Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Le territoire : représentations géographiques et pratiques politiques

Marie-Vic Ozouf-Marignier, Jacques Brun et Daniel Nordman
p. 268-269

Texte intégral

Marie-Vic Ozouf-Marignier, directeur d’études avec Jacques Brun, professeur à l’Université Paris-I et Daniel Nordman, directeur de recherche au CNRS

L’espace français. Construction et représentations (XVIe-XXe siècle). Essai de comparaisons internationales

1Une première série de séances a été consacrée à l’historiographie de grandes notions. Marie-Vic Ozouf a proposé une analyse des tendances récentes (1960-2000) dans les définitions et les usages de la notion de territoire, à l’intérieur des sciences sociales (géographie, histoire, sociologie, ethnologie, économie). En contrepoint, Jacques Brun a développé un inventaire méthodologique et critique des concepts mis en œuvre dans la recherche française, géographique et sociologique, sur la mobilité résidentielle en milieu urbain pour une période comparable (1970-2000). Une même diversité disciplinaire se retrouve chez un auteur comme André Siegfried, revendiqué comme père fondateur par plusieurs sciences et en même temps inclassable. Son Tableau politique de la France de l’Ouest permet de lire la notion de pays à travers une grande pluralité d’approches, d’échelles et de cas, en dépit des interprétations déterministes qu’il a suscitées sur la géographie électorale du calcaire et du granit (Marie-Vic Ozouf). Daniel Nordman a repris le dossier des relations entre histoire et environnement méditerranéen, à partir du livre stimulant et controversé publié par P. Horden et N. Purcell, The corrupting sea. A study of Mediterranean history, Oxford, Blackwell, 2000.

2L’histoire de la discipline géographique a été l’objet de plusieurs exposés. S’agissant de recherche, Florence Deprest a examiné les modalités de la différenciation entre le nord et le sud en France dans les Géographies universelles (des XIXe et XXe siècles). Daniel Nordman a présenté un dossier de travaux en cours sur les diplômes d’études supérieures d’étudiants en histoire et en géographie à l’extrême fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. C’est à l’enseignement proprement dit de la géographie dans l’Espagne du XXe siècle que Jacobo García Alvárez s’est intéressé en étudiant les rapports entre nationalisme et pédagogie. Isabelle Surun, à partir de sa thèse très récemment soutenue, a envisagé les modalités de la construction de la carte de l’Afrique, à l’époque des explorations de la fin du XVIIIe siècle et du XIXe siècle.

3Deux séances, enfin, ont permis de réfléchir à la construction de l’imaginaire spatial. À partir de ses travaux sur les voyageurs et les sociétés savantes de trois départements du nord de la France (la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord), Odile Parsis-Barubé a analysé les contenus et les formes de l’imaginaire départemental au XIXe siècle. Laurier Turgeon a mis en relation l’espace atlantique, les pratiques de la pêche et la consommation – alimentaire et symbolique – entre les Terres Neuves et l’Europe, du XVIe au XVIIIe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Vic Ozouf-Marignier, Jacques Brun et Daniel Nordman, « Le territoire : représentations géographiques et pratiques politiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 268-269.

Référence électronique

Marie-Vic Ozouf-Marignier, Jacques Brun et Daniel Nordman, « Le territoire : représentations géographiques et pratiques politiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 27 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16861

Haut de page

Auteurs

Marie-Vic Ozouf-Marignier

Articles du même auteur

Jacques Brun

Articles du même auteur

Daniel Nordman

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals