Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire sociale et démographie

Démographie

Hervé Le Bras
p. 176-178

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Hervé Le Bras, directeur d’études

1. Espace et population. 2. le Langage de la démographie

1Le séminaire a exploré les aspects de la démographie aux deux bornes des sciences sociales, les mathématiques pour la perfection du raisonnement et du concept et le langage pour la perfection du mot et de l’expression, donc le poème et le mathème selon la distinction opérée par Alain Badiou. L’espace des sciences sociales et, ajoute Badiou, celui de la philosophie, s’étend entre ces deux extrêmes. Le parcourir, l’englober, s’y reconnaître suppose que l’on en explore les frontières ou les extrémités.

2Dans la première partie, j’ai donc développé un certain nombre de modèles démo-mathématiques qui avaient en commun de tenter de formaliser des domaines qui y résistent jusqu’à maintenant : la nuptialité avec le problème des deux sexes et la migration interne avec l’élucidation des lois gravitaires et le rapport entre migrations et propensions à migrer (« push/pull »). Une piste intéressante, ouverte par William Alonso, a été explorée avec l’introduction d’opportunités et de compétitions à la place des propensions à l’émigration et l’immigration. Une seconde voie a été prospectée avec les modèles de marché, marché matrimonial pour le mariage, allocation des demandes aux offres de travail selon la distance. Ces modèles d’habitude postulés sous l’angle de l’optimalité ont, au contraire, été reconstruits comme des processus engendrés par des comportements simples (pan-mixie avec contraintes, allocation au plus proche avec tirage hasard de l’allocataire). Dans le même ordre d’idée des modèles de calendrier et retards ont été établis notamment à propos de l’interprétation des décès liés à la canicule. Le modèle de changement longitudinal de la mortalité et de ses effets transversaux a suscité des réactions au-delà du séminaire puisqu’une réunion lui est consacrée à New York en novembre 2004 et au cours de laquelle je présente les résultats acquis lors du séminaire (notamment la différence entre les effets de calendrier sur la fécondité et sur la mortalité).

3Dans la seconde partie, le séminaire a profité de la compétence et d’exposés de linguistes et d’antiquisants dont Irène Tamba et Suzanne Saïd, professeur à l’université de Columbia. On est reparti des bases de la linguistique, notamment des leçons de Jacobson et du maître ouvrage de Quine, pour en arriver aux champs sémantiques au sein desquels opère la démographie. Parmi les nombreux exemples qui ont nourri les exposés, celui du terme « population » et de ses dérivés, par exemple « dépopulation » qui en fait le précède à l’âge classique (chez Montesquieu entre autres), et la manière dont l’âge est nommé et utilisé dans le champ politique des sociétés à classes d’âge de l’Afrique de l’Est ou du rivage guinéen aux sociétés antiques et modernes. La notion de « frontières » a fait l’objet de nouveaux débats avec l’opposition entre une version « fractale » type percolation que j’ai défendue et une option diffuse type « no man’s land » sur laquelle une étudiante, Camille Germanos, a fait un exposé remarquable à partir de son expérience de terrain à Mitrovitsa, Mostar et, dans une moindre mesure, à Berlin et Beyrouth.

Publications

  • « Nouvelles formes de migration en France et en Europe », Habitat et société, 32, 2003, p. 28-32.
  • « Canicule et froids calculs », La Recherche, 369, novembre 2003, p. 103-104.
  • « Malmesure », La Recherche, 367, septembre 2003, p. 103.
  • « Les politiques de l’âge », L’Homme, 167-168, 2003, p. 25-48.
  • « Un calcul économique indépendant des incitations financières », Économie publique, 13, 2003/2, p. 151-157.
  • « Malthus ou Boserup : validité et continuité historique des modèles démo-économiques », Mathématiques et Sciences humaines, Mathematics and social sciences, 41 : 164, hiver 2003, p. 45-63.
  • « Le peuplement de la France en 2030 », Urbanisme, 334, février 2004, p.45-46.
  • « Violents et voilés », La Recherche, 371, janvier 2004.
  • « Oxymores », La Recherche, 372, février 2004, p. 103.
  • « 2+2 » La Recherche, 374, avril 2004, p. 104.
  • « Churchill college : estrangement of a stranger », dans Celebration of the fellowship, Cambridge, Churchill College, 2004, p. 108-112.
  • « L’enquêteur enquêté », La Recherche, 375, mai 2004, p. 105.
  • « Autocritique », La Recherche, 376, juin 2004, p. 95.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 176-178.

Référence électronique

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16799

Haut de page

Auteur

Hervé Le Bras

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals