Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire des techniques

Anthropologie et histoire des techniques

François Sigaut
p. 195-196

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

François Sigaut, directeur d’études

Techniques et agricultures dans les sociétés préindustrielles

1Par rapport aux années précédentes, la nouveauté de l’année écoulée aura été la coïncidence de plusieurs recherches en cours sur le thème de l’irrigation. Ce thème n’a rien de nouveau, on peut même dire qu’il a fait depuis longtemps l’objet d’une littérature pléthorique. Mais il faut reconnaître que, jusqu’ici, l’accumulation des études de détail n’a pas permis d’aboutir à des synthèses utiles et valides, malgré de trop rares exceptions (Les terres à riz en Asie, de Yoshio Abé, par exemple). Les difficultés commencent quand on cherche à dépasser cette accumulation indéfinie des monographies locales, pour élaborer des concepts de validité générale permettant l’analyse comparative. Ce problème est d’ailleurs celui de la technologie de l’agriculture dans son ensemble, avec cette différence que, dans la plupart des autres cas, c’est la pénurie documentaire qui nous arrête, plutôt que la pléthore. Sans préjudice des autres lignes de recherche continuées des années précédentes, celle-la a été discutée pendant plusieurs séances, en présence notamment de Y. Abé, d’O. Aubriot et de J. Riaux, qui ont travaillé ou travaillent encore sur l’irrigation dans le monde, et à l’occasion d’un exposé par I. Hall de Pilco sur ses recherches dans les Andes.

2D’autres exposés ont été présentés par C. Castel-Carpinschi (sur les techniques de battage en France) et par J.-J. Péru (sur la géographie historique de l’outillage aratoire à bras de la région parisienne). Le professeur G. Raepsaet, de l’Université libre de Bruxelles, est également venu présenter ses expérimentations sur l’attelage antique dans les provinces rhénanes de la Gaule romaine.

Publications

  • Avec M. Barboff et C. Griffin-Kremer, Meules à grains (Actes du colloque international de La Ferté-sous-Jouarre de mai 2002), Paris, Ibis Press et Éditions de la MSH, 2003, 470 p.
  • Avec M. Barceló, The Making of feodal agricultures, Leyde et Boston, Brill, 2004, ix-321 p.
  • « La faux, un outil emblématique de l’agriculture européenne », dans L’outillage agricole médiéval et moderne, sous la dir. de G. Comet, Toulouse, Presses de l’Université du Mirail, 2003.
  • « Pour une méthode d’identification des systèmes et techniques d’égrenage », dans Le traitement des récoltes, sous la dir. de P. C. Anderson et al., Antibes, APDCA, 2003.
  • « Apprenticeship as viewed by ethnologists... », dans Tradition and transmission, current trends in French ethnology, the relevance for India, sous la dir. de L. Varadarajan et D. Chevalier, New Delhi, Aryan Books International, 2003, xxvi-283 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Sigaut, « Anthropologie et histoire des techniques », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 195-196.

Référence électronique

François Sigaut, « Anthropologie et histoire des techniques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 22 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16815

Haut de page

Auteur

François Sigaut

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals