Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Sociologie

Sociologie de la défense et études stratégiques

Alain Joxe et Alberto Santos
p. 456-457

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Alain Joxe, directeur d’études

Globalisation stratégique : vers un « fascisme global » ?

1Ce séminaire mensuel a cherché à définir les métamorphoses de la guerre qui résultent des changements de l’espace-temps économique et financier comme de l’espace-temps militaire, en partie à cause de la révolution électronique, en partie en raison de l’effondrement de la bipolarité nucléaire.

2L’érosion de la souveraineté sociopolitique des États-nations et la montée en puissance de la souveraineté des entreprises transnationales privées, y compris des armées privées, aboutissent à l’effacement des limites entre public et privé, entre civil et militaire, entre guerre et paix. La guerre de tous contre tous devient une forme ordinaire de la paix-guerre, elle légitimise la violence extrême et la violation du droit international humanitaire à toutes les échelles d’organisation. S’agissant d’une hypostase nouvelle de l’organisation de la violence et de la production qui généralise des comportements cruels, de type colonial, de type plus archaïque encore, on peut considérer le monde actuel, ses espaces dérégulés ses hiérarchies plates et ses théologies populistes impitoyables comme une « régression « de type fasciste plus générale que le fascisme, mais tout aussi lié que les paramilitarismes racistes d’entre les deux guerres au processus de développement inégal et à la fuite en avant dans la guerre pour résoudre les problèmes macrofinanciers qui cherchent à se rattacher à un projet délirant de domination mondiale techno-élitiste.

3On s’est donné à montrer que des situations de crise violente cruelles permanentes comme la guerre yougoslave, la guerre de Colombie, la guerre Israël-Palestine, la guerre d’Iraq, la guerre de Tchétchénie s’opposent à la non-guerre intra-européenne, sans qu’on puisse prévoir encore comment la démocratie pourra survivre et triompher dans ce chaos et refonder un ordre de paix.

4Le Groupe de sociologie de la défense ayant été jusqu’à ma retraite le noyau de ce séminaire, un certain nombre d’enseignements s’y rattachent encore de fait et les travaux et séminaires des chercheurs sur les représentations stratégiques, la guerre et la paix, qui s’y rattachent continuent de coordonner des publications et des conférences diverses autour de l’association CIRPES (Centre interdisciplinaire de recherches sur la paix et d’études stratégiques), hébergée à la Maison des sciences de l’Homme.

Publications

  • « Globalisation et violence : divergences entre cultures stratégiques européennes et américaines », dans Pour une mondialisation démocratique. Démythifier l’universalité des valeurs américaines, sous la dir. de J. Liberman, Paris, Parangon-l’Aventurine, 2004, p. 77-96.
  • « Der Wandel des Krieges im Zeitalter der Globalisierung : europäischer Multipolarität versus US-amerikanische Hegemonie », dans Kriege als (<ber)Lebenswelten, S. Kurtenbach et P. Lock (éd.), Stiftung Entwicklung und Frieden, Bonn, Dietz, 2004, p. 62-71.
  • « Globalizaciõn y violencia imperial – Divergencias entre culturas estratégicas », Tendencias, La Paz, Tecnológico de Monterrey, Mexico, 1, 2005, p. 13-32.
  • « Démocratie et globalisation », Revue du MAUSS, 25, 1er semestre 2005, p. 43-54.
  • « Il lavoro dell’Impero e la regolazione democratica della violenza globale », Conflitti globali, Milano, p. 70-80.
  • « L’Empire du Chaos est-il militaire ? », dans L’Empire américain (les entretiens d’Auxerre), sous la dir. de M. Wiewiorka, Paris, Balland, 2004, p. 181-200.
  • « Conditions stratégiques d’un dialogue pacifique entre cultures », Le dialogue des cultures est-il possible ?, (travaux de la conférence des 11-13 décembre 2003), Rabat, Publication du ministère de la Culture, janvier 2005, p. 81 -92 [avec trad. en arabe].

Alberto Santos, ingénieur de recherche

Sociologie de la stratégie

5Compte rendu non communiqué.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Joxe et Alberto Santos, « Sociologie de la défense et études stratégiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 456-457.

Référence électronique

Alain Joxe et Alberto Santos, « Sociologie de la défense et études stratégiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17647

Haut de page

Auteurs

Alain Joxe

Articles du même auteur

Alberto Santos

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals