Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Europe centrale et orientale

Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique)

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum
p. 315-316

Texte intégral

Jutta Scherrer, directeur d’études

Fonctions et usages de l’histoire dans la Russie d’aujourd’hui

1À la suite des enquêtes entreprises dans les séminaires précédents, nous avons analysé les nouvelles tendances de l’historiographie et de l’enseignement de l’histoire en Russie depuis la perestroïka. Au centre de nos intérêts se trouvaient l’histoire des civilisations et l’histoire universelle (récemment redécouvertes) ainsi que les premières tentatives pour conceptualiser une histoire globale se basant sur la notion des espaces. Ces tendances ont été examinées avec en arrière-plan l’historiographie russe des XVIIIe et XIXe siècles tout comme l’historiographie soviétique. Nos questionnements concernaient les transformations de ces propositions ainsi que les conditions et les modalités sociales et idéologiques de la nouvelle démarche historiographique qui trouve un écho considérable non seulement dans les institutions académiques et d’enseignement, mais aussi dans les débats publics, les medias et les usages politiques de la Russie d’aujourd’hui. La construction identitaire en cours depuis la désagrégation de l’Union soviétique s’appuie dans les grandes lignes sur ce qu’on pourrait appeler une « politique d’histoire et de mémoire » dont les manuels d’histoire jettent les premiers fondements.

2Dans le domaine de la « création des mythes », nous avons participé à l’organisation d’une exposition au Musée historique de Berlin sur la représentation de la Deuxième Guerre mondiale, pour notre part plus particulièrement dans la culture politique de la Russie et de l’Ukraine depuis 1945 jusqu’à aujourd’hui. En tant que chercheur associé du Centre Marc Bloch de Berlin, nous avons organisé dans le contexte de cette exposition une table ronde sur l’utilisation de l’image par l’historien (avec la participation de Monika Flacke et Étienne François).

3Dans le cadre du Programme d’études avancées lancé par la Fondation MSH et le Columbia Institute of scholars, nous avons dirigé pendant trois mois des réunions hebdomadaires sur « Forms of knowledge of the past » avec la participation de Irina Savelieva et Andrej Poletaev (École supérieure d’économie, Moscou), Klaus von Beyme (Université de Heidelberg), Elisabeth Anstett-Gessat (INRA) et Xavier Le Torrivellec (École des langues orientales)

4Ce programme s’est terminé par une table ronde sur « Faire avec le passé. Représentations, idéologies et sciences sociales » organisée à la Maison Suger.

Publications

  • « Kul’turologija i ucebniki po kul’turologii v Rossii glazami zapadnogo Istorika », Vestnik instituta Kennena v Rossii, Moscou, 2004, 6, p. 20-31.
  • « Une histoire sociale de la sous-culture des enfants abandonnés et délinquants », préface à D. Caroli, L’enfance abandonnée et délinquante dans la Russie soviétique (1917-1937), Paris, L’Harmattan, 2005, p. 5-7.
  • « Idéologie, identité, mémoire : une nouvelle “idée russe” ? », Transitions, XLIV, 2, 2005, p. 123-138.
  • « L’“âge d’argent” revu par la “culturologie” russe », dans De la littérature russe. Mélanges offerts à Michel Aucouturier, sous la dir. de C. Depretto, Paris, Institut d’études slaves, 2005, p. 462-468.
  • « Vor der Revolution. Die Zeit Anton Cechovs », DU, 746, 2004, p. 46-47.
  • « Der blutige Sonntag », DU, 751, 2004, p. 56.
  • « Geschichte ? Aber bitte nur eine ! », Die Zeit, 19, 4 mai 2005, p. 46.
  • Entretiens avec le professeur I. Savelieva (École des hautes études en économie, Moscou) et le professeur K. von Beyme (Université de Heidelberg) pour les Archives audiovisuelles de la recherche en SHS, Fondation MSH, Paris, 2005.

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, directeurs d’études

Russie-URSS : sources et méthodes

5Le séminaire a été consacré à des recherches portant sur l’histoire de la Russie, de l’URSS et de l’Europe centrale et orientale. On a fait intervenir aussi bien des chercheurs spécialisés dans le monde russe que des historiens étudiant d’autres aires culturelles dans un souci de comparaison et de croisement. Des historiens français ont débattu avec des collègues venant de la CEI ou de pays occidentaux. Le séminaire a accueilli notamment Vera Miltchina (Moscou), Shaolei Feng (Center for Russian studies, Université de Shangaï), Petr Brodersen (Université de Berlin), Nikita Okhotin (Association Mémorial, Moscou), Mikhaïl Krom (Université européenne, Saint Pétersbourg), Lewis Siegelbaum (Michigan State University), Alexandre Kamenski (Université des sciences humaines, Moscou), Stephan Plaggenborg (Université de Marburg), Elena Zubkova (Institut d’histoire de la Russie, Moscou), Oleg Ken (Université européenne, Saint Pétersbourg), Marco Buttino (Université de Turin), Susan Solomon (Université de Toronto).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, « Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique) », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 315-316.

Référence électronique

Jutta Scherrer, Wladimir Berelowitch et Alain Blum, « Histoire sociale des idéologies contemporaines (Russie, URSS, monde germanique) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17530

Haut de page

Auteurs

Jutta Scherrer

Articles du même auteur

Wladimir Berelowitch

Articles du même auteur

Alain Blum

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals