Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Signes, formes, représentations

Musique et sciences sociales

Michael Werner, Laure Schnapper-Flender et Esteban Buch
p. 636-637

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Michael Werner, directeur d’études
Esteban Buch, maître de conférences et Laure Schnapper-Flender, professeur agrégée

1Ce séminaire se proposait de présenter et de débattre des approches récentes de l’articulation entre musique et sciences sociales, autant pour familiariser à ces questions les étudiants de la formation doctorale « Musique, histoire et société », qu’afin d’ouvrir un espace de discussion interdisciplinaire autour du fait musical. Cette année ont été successivement entendus Jean Jamin, sur l’anthropologie du jazz ; François Nicolas (compositeur), sur la musique conçue à la lumière du concept de « monde » ; Jean-Paul Olive (musicologue, Paris-VIII), sur la Philosophie de la nouvelle musique de Theodor W. Adorno ; Rémy Campos (musicologue, CNSMDP), sur les rapports entre pratique musicale, analyse musicale et histoire de la musique ; Márta Grábocz (musicologue, Université de Strasbourg), sur le concept de narrativité en musique ; et Philippe Coulangeon (sociologue, CESTA/CNRS) et Hyacinthe Ravet (sociologue), sur la question de la « division sexuelle » dans les métiers de l’interprétation musicale en France.

Laure Schnapper-Flender, professeur agrégée

Musique et vie musicale à Paris au XIXe siècle

2On a poursuivi l’enquête collective engagée les années précédentes sur la musique et la vie musicale au XIXe siècle, à partir de l’instrument-roi, le piano. Cette année les travaux et les réflexions ont été centrés :

  • sur le lien du piano et de l’opéra : ainsi on a examiné le répertoire pianistique typique de cette époque, à savoir les transcriptions, variations, fantaisies pour piano, séance que j’ai présentée avec Bruno Moysan et qui a été prolongée par une présentation par Anne-Sophie Métairie du grand opéra de Meyerbeer et de ses transcriptions pianistiques ;
  • sur la place des femmes pianistes-compositrices, thème abordé par Florence Launay ;
  • enfin sur l’abandon progressif du rôle du piano comme instrument reproducteur lorsqu’apparaît à la fin du siècle le gramophone, à partir des travaux de Sophie Maisonneuve.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Werner, Laure Schnapper-Flender et Esteban Buch, « Musique et sciences sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2004, 636-637.

Référence électronique

Michael Werner, Laure Schnapper-Flender et Esteban Buch, « Musique et sciences sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2004, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16546

Haut de page

Auteurs

Michael Werner

Articles du même auteur

Laure Schnapper-Flender

Articles du même auteur

Esteban Buch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals