Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie historique

Littérature et société en Grèce ancienne

Claude Calame
p. 422-425

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Claude Calame, directeur d’études

Anthropologie des poétiques grecques : rôles dramatiques, positions rituelles et fonctions sociales des chants du chœur dans la tragédie grecque

1Le débat sur l’origine des différentes formes poétiques présentées par la tragédie grecque classique et sur les fonctions sociales assumées dans l’Athènes du Ve siècle par les représentations dramatiques au théâtre et sanctuaire de Dionysos Eleuthéreus est loin d’être clos. Dans la réflexion contemporaine à ce propos, cette double question est rarement abordée du point de vue des formes et des fonctions dramatiques assumées par les interventions du groupe choral dont nombre de tragédies tirent pourtant leur intitulé. Dans une perspective d’analyse des discours sensible aux marques énonciatives des textes poétiques grecs et par une approche anthropologique valorisant les aspects pragmatiques et les phénomènes d’ordre rituel et religieux auxquels renvoie la fonction souvent performative de ces énoncés poétiques apparaissant comme des chants et des actes de culte, on s’est interrogé sur l’identité discursive, mais aussi institutionnelle du chœur dans trois tragédies classiques.

2Qu’il s’agisse du chœur des vieillards de Thèbes dans l’Œdipe-Roi de Sophocle, du groupe choral des conseillers de Xerxès dans les Perses d’Eschyle, ou des choreutes représentant la communauté des femmes bien nées de Trézène dans l’Hippolyte d’Euripide, la voix chorale de la tragédie classique adopte selon les circonstances données par le drame un tour émotif, performatif ou herméneutique : expression des émotions suscitées par l’action héroïque jouée sur la scène, accomplissement d’actes rituels chantés pour tenter d’en infléchir le cours, commentaire pour proposer d’en comprendre les motivations et la logique. Cette polyphonie d’ordre à la fois sémantique et énonciatif se combine avec le rôle social en général marginal revêtu dramatiquement par des choreutes masqués pour accorder au chœur de la tragédie attique classique une position énonciative singulière. Par l’intermédiaire des formes chantées qui appartiennent à l’éducation musicale des Athéniens et des Athéniennes, il semble que le public soit souvent invité à adopter rituellement la position polymorphe assumée par le groupe choral vis-à-vis de l’action héroïque représentée.

3La voix chorale de la tragédie attique est ainsi apparue dans une polyphonie énonciative qui est largement fondée sur l’usage d’une langue poétique traditionnelle et sur le phénomène de la délégation chorale que l’on relève dans plusieurs genres de la poésie mélique de l’époque précédente, qu’il s’agisse des poèmes rituels de Sappho ou des épinicies de Pindare, explorés en guise de prélude.

4À titre de formation doctorale, le séminaire a été accompagné de plusieurs ateliers portant sur des questions de technique philologique et il a accueilli les exposés d’étudiants gradués d’Universités parisiennes, notamment Maxime Pierre (Paris-VII) sur le sens de carmen, Pierre Vesperini (ENS) sur le De legibus de Cicéron et Tristan Mauffrey (Paris-VII) sur les genres épiques en comparaison. Il a été complété par les différentes réunions du séminaire « L’Antiquité au présent », animé avec Florence Dupont à l’Université Paris-VII et par la participation régulière au séminaire doctoral « Histoire culturelle des cités grecques » organisé par Pauline Schmitt-Pantel et Louise Bruit-Zaidman à l’Université Paris-I (Centre G. Glotz). Il a bénéficié des exposés de Simon Goldhill, professeur à King’s College à Cambridge, invité en tant que directeur d’études associé.

5Volkert Van Straten (Université de Leyde) et Pascale Hummel (ENS) ont été les hôtes du séminaire pour des exposés sur les Mystères d’Eleusis et la langue formulaire de la poésie grecque archaïque respectivement.

6La participation au séminaire commun de DEA sur le document dans l’Antiquité et au séminaire du Centre Louis-Gernet sur les techniques ainsi qu’une collaboration avec le séminaire de narratologie animé par le CRAL et une intervention dans le séminaire sur la morphogénèse (CAMS) même ont été assorties de plusieurs interventions, sur les questions de poétique grecque et d’approche énonciative, à l’Université Paris-VII, à l’École normale supérieure et dans le séminaire intersémiotique de Paris. Aux deux exposés donnés dans le cadre de l’atelier franco-hongrois de l’Université Eötvös Lorand de Budapest se sont ajoutés des conférences et exposés à l’Université d’Orléans dans le cadre du XVe congrès de l’Association Guillaume Budé, au colloque « Polymnia » organisé à l’Université Lille-III, à l’Université de Toulouse-le-Mirail pour le colloque du PARSA sur la tradition classique, à la Fondazione Levi de Venise pour un colloque sur événements sonores et voyage, à l’Université de Heidelberg pour une rencontre internationale portant sur les « Krönungs und Investiturrituale », à l’École française de Rome pour le symposion final autour d’image et religion dans l’Antiquité gréco-romaine. La participation au colloque lausannois sur l’analyse textuelle et comparée des discours et une série de conférences données aux Universités de Padoue et de Sienne ont été suivies par la participation à l’Université Paris-V à la rencontre internationale sur la culture entre anthropologie et philosophie, par la participation et l’animation du colloque « Coralie » XV sur la poésie élégiaque grecque à Cornell University, par un exposé à la journée organisée à Lille-III sur les disciplines de l’Antiquité et par la double intervention au colloque de l’Université de Bâle sur « Räume und Geschlechter in der Antike » et à la rencontre internationale de Tutzing autour de l’avenir du « kulturelles Gedächtnis ». Dans le cadre de l’École et en collaboration avec Gérard Lenclud et Jacques Revel a été organisée une journée d’échange et de débat autour de la publication aux éditions de l’EHESS de Figures de l’humain. Les représentations de l’anthropologie, avec la participation des auteurs de cette recherche collective internationale.

Publications

  • Myth and history in Ancient Greece. The Symbolic creation of a Colony, trad. D. W. Berman, Princeton, Princeton University Press, 2003, 178 p.
  • Avec R. Chartier (éd.), Identités d’auteur dans l’Antiquité et la tradition européenne, Grenoble, Jérôme Millon, 2004, 198 p.
  • « Identités d’auteur à l’exemple de la Grèce classique : signatures, énonciations, citations », dans op. cit., p. 11-39.
  • « Die Zivilisation des Prometheus und das genetische Genie. Einige Reflexionen über unangemessene Metaphern », dans Mythen der Kreativität. Das Schöpferische zwischen Innovation und Hybris, O. Krüger, R. Sariönder, A. Deschner (éd.), Francfort-sur-le-Main, Otto Lembeck, 2003, p. 141-160.
  • « Le récit du rapt de Perséphone : interprétations d’un “mythe” et performance rituelle », Classica 13/14, 2000/01, p. 17-35 (publié en 2003).
  • « L’homophilie grecque », Magazine littéraire (« Littérature et homosexualité »), 426, 2003, p. 28-30.
  • « Fabrications du genre et identités politiques en comparaison : la création poétique de Thésée par Bacchylide », dans Poétiques comparées des mythes, U. Heidmann (éd.), Lausanne, Payot (« Études de Lettres », 3), 2003, p. 13-43.
  • « Le funzioni di un racconto genealogico : Acusilao e la nascita della storiografia », dans La città di Argo. Mito, storia, tradizioni poetiche, P. Angeli Bernadini (éd.), Rome, Éditions dell’Ateneo, 2004, p. 229-243.
  • « Choral forms in Aristophanic comedy : musical mimesis and dramatic performance in classical Athens », dans Music and the muses. The Culture of mousike in the classical Athenian city, P. Murray et P. Wilson (éd.), Oxford, Oxford University Press, 2004, p. 157-184.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Calame, « Littérature et société en Grèce ancienne », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 422-425.

Référence électronique

Claude Calame, « Littérature et société en Grèce ancienne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 19 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16964

Haut de page

Auteur

Claude Calame

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals