Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Sociologie

Représentations et pratiques de la nature en milieu urbain

Nathalie Blanc
p. 786-787

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Nathalie Blanc

1Les problèmes d’environnement bouleversent représentations et pratiques des territoires. Ils obligent les institutions et les acteurs ordinaires à prendre en compte :

  • la dimension concrète de l’espace, c’est-à-dire sa dimension biophysique ;
  • sa dimension locale, ayant trait aux logiques complexe et systémique de l’action locale entre nature et société ;
  • et sa dimension multiscalaire, obligeant le politique à intégrer dans son action des logiques d’autres échelles (internationales, en particulier).

2Ces évolutions ont été examinées à partir d’études de cas concernant la ville, la place de la nature, de l’animal et du vivant en ville ainsi que les représentations de fleuves français (Garonne et Loire).

3Le vivant, ensemble d’espèces animales et végétales, modifie à l’échelon local les représentations des temporalités urbaines. La place croissante accordée au végétal, à l’animal, réintroduit la saisonnalité, le cyclique, la mort. Le vivant joue également dans la composition des espaces : par exemple, l’on accorde aujourd’hui de l’importance à l’idée de « couloirs verts ». Non seulement, les espaces verts de proximité sont valorisés, comme source de nature, mais aussi intégrés à un réseau vert favorisant la pénétration d’espèces animales et végétales en ville ; favorisant donc la biodiversité. Les politiques de ville durable (Villes qui ont souscrit à la Charte d’Aalborg, 1994) obéissent elles aussi à ce triple registre : elles consacrent l’importance du concret et du local (« Quartiers durables ») ainsi que de l’international avec la prise en compte de la mobilité croissante et de la contribution des villes à l’effet de serre. Par contre, le paysage comme politique d’aménagement correspond à la prise en compte de la protection de l’environnement. En ville, il s’agit plus de décor – et de préservation ou de recréation de ce décor – que de prise en compte de dysfonctionnements biophysiques. Par exemple, les politiques d’aménagement paysager ne prennent pas en compte la pollution atmosphérique. Par contre, les politiques paysagères intègrent la question de la circulation du vivant dans des zones urbaines.

4La gestion des fleuves, territoires alliant, à l’instar des villes, impératifs économiques et résidentiels mais aussi naturels, se transforme, prenant en compte des problématiques environnementales : des réserves naturelles sont créées ; des barrages détruits ; les paysages fluviaux dans les villes revalorisés.

5De ces travaux, surgissent deux nouvelles questions : d’une part, on voit apparaître l’habitant qui constitue une nouvelle ressource en termes de gestion environnementale dans l’espace public. D’autre part, l’on observe la transformation des images de la ville. La ville est associée à son environnement à plusieurs échelles : régional, mais aussi international. On ne peut plus parler d’espace clos encore moins autosuffisant. Ces transformations du regard porté sur l’urbain modifient les modèles d’urbanisme. De fait, ces modèles tendent à définir les principes du développement des villes (la ville verte, la ville durable, etc.), mais aussi les caractéristiques morpho-spatiales des conditions de vie dans l’espace urbain. Les formes urbaines sont déterminantes.

6L’ensemble de ces observations nous conduit à constater l’importance de l’imaginaire et du sensible dans le développement des questions environnementales, que ce soit en ce qui concerne l’animal et le vivant, le végétal, le paysage ou, encore, les fleuves.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Blanc, « Représentations et pratiques de la nature en milieu urbain », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 786-787.

Référence électronique

Nathalie Blanc, « Représentations et pratiques de la nature en milieu urbain », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17249

Haut de page

Auteur

Nathalie Blanc

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals