Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées

Laurent Thévenot
p. 553-555

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Laurent Thévenot, directeur d’études

Composer avec des engagements pluriels, de l’intime au public

1Les grammaires de la vie ensemble : des constructions politiques de la communauté à l’épreuve de l’expérience. Le premier volet du séminaire a porté sur la rencontre entre différentes constructions politiques et la question de la communauté. La question a été abordée à partir d’élaborations philosophiques récentes, ainsi que de recherches sociologiques en cours sur des architectures de la vie ensemble, de l’intime au public, dans des cultures politiques contrastées : en Amérique du Nord (Arianne Zambiras), Italie (Laura Centemeri), Russie (Olga Koveneva). On a considéré d’abord des auteurs qui s’inquiètent du risque de fusion communautaire, tout en reconnaissant la dépendance du « avec » plutôt que le préalable de l’individu atomisé (Jean-Luc Nancy, Roberto Esposito). Ils ont été confrontés à la recherche exposée par Marc Breviglieri sur la nostalgie parmi les jeunes dits issus de l’immigration, et sur les biens et maux qu’elle comporte. On a ensuite examiné le vis-à-vis des débats récents d’un libéralisme politique ouvert à une citoyenneté différenciée (Mattéo Gianni, Université de Genève), à l’expérience de discriminations positives dans la tension entre égalité et mérite (Daniel Sabbagh, IEP Paris), à l’équipement du droit et des conflits de droit dans la lutte contre la discrimination et la reconnaissance des différences (Sheldon Leader, Université d’Essex). Joan Stavo-Debauge a interrogé ces développements à partir de la recherche qu’il mène sur le traitement de l’étranger et de l’étrangeté dans la communauté. Enfin l’intervention de Tamara Kondratieva (Université de Valenciennes), consacrée à l’histoire russe de la figure du souverain nourricier, a permis d’aborder des figures de communautés plus substantielles et hiérarchiques.

2Les formes narratives pour rendre compte de l’action, leur intégration dans des figures de vies et de communautés (avec Olivier Abel). Le second volet du séminaire a poursuivi l’enquête sur la façon dont différents régimes d’engagement sont pris en compte par des formes de compte rendu consolidées dans des formes littéraires. Olivier Abel a mis en place diverses figures de la subjectivité à partir des considérations de Hegel, dans l’Esthétique et la Phénoménologie de l’esprit, sur l’épopée qui narre un « nous » dans le temps d’une destinée, sur la tragédie qui argumente la scission du héros selon des points de vue discordants, sur la comédie qui réconcilie le sujet en ouvrant la possibilité de sortie du rôle. Laurent Thévenot a présenté sa recherche sur la réalité des personnages de fiction et les arts de figuration qui disposent des lieux communs pour la figuration des engagements. La consolidation des comptes rendus de l’action dans des vies et des communautés a été abordée à partir des recherches d’Elena Meshsherkina (Institut de sociologie de l’Académie des sciences, Moscou) sur les histoires de vie et les reconstitutions biographiques, et de travaux sur les formes narratives utilisées pour relier une vie personnelle à une communauté : lettres russes au Comité des mères de soldats (Anna Lebedev), journaux et correspondances personnelles de Vieux Bolcheviques (Malte Griesse). Les difficultés de l’intégration biographique d’engagements successifs ou parallèles dans une consistance de la personne ont été abordées à partir du cas de Calvin (Olivier Abel) et de ses « vies parallèles » (pour reprendre le titre de l’ouvrage de Denis Crouzet), ainsi que du cas d’un agent double contemporain.

3Des missions en Russie (Moscou et Saint-Pétersbourg) et en Chine (Shanghai et Pékin) ont été l’occasion d’exposer les thèmes de recherche présentés plus haut, et d’entretenir ou de renforcer des coopérations de recherche portant sur les formes de communautés et de leur gouvernement, depuis les troubles du proche jusqu’aux disputes en public.

Publications

  • « Les enjeux d’une pluralité de formats d’information », dans Du partage au marché. Regards croisés sur la circulation des savoirs, sous la dir. de E. Delamotte, Lille, Édition du Septentrion, 2004, p. 333-347.
  • « Une science de la vie ensemble dans le monde », dans L’Idée d’une théorie sociologique générale a-t-elle encore un sens aujourd’hui ?, A. Caillé, S. Dufoix (éd.), La Revue du M.A.U.S.S., 24, 2004, p. 115-126.
  • Avec F. Eymard-Duvernay, O. Favereau, A. Orléan, R. Salais, « Valeurs, coordination et rationalité. L’économie des conventions ou le temps de la réunification dans les sciences sociales », Problèmes économiques, 2838, 2004, p. 1-8.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 553-555.

Référence électronique

Laurent Thévenot, « Formes de l’action et du jugement : chose publique, choses privées », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17034

Haut de page

Auteur

Laurent Thévenot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals