Navigation – Plan du site
Enseignements principaux
Économie

Économie des systèmes économiques ex-soviétiques en transition

Jacques Sapir
p. 560-561

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Jacques Sapir, directeur d’études

Transformations institutionnelles et dynamiques économiques : éléments pour une théorie réaliste du changement économique

1L’enseignement du premier semestre a porté sur les bases microéconomiques de l’analyse du changement institutionnel et des contextes économiques. On s’est attaché à montrer les traductions et implications économiques de l’effet de contexte (framing effect) et de l’effet de dotation (endowment effect). À partir de la construction d’un modèle du comportement de l’agent individuel fondé sur des hypothèses cognitives réalistes on a cherché à mettre en valeur le rôle des institutions, et plus largement des règles et dispositifs cognitifs, dans les processus de formation, de stabilisation et de rupture des convergences des anticipations. On a montré comment et pourquoi il convient de distinguer à cet effet institutions et organisations, et le rôle joué par l’articulation entre règles d’organisation, règles de partage et règles d’environnement pour ces dernières. La question de l’origine et de la transformation des institutions, de leur rôle dans la formation d’un contexte, a ici constitué un fil conducteur.

2L’enseignement du second semestre a quant à lui porté sur les applications d’une possible théorie réaliste du changement institutionnel au cas des transformations systémiques. La transition en Russie et sa comparaison avec les autres trajectoires des économies ex-socialistes ont ici servi d’exemples. La question des cohérences de trajectoire, de leur rupture ou de leur consolidation, servira de thème unificateur. Ceci a conduit à mobiliser sur des exemples précis (trajectoires économiques et financières non durables) les éléments théoriques étudiés au premier semestre. On a alors construit l’opposition entre la notion de cohérence de trajectoire à celle de cohérence de structure, en montrant comment cette dernière s’articule en niveaux, et implique de recourir à des échelles d’observation différentes.

3Si les économies ont fréquemment la conjoncture de leurs structures (Labrousse) on peut se demander si certaines conjonctures ne finissent pas par engendrer des structures nouvelles.

4Le travail de recherches a été consacré à la mise au point d’un ouvrage sur le renouveau des fondements théoriques de l’économie (ouvrage paru en septembre chez Odile Jacob) et à la rédaction d’un ouvrage sur les fondements théoriques et les argumentaires des politiques économiques européennes. Ce livre doit être publié au début de 2006. On y a poursuivi la réflexion sur les implications en matière de droit constitutionnel d’une théorie réaliste des préférences et de l’information imparfaite.

5L’année a aussi été consacrée à la poursuite du travail sur la dynamique de l’économie russe. La question du rôle de l’énergie et des matières premières dans la croissance a été particulièrement étudiée, avec une référence particulière aux problématiques du « syndrome hollandais » (Dutch Disease) et du « Paradox of the Plenty ». On a poursuivi le travail d’expertise réalisé au profit des administrations françaises et russes sur implications pour l’économie russe de la ratification du Protocole de Kyoto. Un travail identique a été mené sur la question de la régulation des monopoles naturels et la gestion des services publics, au profit du Comité Trutnev près l’Administration présidentielle puis du ministère des Ressources naturelles de la Fédération de Russie.

6La question des dynamiques régionales en Russie a été suivie dans le cadre d’un contrat passé dans le cadre de l’ACI « Espaces et territoires ». Des séminaires ont été organisés en France et en Russie dans le cadre de ce programme en collaboration avec l’IPEN-ASR (Moscou) et l’Université d’État de Rostov-sur-le-Don. Les documents de ces séminaires sont consultables sur le site internet du CEMI-EHESS, à la page consacrée aux séminaires franco-russes.

7On a aussi poursuivi les travaux portant sur l’interaction entre les problématiques du développement économique et social en Russie et celle portant sur la sécurité de la zone eurasiatique.

Publications

  • « Russia’s economic growth and European integration », dans Putin’s Russia : Strategic Westernization ?, J. Wilhelmsen (éd.), Oslo, Norwegian Institute of international affairs, 2004, pp. 85-96.
  • Préface à J-P. Pagé et J. Vercueil, De la chute du Mur à la nouvelle Europe, Paris, L’Harmattan, 2004, pp. 7-13.
  • « Succès et limites de la reprise russe », L’économie politique, 21, février 2004, p. 17-34.
  • « Vtoraja iraskaja vojna i Franko-Amerikanskie otnoshenija » (La seconde guerre d’Irak et les relations franco-américaines), Vostok (Oriens), 3/2004, p. 107-115.
  • « L’économie est-elle une anti-politique ? », Cahiers d’économie politique, 47, automne 2004, p. 111-126.
  • « La croissance russe détruira-t-elle la capacité d’exportation d’énergie en 2015 ? », ACCOMEX, 58, juillet-août 2004, p. 31-38.
  • « Estestvennye monopolii : problemy opredelenija i kontrolja » (Les monopoles naturels : problèmes de définition et de controle), Problemy Prognozirovanija, 6/2004, p. 42-55.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacques Sapir, « Économie des systèmes économiques ex-soviétiques en transition », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 560-561.

Référence électronique

Jacques Sapir, « Économie des systèmes économiques ex-soviétiques en transition », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17746

Haut de page

Auteur

Jacques Sapir

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals