

Jean-Pierre Bardet

Articles du même auteur

Cyril Grange

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals