Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie de la sécurité et stratégie

Jean-Paul Hébert et André Brigot
p. 566-567

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Paul Hébert, ingénieur de recherche avec André Brigot, professeur certifié

Construction de l’Union européenne et questions de sécurité

1Le séminaire a poursuivi cette année sa démarche d’articulation des dimensions historique et sociologique de la construction de l’Union européenne avec l’actualité en matière de sécurité et de défense.

2Sous le premier aspect, le séminaire a bénéficié cette année des apports d’autres séminaires de l’École, notamment sur le thème européen dans l’Allemagne de l’entre-deux-guerres, permettant de développer la comparaison entre les projets européens en France et en Allemagne aux XIXe et XXe siècles. Cette étude comparative est particulièrement enrichissante à la lumière d’une certaine reprise de la coopération franco-allemande pour faire progresser l’Union au cours des deux dernières années.

3Ce second aspect, actuel, s’est matérialisé à la fois dans sa dimension institutionnelle : l’élaboration d’un projet de Constitution et les débats concernant la politique extérieure de l’Union, et dans la poursuite de capacités concrètes en matière de sécurité. La mise en place et l’opérationnalité des structures militaires (État-major européen, Comité politico-stratégique...) liées au Conseil ont donné lieu aux premières prises en charge par l’Union en tant que telle de missions militaires (Macédoine, puis Congo). La signification politique de ces évolutions a été mise en regard des autres structures institutionnelles concernant la sécurité de l’Union (Alliance Atlantique, OSCE, UEO...).

4Par ailleurs, la redéfinition progressive des distinctions sécurité intérieure/sécurité extérieure se font en Europe sous un double mouvement. Le mouvement institutionnel structurel qui conduit à effacer les frontières intérieures des États membres pour les transférer vers une frontière extérieure commune, en partie concrétisée par « l’espace Schengen ». Ce mouvement se traduit notamment par le rapprochement des institutions de sécurité internes (polices et gendarmerie, nationalement mais aussi entre États membres). La sécurité intérieure devient un thème clef, qui donne lieu aux avancées de la dimension « Affaires intérieures et justice ». Mais ce mouvement « structurel » a été considérablement accéléré par le thème (plus encore que la réalité récente) du terrorisme. Les « menaces terroristes » ont en effet entraîné une redéfinition des missions des forces armées dans leur ensemble, bien au-delà des appareils policiers. La distinction « dedans/dehors » se traduit dans une répartition tripartite pour l’Union : sécurité intérieure, frontalière, et action lointaine. Elle rejoint très largement une division historiquement observable dans les « projets d’Europe » depuis sept siècles.

5Ce nouvel environnement de sécurité de l’Union européenne est l’une des dimensions d’analyse approfondies quant aux structures de production d’armement et ce thème a fait l’objet d’une communication lors du colloque de l’Association franco-canadienne d’études de sécurité à Toronto en novembre 2002, de même que le développement de l’affrontement entre les systèmes de production d’armement américain et européens a été présenté lors d’une conférence à l’Université du Québec à Montréal en septembre 2002. On a poursuivi l’analyse des programmes d’armements en coopération européenne et les principaux résultats de cette étude ont été exposés lors du colloque organisé par le comité d’histoire de l’armement en février 2003. La « nouvelle course aux armements entre les États-Unis et l’Europe » avait également été présentée lors de la 52e conférence sur la science et les affaires mondiales du mouvement Pugwash à l’Université de San Diego (Californie).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 566-567.

Référence électronique

Jean-Paul Hébert et André Brigot, « Sociologie de la sécurité et stratégie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16500

Haut de page

Auteurs

Jean-Paul Hébert

Articles du même auteur

André Brigot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals