Skip to navigation – Site map
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Groupe de sociologie pragmatique et réflexive

Francis Chateauraynaud
p. 856-857

Full text

Francis Chateauraynaud, maître de conférences

Pragmatique des transformations et modèles du changement

1Les sociologies pragmatiques ont fourni un vaste répertoire conceptuel pour l’analyse de l’action et du jugement en situation. Depuis les années 1990, de nombreux travaux ont mis en œuvre ces cadres d’analyse, donnant lieu à de nombreuses monographies illustrant tour à tour la pluralité des régimes d’action, la diversité des compétences critiques mobilisées par les acteurs et les logiques d’ajustement et de coordination en contexte. La prolifération des descriptions fondées sur le primat des compétences attribuées aux acteurs pose néanmoins la question de leur adéquation à des processus complexes marqués par de multiples changements d’échelle doublés par des temporalités différentes. C’est pourquoi, le séminaire s’est donné pour but d’examiner les conditions auxquelles doivent satisfaire des approches d’inspiration pragmatique pour aborder de longs processus de transformation. On a interrogé les langages de description disponibles sous l’angle des procédés par lesquels les protagonistes opèrent des retours dans le passé, proche ou lointain, actualisent leurs dispositifs et leurs représentations dans des scènes d’action marquées par l’urgence du présent, et engagent des visions de l’avenir dont ils élaborent graduellement les modalités de réalisation. Les communications de cette première année de séminaire ont proposé des angles d’attaque multiples de cette problématique qui conduit à revoir en profondeur nos définitions des ressorts de l’action et du jugement à partir de différents niveaux ou échelles de description dont la mise en rapport ne va pas de soi. La liste des interventions témoigne de la diversité des approches possibles :

  • Francis Chateauraynaud et Patrick Trabal ont développé les enjeux d’une « pragmatique des transformations », en partant de la question du traitement des signes de changement dans le monde sensible ;
  • Jean-Michel Fourniau a exploré le thème de l’émergence associé à la conception de la « mésentente » dans l’œuvre de Jacques Rancière ;
  • Didier Torny s’est intéressé aux changements à l’œuvre dans des administrations de plus en plus décrites comme « en état d’alerte perpétuel » ;
  • Nicolas Dodier est venu discuter du modèle de changement mis en œuvre dans son dernier ouvrage, Leçons politiques de l’épidémie de sida (2003) ;
  • Dominique Cardon a présenté son approche des « nouveaux espaces publics de l’altermondialisation » en s’interrogeant sur les formes de coopération dans les forums sociaux dans un contexte de radicalisation de la critique ;
  • Béatrice Madiot a examiné le statut accordé au changement dans la série des théories et des méthodes psychosociologiques qui ont marqué le XXe siècle ;
  • Marie-Christine Bureau a proposé une nouvelle approche conceptuelle autour des notions de « métissage » et d’« individuation », en croisant les œuvres de Shiva Naipaul et de Gilbert Simondon ;
  • enfin, Olivier Caïra a ouvert un nouveau programme de recherche consacré à une « théorie offensive du fonctionnariat » visant à sortir des figures critiques qui enferment les fonctionnaires dans une forme de « résistance au changement ».
Top of page

References

Bibliographical reference

Francis Chateauraynaud, « Groupe de sociologie pragmatique et réflexive », Annuaire de l’EHESS,  | 2005, 856-857.

Electronic reference

Francis Chateauraynaud, « Groupe de sociologie pragmatique et réflexive », Annuaire de l’EHESS [Online],  | 2005, Online since 15 March 2015, connection on 25 June 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17329

Top of page

About the author

Francis Chateauraynaud

By this author

Top of page

Copyright

EHESS

Top of page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals