Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie politique du Brésil

Afrânio Garcia
p. 478-479

Texte intégral

Afrânio Garcia, maître de conférences

Pratiques de reconversion et les légats de l’esclavage

1Le séminaire a étudié les transformations des catégories de perception de l’espace social brésilien au XXe siècle, moment où la mutation de la morphologie sociale a été associée au renouveau des images de la nation. L’examen des conditions sociales d’acquisition des compétences indispensables à la réussite de différentes modalités de reconversion, ouvertes grâce à l’accélération de l’urbanisation et de l’industrialisation, a permis de mieux comprendre l’écart grandissant entre les trajectoires familiales des anciens maîtres et des descendants d’esclaves, tout comme les défis, pour les familles d’immigrés européens, japonais ou du Moyen-Orient, pour affronter la compétition accrue sur le marché du travail ou pour l’accès aux différentes fractions de l’élite économique, intellectuelle ou politique. Une des dimensions stratégiques pour la réussite des reconversions a été l’investissement culturel, favorisé par la création des universités (après les années 1930), l’unification du secteur éducatif et l’essor du marché culturel national (édition, presse, musique, radio, télévision).

2Une attention particulière a été accordée à l’effet cumulatif de la circulation internationale des étudiants depuis les années 1960 et de l’implantation des programmes de doctorat à l’échelle proprement nationale sur les représentations de l’espace brésilien et de son inscription sur la scène internationale. En effet, l’intensification des flux en direction des États-Unis et de l’Europe s’est trouvée liée à la création de nouvelles institutions, à la diversification des savoirs disciplinaires, à l’accroissement des publications et d’échanges culturels (production audiovisuelle, réseaux internet), favorisant le renouveau des formes de perception du monde social. À la différence de la période d’avant 1945, quand les séjours à l’étranger dépendaient directement de l’aisance économique de la famille d’origine, la création des agences publiques de financement à la recherche aux années 1950 (CNPq, CAPES, FAPESP) a transformé les modes de sélection des candidats au départ et élargi le recrutement en direction des couches moins privilégiées. Cette transformation du mode d’accès aux études de haut niveau a permis la professionnalisation des activités scientifiques et culturelles, et favorisé une prise de distance de nouvelles fractions intellectuelles vis-à-vis des élites économiques et des élites politiques traditionnelles. Néanmoins, cette diversification de l’espace du pouvoir n’a pas eu, pour l’instant, de correspondance dans l’élargissement de l’offre de moyens de reconversion pour les couches les plus démunies.

Publications

  • « Les exilés brésiliens en Afrique et la construction des universités (1964-1980) », dans Acteurs et États émergents en Afrique, M. de Saint-Martin, Paris, Karthala, 2003, p. 73-83.
  • « Introdução », dans Conhecendo assentamentos rurais no Rio de Janeiro, Medeiros et alii, Rio de Janeiro, CPDA/UFRRJ, 2003, p. 5-15.
  • « Stratégies de reconversion paysannes et transformations agraires au Brésil », Actes du séminaire Les paysanneries du monde et leurs territoires, sous la dir. de B. Wolfer, Paris, INRA, n° 1, juin 2004, p. 1-42.
  • « Entre escravos do passado e parceiros do futuro », Sociologias, Porto Alegre, 5e année, 10, juil.-déc. 2003, p. 154-189.
  • « Ruínas de casas grandes, lenta emancipação de senzalas e colônias », Assentamentos de Rio de Janeiro em perspectiva comparada, M. Grynszpan, S. Leite, L. S. Medeiros (éd.), CPDA, 2004, p. 2-14.
  • « Les enfants de la plantation : la genèse du roman authentiquement national au Brésil », dans Littérature, pouvoir et identité nationale, M. Georghiu (éd.), Bucarest, Éditions de l’Université de Bucarest, 2004.
  • « A dependência da política : Fernando Henrique Cardoso e a sociologia no Brasil », Tempo Social, revista de sociologia da USP, 16, 1, São Paulo, juin 2004, p. 285-300.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Afrânio Garcia, « Anthropologie politique du Brésil », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 478-479.

Référence électronique

Afrânio Garcia, « Anthropologie politique du Brésil », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/16992

Haut de page

Auteur

Afrânio Garcia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals