Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Socio-histoire des pratiques culturelles (XVIe-XVIIIe siècle)

Roger Chartier
p. 288-290

Texte intégral

Roger Chartier, directeur d’études

Pratiques d’écriture, circulations textuelles et appropriations culturelles dans les sociétés d’Ancien Régime.

1Le séminaire s’est ouvert par une réflexion sur trois ensembles de notions qui ont constitué le socle du travail des historiens en ces dernières années. Les relations entre histoire et mémoire ont été discutées à partir du dernier ouvrage de Paul Ricœur, Mémoire, histoire, oubli. Les figures de l’opposition entre public et privé ont été réévaluées en se fondant sur les « histoires de la vie privée » récemment publiées dans différents pays d’Amérique du Sud et le retour sur les thèses fondatrices de Koselleck. Les échelles et temporalités de l’enquête historique ont fait l’objet d’un réexamen à partir d’une relecture des propositions de Braudel (dont l’année 2002 était celle du centenaire de la naissance). Ces discussions critiques ont nourri les conférences et séminaires donnés par le directeur d’études à l’Université de Valencia, au Einstein Forum à Berlin ou au Centro franco-argentino de Altos Estudios à Buenos Aires.

2Ensuite, les séances du séminaire ont trouvé leur unité dans un même questionnement appliqué à un certain nombre de textes littéraires – ou considérées comme tels : à savoir, comprendre comment une œuvre, dans sa totalité ou l’une de ses parties, construit une série d’effets (narratifs, poétiques, comiques, etc.) à partir de l’appropriation esthétique des objets et des pratiques de la culture écrite de son temps. Une telle approche a porté l’attention sur les « négociations » qui font inscrire dans les œuvres elles-mêmes des références aux instruments, gestes et sociabilités de l’écriture en ses formes les plus ordinaires.

3Cette démarche a privilégié l’écriture éphémère, destinée à la transcription, et ses objets. Ainsi les tablettes de cire de Baudri de Bourgueil, abbé et poète de la fin du XIe siècle, ou les « librillos de memoria » de l’Espagne du Siècle d’Or, tel celui de Cardenio, trouvé et utilisé aux chapitres XXXIII-XXVI de Don Quichotte, et qui, comme les « writing tables » anglaises, permettent l’effacement de textes destinés à la copie sur un autre support grâce à leurs feuillets recouverts de cire et de vernis. Un second axe d’interrogation a concerné les usages du manuscrit à l’âge de l’imprimé. L’attention a été ainsi portée sur les nouvelles à la main, dont un atelier de fabrication est mis en scène par la comédie de Ben Jonson, The Staple of News (1626), et sur la publication manuscrite d’ouvrages hétérodoxes, ainsi les Etats et empires de la Lune et du Soleil de Cyrano de Bergerac, étudié dans la double perspective de la circulation manuscrite et de l’imaginaire du livre. Cette série de séminaires a été complétée par une lecture de la dernière comédie donnée par Goldoni à Venise avant son départ pour la France, Una delle ultime sere di Carnovale, qui est fondée sur la métaphore aux dimensions multiples qui assimile le texte et le tissu, la composition de l’écrit et la fabrication des étoffes, la publication des œuvres et la manufacture textile. Entre la mi-janvier et avril, alors que le directeur d’études assurait un enseignement à l’Université de Pennsylvanie, le séminaire a été fusionné avec celui de Jean Hébrard qui a présenté une série d’études sur le même thème : le manuscrit à l’âge de l’imprimé.

4Dans sa dernière partie, le séminaire a fait retour sur deux références théoriques familières. La publication récente d’un recueil des essais majeurs de D. F. McKenzie, Making Meaning, a permis de réfléchir sur les dispositifs textuels, matériels ou visuels qui proposent ou imposent le sens des textes. Ainsi, les préliminaires, dont les différentes logiques (celles de la censure monarchique, de la protection aristocratique et du marché de librairie) ont été présentés à partir de la Seconde partie de Don Quichotte (1615) et de la continuation apocryphe d’Avellaneda publiée un an auparavant. D’autre part, à partir d’une réflexion sur la notion d’économie des biens symboliques (présentée dans plusieurs colloques tenus en hommage à l’œuvre de Pierre Bourdieu), ont été étudiés, à titre d’exemple de la réflexivité et des compétitions caractéristiques des champs esthétiques, les préliminaires et certains fragments de Persiles y Sigismunda, cette « historia setentrional » achevée par Cervantes sur son lit de mort. Ces analyses ont fait la matière d’interventions à l’Université de Salamanque, au congrès de la Société des hispanistes français, à la Biblioteca nacional de Rio de Janeiro, et dans les universités de Penn State et Columbia.

Publications

  • Prantuse revolutsiooni kultuurilised lätted, Tallin, Varrak, 2002, 295 p. (avec un entretien « Tekstid, praktikas ja lugejad », p. 274-290).
  • Dir. de Prácticas de la lectura, La Paz, Plural, 2002 (« Prefacio », p. 7-10 et « Del libro al leer », p. 61-86).
  • « Don McKenzie and Don Quixote in the Printing House », dans Books and bibliography. Essays in commemoration of Don McKenzie, sous la dir. de J. Thompson, Wellington, Victoria University Press, 2002, p. 19-35.
  • « “Coppied onely by the eare” : le texte de théâtre entre la scène et la page au XVIIe siècle », dans Du spectateur au lecteur. Imprimer la scène aux XVIe et XVIIe siècles, sous la dir. de L. F. Norman, P. Desan, R. Strier, Fasano, Schena Editore, et Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2002, p. 31-53.
  • « La ligne Saint-Malo-Genève », dans Les lieux de mémoire, sous la dir. de P. Nora, Tokyo, Iwanami Shoten, 2002, p. 393-434 (en japonais).
  • « Pierre Bourdieu ou l’exercice de la libido sciendi », lichiko, 75, été 2002, p. 24-29.
  • « ’Nova kulturna zgodovina », Casopis za krypton znanosti, 207-208, 2002, p. 13-26.
  • « Histoire intellectuelle et histoire des mentalités. Une double réévaluation », Saitama university review, 38, 1, 2002, p. 3-33 (en japonais).
  • « Privado/público. Reflexiones historiográficas sobre una dicotomia », Pasajes. Revista de pensamiento contemporáneo, 9, 2002, p. 63-72.
  • « El pasado en el presente », Pasajes. Revista de pensamiento contemporáneo, 9, 2002, p. 144-150.
  • « Pierre Bourdieu e a história », Topoi, 4, 2002, p. 139-157.
  • « Tekstna kritika in kulturna zgodovina. Tekst in glas, XVI-XVIII stoletje », « Preteklost in prhodnost knjige », et « Bralci in branja v dobi elektronske tekstualnosti », Monitor ISH, IV, 1-4, 2002, p. 111-141.
  • « Création littéraire et médiation éditoriale », Cahiers Charles V, 32, Histoire(s) de livres. Le livre et l’édition dans le monde anglophone, 2002, p. 7-13.
  • « A propiedade e o privilègio » Préface à Denis Diderot, Carta sobre o comercio do livro, Rio de Janeiro, Casa de Palavra, 2002, p. 9-27.
  • « Les Capucins de Maragnan », Préface à Andrea Daher, Les singularités de la France Equinoxiale. Histoire de la mission des pères capucins au Brésil (1612-1615), Paris, Honoré Champion, 2002, p. 13-23.
  • « Foucault’s Chiasmus. : Authorship between science and literature in the Seventeenth and Eighteenth Centuries », Scientific authorship. Credit and intellectual property in science, sous la dir. de M. Baiagioli et P. Galison, New York et Londres, Routledge, 2003, p. 13-31.
  • « Lecteurs et lectures à l’âge de la textualité électronique », Text-e. Le texte à l’heure de l’Internet, sous la dir. de G. Origgi et N. Arikha, Paris, Bibliothèque publique d’information, Centre Georges Pompidou, 2003, p. 17-50.
  • « La sociedad liberal : rupturas y herencias », Orígenes culturales de la sociedad liberal (España siglo XIX), sous la dir. de J. A. Martínez Martín (éd.), Madrid, Biblioteca Nueva/Editorial Complutense, 2003, p. 273-286.
  • « Lenguas y lecturas en el mundo digital », Studia silensia, XXVII, 2003, p. 21-33.
  • « Révolutions de l’écrit et mutations des bibliothèques », Hors-Texte. Bulletin de l’AGBD, Genève, 2003, 69, p. 8-16.
  • « La propiedad y el privilegio », Préface à Denis Diderot, Carta sobre el comercio de libros, Buenos Aires, Fondo de Cultura Económica, 2003, p. 7-29.
  • « Mulheres de papel », Préface à Lilian de Lacerda, Album de leitura. Memórias de vida, histórias de leitoras, São Paulo, Editora UNESP, 2003, p. 17-24.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Roger Chartier, « Socio-histoire des pratiques culturelles (XVIe-XVIIIe siècle) », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 288-290.

Référence électronique

Roger Chartier, « Socio-histoire des pratiques culturelles (XVIe-XVIIIe siècle) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16326

Haut de page

Auteur

Roger Chartier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals