Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie historique

Histoire des images et des systèmes de représentation dans l’Occident médiéval

Jean-Claude Schmitt
p. 375-376

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Jean-Claude Schmitt, directeur d’études

1À partir de trois objets distincts s’est engagée une réflexion sur les usages symboliques et sociaux du temps et plus particulièrement les rythmes temporels dans la société chrétienne du Moyen Âge. 1) En prenant acte de la double dimension propre à la représentation du temps chrétien – un temps linéaire et « historique » centré sur l’événement de l’Incarnation et orienté vers les fins dernières (les futura) et un temps répétitif scandé par le retour des heures (des Heures de l’office), des jours de la semaine et des mois de l’année, nous avons étudié les cycles qui rythment l’agenda des occupations humaines ainsi que les prescriptions et les interdits (ne pas travailler le dimanche, éviter les relations sexuelles en période de jeûne) qui le régulent. Dans bien des manuscrits – psautiers, livres d’Heures, missels –, le calendrier, la série éventuelle des pleines pages et les initiales historiées des dix psaumes principaux entrent dans un système plus vaste de mise en correspondance symbolique du temps du mythe (l’histoire sainte) et du temps du rite (cycles de l’année liturgique, récitation hebdomadaire du psautier, phases de la messe). 2) La relation de ses extases par la nonne visionnaire Elisabeth de Schönau nous a fait connaître un mode original d’appropriation du temps liturgique : entre la Pentecôte 1152 (18 mai) et sa mort le 18 juin 1164, ses extases se sont répétées presque quotidiennement et parfois plusieurs fois par jour. Les notations temporelles (heure, temps de l’enchaînement des visions, mention de la fête du saint du jour) que donne la visionnaire sont d’une extrême précision, alors qu’elle attend chaque nouvelle extase et s’y prépare physiquement et psychologiquement. À partir de ce cas exceptionnel d’appropriation visionnaire du calendrier liturgique, on a commencé à étudier d’autres usages non liturgiques du calendrier, tel le rythme variable des redevances paysannes prélevées dans diverses seigneuries. 3) Plusieurs séances du séminaire ont été consacrées enfin à l’étude du psautier de l’archevêque Egbert de Trêves (vers 977) et à sa transformation à la fin du XIe siècle entre les mains de la princesse polonaise Gertrude, épouse du grand prince de Kiev. On a montré comment l’ajout de cinq miniatures de type grec et de prières en latin à des endroits bien précis du manuscrit ottonien exprimait une volonté d’appropriation d’un livre de prière voué à un nouvel usage, à un siècle de distance, au profit d’une femme laïque et de surcroît dans une cour étrangère et de tradition byzantine. Le séminaire est disponible en ligne sur le site www.msh-paris.fr.

2Le séminaire a permis d’entendre des exposés de Simon Teuscher (Université de Californie à Los Angeles) « Parenté et politique en Allemagne du Sud au XVe siècle », Patrick Geary (UCLA), « Différence des sexes et généalogies nationales », Pierre Monnet (Mission historique française en Allemagne, Göttingen), « La communication politique des villes allemandes à la fin du Moyen Âge », Torti Tulinius (Université de Reykjavik), « La biographie de Snorri Sturluson », Pascal Collomb (GAHOM, EHESS), « Les processions lyonnaises à la fin du Moyen Âge », Steven Marrone (Tufts University), « La magie comme oeuvre démoniaque entre 1250 et 1400 », Uwe Brunn (Université de Nice), « L’hérésie cathare dans la vallée du Rhin ». Enfin a été présenté, avant sa parution en traduction française, l’ouvrage de Hans Belting, Bildanthropologie, en présence de l’auteur. Du 9 au 11 mai, le séminaire a effectué son voyage d’étude annuel en Normandie (Avranches, Mont-Saint-Michel, La Lucerne, Coutances).

Publications

  • La conversion d’Hermann le Juif. Autobiographie, histoire et fiction, Paris, Le Seuil (« Bibliothèque du XXIe siècle »), 2003.
  • « L’univers des marges », dans Le Moyen Âge en lumière, J. Dalarun (éd.), Paris, Fayard, 2002, p. 328-361.
  • « Folklore » et « Revenants », dans Dictionnaire du Moyen Âge, sous la dir. de C. Gauvard, A. de Libera, M. Zink, Paris, Presses universitaires de France, 2002.
  • « Historian and images » et « The Problem of images in the Jewish-Christian Polemics » (en russe, résumé en anglais), Moscou, Odysseus, 2002, p. 9-29 et 30-43.
  • « Récits et images de rêves au Moyen Âge », Ethnologie française, XXXIII, 4, 2003, p. 553-563.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Schmitt, « Histoire des images et des systèmes de représentation dans l’Occident médiéval », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 375-376.

Référence électronique

Jean-Claude Schmitt, « Histoire des images et des systèmes de représentation dans l’Occident médiéval », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16383

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals