Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie historique

Anthropologie et image : l’expérience grecque

François Lissarrague, Martine Denoyelle, François de Polignac et Alain Schnapp
p. 416-418

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

François Lissarrague, directeur d’études.

1La découverte en 1506 de la statue de Laocoon est un moment essentiel dans l’histoire du savoir antiquaire : elle est identifiable grâce au texte de Pline l’Ancien, et cette même mort de Laocoon est décrite par Virgile. On peut donc construire un parallèle du poème et de l’image qui vient renforcer la théorie classique de l’ut pictura poesis. Il faut attendre Lessing et son Laocoon (1766), pour se libérer de ce poids théorique. Goethe en 1811 rappelle ce moment : « L’ut pictura poesis, si longtemps mal compris, fut écarté d’un seul coup, la différence entre les arts plastiques et ceux de la parole se trouva éclairée ». On a analysé en particulier l’opposition de Lessing à Caylus, et la critique des Tableaux tirés d’Homère. On s’est ensuite arrêté sur le travail de Caylus face aux objets qu’il décrit, sur sa triple visée technique, esthétique et herméneutique

2À partir de cet épisode clé, on a déplacé la problématique du rapport langage/image vers un questionnement des pratiques descriptives en archéologie figurée. Dire l’image : quelles opérations sont effectuées lorsque nous décrivons une représentation ? Par où commencer, quels parcours du regard retenir ? Contrairement à ce que pouvait prescrire Carl Robert en 1919 (« une bonne description est la base d’une bonne interprétation ») il apparaît que toute description est déjà une interprétation. Deux cas nous ont longuement retenu, à cause de leur richesse et leur complexité : le vase François et le cratère de Pronomos. Occasion non pas de corriger des analyses anciennes, mais de scruter leurs stratégies. On a ainsi repéré dans une série d’études sur le vase François (Braun 1848, Furtwängler 1904, Beazley 1951, Stewart 1983) comment l’ordre de la description et le choix du vocabulaire impliquent des logiques et induisent des perceptions qui ne sont jamais neutres.

3Pour poser sur un mode plus anthropologique le même type de question, et incités en cela par le vase François où plusieurs objets sont nommés (fontaine, hydrie, autel, siège), on a fait l’inventaire de ce type d’inscriptions référentielles et des formules déictiques (du type : « je suis une lyre » ou « ceci est un sphinx ») qui incitent à dire l’image.

4Corps et armes. Un seul point aura été abordé, faute de temps : la mise en parallèle entre armes masculines et parure féminine. Deux récits mythiques ont été rapprochés : Achille à Scyros et le collier d’Eriphyle. Dans les deux cas, une ruse contraint un guerrier à partir au combat : Achille caché parmi les filles de Lycomède et Amphiaraos le devin. Pour leur faire prendre les armes, il faut passer par des bijoux féminins : les marchandises qu’apporte Ulysse, le collier qu’Etéocle offre à Eriphyle. La symétrie n’est évidemment pas complète, mais ces deux récits incitent à regarder de plus près la manière dont, dans les scènes d’armement, s’articulent le masculin et le féminin. On y reviendra.

5Une séance fin avril a été consacrée à l’œuvre de Nicole Loraux.

6Au cours de l’année plusieurs collègues nous ont fait l’honneur de présenter leurs recherches : A. Ford (« Entendre ou lire »), M. Bettini (« Les fantômes de la Grèce »), N. Rabinowitz (« Women’s adornment in ancient Greece »), M. Rosengren (« Ce qu’on voit quand on voit : “l’art” paléolithique »), N. Zographou (« L’omoplate de Pélops et les objets légendaires en Grèce »), J. Bazant (« L’art paléolithique ? Mémoire culturelle et souvenirs dans l’imagerie attique »). Qu’ils en soient toutes et tous vivement remerciés.

Publications

  • « Les belles lettres : écriture et ornement sur une œnochoé de Charinos » Métis, XIII, 1998 (2002), p. 123-133.
  • « Les vases “étrusques” du comte de Caylus », dans Caylus, mécène du Roi, sous la dir. de I. Aghion, Paris, INHA, 2002, p. 72-81.
  • « Iconographie grecque : aspects anciens et récents de la recherche », dans Iconografia 2001, Studi sull’immagine, sous la dir. de I. Colpo, I. Favaretto, F. Ghedini, Rome, Quasar, 2002, p. 9-15.
  • « Les vases grecs, du livre au musée », dans Le Vase grec et ses destins, P. Rouillard et A. Verbanck-Piérard (éd.), Munich, Biering-Brickmann, 2003, p. 215-218.

Martine Denoyelle, conservateur au musée du Louvre
François Lissarrague, directeur d’études
François de Polignac, chargé de recherche au CNRS
Alain Schnapp, professeur à l’Université de Paris-I

Des musées de papier aux banques de données

7Le séminaire a eu lieu au cours du second semestre. Dans le prolongement des recherches lancées en 2002, plusieurs intervenants sont venus présenter leurs travaux. F. Solinas (Collège de France) sur le museo Cartaceo de Cassiano dal Pozzo ; J. Gestaz (ENSBA) sur Montfaucon et la publication de l’Antiquité expliquée et représentée en figures ; R. Halbersma (musée de Leyde) sur la constitution et l’histoire du musée de Leyde ; A. Milanese (Surintendance de Naples) sur Gargiulio et la dispersion des antiquités en Europe ; M. E. Masci (École normale de Pise) sur Passeri et son réseau documentaire. Que tous soient remerciés de leurs contributions.

8Le séminaire se poursuivra en 2003-2004 et devrait aboutir à un colloque de synthèse, dans le cadre de l’ΙΝΗΑ, en 2005.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Lissarrague, Martine Denoyelle, François de Polignac et Alain Schnapp, « Anthropologie et image : l’expérience grecque », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 416-418.

Référence électronique

François Lissarrague, Martine Denoyelle, François de Polignac et Alain Schnapp, « Anthropologie et image : l’expérience grecque », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16404

Haut de page

Auteurs

François Lissarrague

Articles du même auteur

Martine Denoyelle

Articles du même auteur

François de Polignac

Articles du même auteur

Alain Schnapp

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals