Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Ethnologie et sociologie de l’Asie du Sud-Est et du monde insulindien

Georges Condominas
p. 504-507

Texte intégral

Georges Condominas, directeur d’études

Espace-social : réexamen d’un outil conceptuel. Le Vietnam des origines (suite)

1Poursuivant les exposés consacrés les années précédentes à l’enquête ethnographique, le directeur d’études a amorcé l’étude de l’environnement, non seulement d’un point de vue géographique mais surtout axé sur les relations qui animent les membres du groupe étudié à son environnement. En insistant donc à nouveau sur l’importance des recherches en ethnosciences, en particulier en ethnobotanique, comme par exemple chez les nomades et les paysans forestiers. Cependant l’abondance des demandes d’interventions, par ailleurs exigeant chacune plusieurs séances, n’a pas permis de développer la démarche envisagée.

2Néanmoins une partie des intervenants a apporté dans leurs exposés des contributions de poids dans ce domaine où l’actualité des dernières décennies a plongé les groupes à espace-social restreint dans la marée envahissante du monde moderne.

3Ainsi Agni Klintuni Boedhihartono (doctorante Paris-VII), chercheur du CIFOR, nous a présenté en deux conférences abondamment illustrées l’évolution et la transformation d’une communauté de chasseurs-cueilleurs de Kalimantan-Est. Il s’agit en l’occurrence des Punan des rivières Tubu et Malinau ; ces nomades, armés de sarbacanes, sont désormais confrontés aux demandes et aux offres de grandes entreprises d’exploitation forestière.

4Même problème d’affrontement à des sociétés englobantes pour les Moken, nomades marins, de l’archipel Mergui que se partagent Thaïlande et Myanmar. Durant des années de séjour parmi ceux du premier pays, Jacques Ivanoff (CNRS) a essayé de les protéger en écartant l’intrusion des médias, mais le tourisme l’a emporté et très vite cassé cette société. Poursuivant ses recherches dans le second pays qui, lui, s’est fermé, et donc avec lui a clos les Moken, l’ethnologue a suivi le chemin inverse et créé un programme totalement différent, original, et nous a présenté le documentaire qui passera sur Thalassa (France 3).

5Avec l’« alimentation lao » présentée par Florence Strigler (Institut français de la nutrition), alors qu’il s’agit du groupe majoritaire d’une démocratie populaire, dont une partie importante est en cours d’urbanisation, on reste fortement « accroché » à l’environnement, ce qui est d’ailleurs un trait persistant de la culture lao, surtout en matière de nutrition. Autre trait caractéristique : le relativement faible nombre d’interdits alimentaires comparé aux autres cultures de la région.

6Cependant avec cette série de conférences on entre dans l’autre préoccupation du séminaire : les larges espaces sociaux dotés de témoignages historiques importants.

7En particulier, les exposés sur les Chams présentés conjointement par Valérie-Anne Schweyer, épigraphiste (EFEO) et Agnès de Féo (doctorante EPHE-sciences religieuses). Après une courte introduction, faite par le directeur d’études, de la bibliographie consacrée à ce groupe de parler austronésien du Vietnam et du Cambodge (et de leurs « cousins » chamiques, Rhadés, Jarais et autres), V.-A. Schweyer a retracé l’histoire ancienne marquée par le Çivaïsme, du VIIe au XIVe siècle (signalons les riches interventions du père Gérard Moussay). Dans les séances qui ont suivi, Agnès de Féo s’est attachée aux grands rituels, notamment à la fête du Katê, qu’elle a observée à Po Klong Garai et à la cohabitation du brahmanisme et de l’islam (introduit par les marchands au XIIIe siècle dans cette société matrilinéaire).

8Héloïse Lecointre de Winter (doctorante en anthropologie religieuse à Paris-VII) en étudiant le Pangestu, une association mystique javanaise, situe ses recherches en plein XXe siècle : en effet, cette union spirituelle a été créée en 1932 et a été organisée en groupe structuré en 1949. Ses théoriciens s’inspirent à la fois de l’islam, du christianisme et bien sûr du fonds traditionnel de la grande île, mais aussi de la psychanalyse. On se trouve ainsi dans l’un des aspects de la spiritualité tout à fait moderne du monde indonésien.

9Dominique Rolland (enseignante à l’INALCO et ancien membre du CeDRASEMI) poursuit et approfondit ses recherches sur l’histoire de la branche vietnamienne de sa famille dont elle nous avait donné deux ans auparavant les premiers résultats. Un éclairage nouveau est apporté sur les relations intrafamiliales et intracommunales surtout sur la fin du XIXe et le début du XXe siècle, et aussi au cours des premières décennies de l’Indépendance. Mais également sur la pratique coloniale et le métissage.

10Christian Coiffier (responsable du département d’Océanie au Musée de l’homme, lui aussi un ancien du CeDRASEMI) a clos l’année par l’histoire surprenante de la pérégrination et de la reconstitution d’une grande peinture Biwat de Nouvelle-Guinée à Paris.

11Enfin, nous nous sommes tous réjouis de l’attribution du prix du diplôme de l’EHESS au membre lissou de notre séminaire, venue des confins himalayens, Mme Maneerat Dessaint.

12Comme directeur étranger d’une thèse d’ethnologie dans le cadre du King’s Golden Jubilee Ph. D., le directeur d’études a fait deux voyages à Bangkok (Université Mahidol), les 9-18 novembre et 6-11 décembre 2003. Du 29 février au 19 mars, il a participé au tournage, à Vientiane et Louang Phabang, du film de Jean Lallier Le Bouddhisme au village.

13Au colloque sur Paul Mus (Lyon, mai 2004), il a insisté sur les qualités d’ethnographie du pays cham du grand spécialiste d’histoire des religions.

Publications

  • « Recherche et sauvegarde du patrimoine immatériel », UDAYA, Journal of Khmer Studies (Siem Reap, Cambodge), 4, 2003, p. 69-81 (traduit par la suite sous le titre : « Researching and Safeguarding the intangible Heritage », Museum international, 221-222, mai 2004, p. 21-29).
  • Préface à The Aborigines of Taïwan. The Puyuma : from head hunting to the modern world, J. Cauquelin, Londres, New York, Routledge & Curzon, 2004, p. xvi-xvii.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Condominas, « Ethnologie et sociologie de l’Asie du Sud-Est et du monde insulindien », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 504-507.

Référence électronique

Georges Condominas, « Ethnologie et sociologie de l’Asie du Sud-Est et du monde insulindien », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 24 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17007

Haut de page

Auteur

Georges Condominas

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals