Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Modernités multiples

Nilüfer Göle
p. 578-580

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Nilüfer Göle, directrice d’études

Espace public, Islam et modernités non occidentales

1Durant l’année, notre séminaire a poursuivi la réflexion sur l’Islam et son rapport à l’espace public à partir d’une approche comparatiste et interculturelle. Les diverses formes que l’Islam revêt dans différents espaces publics sont étudiées. Les premiers séminaires ont parcouru les approches théoriques de l’islamisme contemporain afin de dégager les dynamiques communes et sismographiques qui mènent à la construction d’un mouvement culturel, d’un imaginaire collectif et leur traduction dans les contextes et les pratiques diverses. On s’est efforcé de développer une approche qui tient compte des tensions entre la quête pour l’unité de la référence religieuse et la diversité de ces interprétations, au lieu de privilégier l’un pour l’autre. Car ne pas tenir compte de ces tensions intrinsèques, ces apories, mènera à une explication de l’Islam contemporain ou bien exclusivement en termes politiques et séculiers, à négliger ainsi la dimension religieuse, ou à l’inverse à une approche essentialiste de l’Islam. Nous avons essayé de détecter et nommer la dimension religieuse ainsi que sa transformation et sa traduction dans les pratiques aussi bien collectives et politiques qu’individuelles, corporelles et spatiales. Plutôt que de privilégier une analyse de discours, des convictions et des idéologies de l’Islam, nous avons tenté de décrire les transcriptions de ces convictions dans les pratiques performatives, dans le choix des icônes religieux et l’organisation des espaces.

2Dans un second volet du séminaire, nous avons étudié les apparences publiques de l’Islam dans une perspective comparatiste et à travers les études de cas provenant de la Turquie et de l’Iran, mais également de l’Islam européen (Allemagne et France). Dans ces trois contextes différents, le foulard islamique occupe une place centrale quant à la visibilité de l’Islam dans l’espace public. En faisant référence aux travaux d’E. Goffman, la stigmatisation est utilisée comme un concept clef qui véhicule une marque corporelle et personnelle, mais également un mode de communication non verbale et publique. Ainsi le foulard islamique est-il étudié comme une forme d’adoption volontaire d’un symbole de stigmatisation et d’exclusion (un symbole d’inégalité et de ségrégation de sexes), de telle sorte que les nouvelles figures musulmanes font entrer sa signification dans un processus de transformation. Dans le cadre de l’islamisme, le foulard quitte les usages traditionnels et cherche à devenir un symbole de différence et de contestation, mais également de quête de prestige et de pouvoir.

3Les frontières entre l’espace public et l’espace privé sont objets de transformation et de débat à travers les nouvelles pratiques islamiques. En effet, le rôle de « mohtassib », la police des mœurs, est pris comme exemple aussi bien dans la perspective historique que dans son interprétation moderne pour montrer le processus de la radicalisation des traditions entamé par l’Islam contemporain.

4L’irruption de l’Islam dans l’espace public signifie également une transformation des frontières entre les espaces privé et public. Les frontières ainsi que la représentation de l’espace public se transforment par l’arrivée de nouveaux acteurs et de leurs pratiques islamiques. Ce point nous a conduit à revisiter la laïcité comme fondement de l’espace public, en France mais également en Turquie. En effet, la laïcité française, considérée comme une exception, sert de référence idéologique à la modernisation turque plus que la sécularisation au sens anglais. Aujourd’hui les revendications de la présence des signes et des pratiques religieuses dans les écoles, les lieux de travail, au parlement défient les principes laïcs de l’espace public. L’institutionnalisation du religieux signifie une reconnaissance publique de l’Islam en France, mais rappelle également les pratiques de la laïcité turque qui visent le contrôle étatique de la religion plus que l’autonomie de celle-ci. En mettant au centre de notre interrogation l’espace public, les questions de l’Islam et la laïcité peuvent être abordées dans un cadre comparatiste et d’une façon plus féconde.

5Finalement, on est arrivé à dire que l’islamisme retravaille le code culturel religieux devant le miroir du moderne et conçoit une nouvelle subjectivité musulmane métissée. Cette nouvelle subjectivité reconstruit les frontières de l’espace public moderne selon les règles morales, religieuses qui disciplinent le soi. Dans cette perspective, nous avons abordé la question de la différence culturelle, et les notions de la « civilisation » et la « civilité » qui accompagnent l’étude des relations entre l’Islam et l’Occident.

Publications

  • « Renoncer à la pureté européenne », dans L’avenir de l’islam en France et en Europe, actes des Entretiens d’Auxerre, sous la dir. de M. Wieviorka, Balland, 2003, p. 123-131.
  • « L’islam et la mondialisation : une question de similitude ou d’altérité ?, une approche décentrée de la mondialisation », dans Un autre monde, sous la dir. de M. Wieviorka, Balland, 2003, p. 259-273.
  • « The voluntary adoption of stigma symbols », Social research, 70, 3, 2003, p. 801-820.
  • « Choreography of Islam in modern spaces », IdentitAten, Orte Beziehungen GedAchtnis Körper, A. Köker (éd.), Verlag Turia, Vienne, 2003, p. 102-107.
  • « Un désir d’Europe qui dérange », Critique internationale, 23, avril 2004, p. 33-43.
  • « Neuve Muslime und Europaische öffenlichkeit », Transit, Europaische Revue, 26, hiver 2003-2004, p. 156-166.
  • « Instantanés terroristes à Istanbul et nouvelle scénographie de l’islamisme », Cosmopolitiques, 6, 2004, p. 110-120.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nilüfer Göle, « Modernités multiples », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 578-580.

Référence électronique

Nilüfer Göle, « Modernités multiples », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17049

Haut de page

Auteur

Nilüfer Göle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals