Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Signes, formes, représentations

Histoire et théorie de la musique

Esteban Buch
p. 510-511

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Esteban Buch, maître de conférences

Musique et politique au XXe siècle

1La première partie du séminaire a été consacrée aux rapports entre canon musical, autonomie de l’art et expérience esthétique. Une réflexion sur les usages politiques de la musique classique, ancrée dans une relecture des Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme de Schiller, a mené à une révision des concepts d’autonomie et d’instrumentalisation de l’art, prolongée par une discussion sur la notion de musique engagée, autour de textes de René Leibowitz, Jean-Paul Sartre, Andreï Jdanov, Theodor W. Adorno et Carl Dahlhaus, et d’œuvres de Hanns Eisler et Arnold Schoenberg. Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressés à la question théorique des liens entre analyse musicale et histoire culturelle, telle qu’elle apparaît traitée dans la production musicologique contemporaine – notamment des textes de Steven J. Cahn, Eric F. Clarke, Nicholas Cook, Julian Johnson, Richard Middleton et Philip Tagg. Dans cette perspective, nous avons comparé les approches de cette question en musique classique à celle de spécialistes de certaines musiques populaires. Par ailleurs, nous avons proposé des analyses d’œuvres de Gustav Mahler, Arnold Schoenberg et Max Reger, dans leurs rapports respectifs à l’histoire politique. Le séminaire a été ponctué par des exposés d’étudiants et, fin mai, par la journée d’études « Analyse musicale et histoire culturelle », organisée par une équipe de doctorants.

Publications

  • « “Les Allemands et les Boches” : La musique allemande à Paris pendant la Première Guerre mondiale », Le mouvement social, n° sp. « Musique en politique », C. Prochasson éd., 208, 2004, p. 45-69.
  • « Beethoven et le Troisième Reich : profil d’un Titan conservateur », dans Le IIIe Reich et la musique, P. Huynh (éd.), Paris, Musée de la musique-Fayard, 2004, p. 44-58.
  • « Opéra et politique dans les années soixante : Nono et Ginastera », dans Le renouveau de l’art total, D. Cohen-Levinas (éd.), Paris, L’Harmattan, 2004, p. 117-130.
  • Beethoven’s Ninth. A Political history, Chicago et Londres, The University of Chicago Press, 2004, 327 p.
  • A Nona Sinfonia de Beethoven. Uma história política, Lisbonne, Terramar, 2004, 397 p.
  • La Neuvième de Beethoven [trad. japonaise], Tokyo, Yuasa Fumi et Tsuchiya Rioji, 2004, 389 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Esteban Buch, « Histoire et théorie de la musique », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 510-511.

Référence électronique

Esteban Buch, « Histoire et théorie de la musique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17690

Haut de page

Auteur

Esteban Buch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals