Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre de recherches historiques

Marie-Anne Polo de Beaulieu, Jacques Berlioz, Marie-Élizabeth Ducreux, Wladimir Berelowitch, Michael Werner, Hinnerk Bruhns, Jean-Pierre Grossein et Jean Chapelot
p. 841-846

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Marie-Anne Polo de Beaulieu et Jacques Berlioz, directeurs de recherche au CNRS

Les exempla médiévaux. Discours et pratiques

1Le séminaire s’est ouvert par la présentation de Gian Paolo Maggioni (Florence) sur « Hagiographie et prédication, légendes et exempla. L’assemblage de récits exemplaires et d’hagiographies dans les légen-diers abrégés du XIIIe siècle ». Nous avons profité de l’invitation par l’EHESS de ce spécialiste de l’hagiographie (le nouvel éditeur de la Legenda aurea de Jacques de Voragine) pour l’associer au séminaire mais également aux travaux d’indexation pour la base de données en ligne ThEMA (Thesaurus exemplorum Medii Aevi).

2Trois séminaires ont été consacrés à un moment clé de la liturgie et de la doctrine chrétiennes : l’eucharistie. Jacques Berlioz a exploré les voies de l’affirmation de l’eucharistie de Césaire de Heisterbach (début XIIIe siècle) à Arnold de Liège (début XIVe siècle). Puis, M.-A. Polo de Beaulieu s’est attachée au catéchisme eucharistique professé par Jean Gobi le Jeune dans sa Scala coeli (première moitié du XIVe siècle). Enfin, Claude Cazalé-Bérard (Université de Nanterre) a suivi les commentaires sur l’eucharistie dans les sermons (Quaresimale in volgare) de Roberto Caracciolo da Lecce (1425-1495).

3Le séminaire s’est achevé par une recherche sur la figure christique dans une optique particulière présentée par M.-A. Polo de Beaulieu : « Une figure ambiguë dans les exempla médiévaux : le Christ entre dérision et compassion ».

4Ces diverses conférences ont exploré chacune à leur manière les relations entre discours narratifs, commentaires, allégories et pratiques liturgiques, tout en établissant un lien fort avec l’univers de croyances qui donne sens à ces deux pôles de la vie religieuse.

Marie-Elizabeth Ducreux, directrice de recherche au CNRS Wladimir Berelowitch et Michael Werner, directeurs d’études

Les savoirs dans la construction des sociétés nationales, Europe centrale-Russie-Allemagne, 1750-1850

5Dans une perspective d’histoire croisée, le séminaire a traité de l’épistémologie de l’histoire et de la statistique à la fin des Lumières en Allemagne et en Europe centrale et de l’historiographie des Slaves et des Russes dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Ont été aussi abordées la naissance de la grammaire comparée du tchèque et des langues slaves et celle des rapports des premières grammaires du russe au slavon, et plus largement les débuts d’une « science » des Slaves et de la Slavophilie dans l’empire des Habsbourg. La reformulation de la question des origines des peuples et des langues à partir du milieu du XVIIIe siècle a fait l’objet de deux séances s’interrogeant sur les rapports de la philologie à l’érudition traditionnelle, mais aussi des traductions du grec et du latin en Allemagne à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Les implications identitaires de l’érudition ont été au centre de séminaires sur la philologie slave et la quête des origines aryennes chez Khomiakov et ses successeurs, et sur la linguistique Slavophile. Deux séances, enfin, ont traité du champ littéraire, en remettant en question, pour l’une, consacrée au séjour moscovite du poète Lenz, l’idée d’un consensus admis sur ce que sont un auteur et une société littéraire dans le contexte russe de la fin du XVIIIe siècle, et en s’interrogeant, pour l’autre sur l’opération de mise en scène au théâtre d’un passé « national » dans la Croatie de la première moitié du XIXe siècle.

Hinnerk Bruhns, directeur de recherche au CNRS
Jean-Pierre Grossein, maître de conférences à l’Université Paris-VIII

Recherches sur l’œuvre de Max Weber

6Au cours de cette première année de notre séminaire mensuel sur Max Weber, différents aspects de son œuvre ont été étudiés à partir d’un examen critique d’éditions ou de traductions nouvelles ainsi que de publications récentes. Plusieurs séances du séminaire ont notamment porté sur les sociologies religieuse, économique et juridique. Des exposés de participants réguliers et d’invités extérieurs (Gilles Bastin, Wolf Feuerhahn, Pascale Gruson, Romain Melot, Richard Swedberg et Keith Tribe) ont grandement enrichi les séances. Quelques séances ont été consacrées à un travail approfondi sur des traductions en cours. Le séminaire est devenu un élément central du Groupe d’études et de recherches sur l’œuvre de Max Weber qui s’est constitué en 2003-2004 avec l’appui du Centre de recherches historiques, du SHADYC, et du département Sciences sociales de l’ENS-Cachan, ainsi qu’avec le soutien de la Fondation Maison des sciences de l’Homme.

Jean Chapelot, directeur de recherche au CNRS

Archéologie médiévale en Île-de-France

7L’objectif de ce séminaire, qui réunit autour d’un même thème un mercredi entier sur deux de dix à trente participants et parfois plus, est de faire le bilan des recherches conduites en Île-de-France et dans les régions voisines. Ces recherches ou ces fouilles sont présentées par leurs protagonistes, une trentaine cette année.

8Dans la mesure du possible et grâce à la participation des intervenants, une documentation est diffusée largement après les séances par le biais d’Internet. Désormais, ces comptes rendus, qui forment parfois plusieurs dizaines de pages pour une séance, sont accessibles, dès qu’ils sont achevés, sur le serveur Menestrel (http://www.ccr.jus-sieu.fr/​urfist/​menestrel/​arkeoA.htm).

9Lors de la première séance, la typologie et les modes d’utilisation des tuyaux de terre cuite employés dans les adductions médiévales, notamment celles du manoir royal de Vincennes ont été examinés (Jean Chapelot). L’après-midi a été consacrée au projet de congrès qui sera organisé par la Société d’archéologie médiévale en 2005 avec comme thème le bilan de trente ans d’archéologie médiévale.

10La deuxième séance a été consacrée à l’habitat rural du haut Moyen Âge, avec une intervention de François Gentili (INRAP, PCR haut Moyen Âge en Île-de-France) et de Marie Deschamp (maître en archéologie à Paris-I, PCR haut Moyen Âge en Île-de-France) sur le fond de cabane et une autre de Jean Chapelot présentant les grandes lignes d’un article de synthèse à paraître sur l’habitat rural du haut Moyen Âge dans la moitié nord de la France.

11Les deux séances suivantes ont été un bilan des recherches en cours sur le château de Vincennes. Stéphane Büttner (Centre d’études médiévales, Auxerre) a présenté le substrat géologique de l’édifice : les matériaux : pierre, mortier, et Jean Chapelot les carrières approvisionnant les chantiers de Vincennes au XIVe siècle. Puis, lors de la séance suivante, Jean Chapelot, avec la participation de Jean-Louis Bernard (INRAP), a fait le bilan des études en cours sur le fer et le plomb dans la structure architecturale du donjon, avec en particulier le bilan des recherches de l’automne-hiver 2003-2004.

12La séance suivante a été consacrée au métal dans l’architecture médiévale. Philippe Dillmann a présenté l’évolution des procédés sidérurgiques au Moyen Âge et l’emploi du fer pour la construction du Palais des Papes d’Avignon, Maxime L’Héritier (doctorant à Paris-I) exposant ensuite son travail sur le fer dans la cathédrale de Rouen et Arnaud Timbert (Lille-III) son étude du plomb et de l’emploi du fût monolithique dans l’architecture des XIIe-XIIIe siècles du Nord de la France.

13Un bilan de l’archéologie des rivières a été le thème de la séance suivante. Éric Rieth (CNRS) a fait un bilan de cette recherche en France, puis avec Jean Chapelot, il a évoqué les problèmes de méthode dans l’étude de la batellerie et des ports fluviaux d’après les textes et l’archéologie à partir de l’exemple de la Charente, de la basse Antiquité au XIe siècle. La parole a ensuite été donnée à trois jeunes chercheurs : Céline Pourcin (doctorante) a présenté sa thèse en cours sur les aménagements de la basse Charente et de la Boutonne à la fin du Moyen Âge, Christophe Cloquier (École des chartes), les conclusions de sa thèse sur les aménagements fluviaux (pêcheries, ponts, bacs, moulins, ports, écluses, barrages, pertuis) dans la vallée de la Somme aux XIIe-XVIIIe siècles et Anne Gérardot (École des chartes) celles de sa thèse sur les bateaux de la basse Seine d’après les archives de notaires (1380-1575). Une place a ensuite été faite pour une discussion autour des sujets de travail d’une dizaine d’étudiants en cours de maîtrise venus de diverses Universités (Toulouse, Bordeaux, Annecy, Lyon-II, etc.) et qui travaillent sur des sujets comparables dans divers bassins fluviaux.

14La séance suivante a été l’occasion d’un état de la recherche sur quelques aspects de l’architecture médiévale. Pierre Garrigou-Grandchamp (Société française d’archéologie) a présenté un bilan des études sur l’architecture domestique urbaine médiévale en France et Jean Mesqui (Société française d’archéologie) un état de la recherche sur le château médiéval.

15L’actualité de la recherche en Ile-de-France a ensuite été l’occasion d’évoquer deux fouilles récentes : Jean-Yves Dufour (INRAP) a présenté sa fouille de Roissy (Val-d’Oise) : origine et histoire de la demeure d’un petit seigneur du Pays de Franc, et Benoît Clavel (CRAVO-INRAP) et Marie-Claire Coste (INRAP) les latrines du château de Blandy-les-Tours (Seine-et-Marne).

16Un bilan de l’étude des ateliers céramiques médiévaux a ensuite été entrepris, par le biais d’une présentation par Alexandra Gill (doctorante) de son DEA qui est un bilan de la recherche sur les ateliers de potiers médiévaux en France dans les trente dernières années et par la présentation par Philippe Husi (Université de Tours et PCR sur la céramique médiévale dans la vallée de la Loire) des principales conclusions d’une récente publication collective sur la céramique médiévale et moderne du Centre-Ouest de la France (XIe-XVIIe siècle).

17Une autre actualité de la recherche a été ensuite évoquée, autour des sources écrites et des études architecturales. Après une intervention liminaire de Jean Chapelot sur les édifices religieux dans les résidences royales d’Ile-de-France (XIe-XIVe siècles) : problèmes canoniques, liturgiques et architecturaux, trois doctorants ont présenté l’état de leur travail : Cécile Léon (doctorante) ses recherches sur le château royal de Saint-Germain-en-Laye (XIIe-XVIe siècle), Stéfan Gouzouguec (doctorant), a évoqué le travail des artisans de la terre cuite architecturale au XVe siècle en Ile-de-France d’après les sources écrites et Thomas Rapin (doctorant à l’Université de Poitiers) les problèmes de la maîtrise d’ouvrage de Jean de Berry (fin XIVe-début XVe siècle).

18La dernière séance a été consacrée à un état de la recherche sur le paléoenvironnement, principalement en Ile-de-France (espèces cultivées, espèces animales). Jean-Hervé Yvinec (CRAVO-INRAP) a présenté quelques problèmes d’espèces animales pendant le haut Moyen Âge et Marie-Pierre Ruas (CNRS), et Benoît Clavel (CRAVO-INRAP) l’exploitation et la consommation des plantes et des animaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Anne Polo de Beaulieu, Jacques Berlioz, Marie-Élizabeth Ducreux, Wladimir Berelowitch, Michael Werner, Hinnerk Bruhns, Jean-Pierre Grossein et Jean Chapelot, « Centre de recherches historiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 841-846.

Référence électronique

Marie-Anne Polo de Beaulieu, Jacques Berlioz, Marie-Élizabeth Ducreux, Wladimir Berelowitch, Michael Werner, Hinnerk Bruhns, Jean-Pierre Grossein et Jean Chapelot, « Centre de recherches historiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2005, mis en ligne le 15 mars 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17313

Haut de page

Auteurs

Marie-Anne Polo de Beaulieu

Articles du même auteur

Jacques Berlioz

Articles du même auteur

Marie-Élizabeth Ducreux

Articles du même auteur

Wladimir Berelowitch

Articles du même auteur

Michael Werner

Articles du même auteur

Hinnerk Bruhns

Articles du même auteur

Jean-Pierre Grossein

Articles du même auteur

Jean Chapelot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals