Navigation – Plan du site
Cycles de formation pluridisciplinaire

Formation à la recherche américaniste (FRA)

Juan Carlos Garavaglia et Frédérique Langue
p. 567-568

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Juan Carlos Garavaglia, directeur d’études et Frédérique Langue, chargée de recherche au CNRS

1Ce cycle de séminaires destiné en priorité aux étudiants des deux formations doctorales « histoire et civilisations » et « Ethnologie et anthropologie sociale », s’est poursuivi suivant deux axes prioritaires. Il s’agit, d’une part, de donner aux étudiants inscrits dans ces formations les éléments d’une culture amérlcaniste générale. D’où la prise en considération de différents « espaces » du Nouveau Monde, et des points de vue conjugués de l’archéologie, de l’ethnologie et de l’histoire, voire de la sociologie. Il s’agit, d’autre part, d’y rendre accessible des recherches les plus récentes dans des domaines extrêmement variés et faisant une place décisive aux interrogations du monde contemporain, et notamment en ce qui concerne les projets réalisés dans les centres de recherche de l’EHESS. Ce cycle de vingt-six conférences présente donc un intitulé explicite sur ce point : « problématiques actuelles de la recherche américaniste ».

2Après l’habituelle séance d’introduction, assurée par Frédérique Langue, Gilles Rivière a introduit ce panorama de la recherche amérlcaniste par deux interventions centrées respectivement sur « Histoire et mémoire dans les Andes » et « Religion et politique dans les Andes ». « Les Indiens du Mexique, diversité culturelle et mondialisation » ont été traités par Yvon Le Bot et les « Protoécritures et pictographies en Amérique indienne », par Carlo Severi. Nicolas Ellison a ensuite présenté son « Approche anthropologique du statut de l’“économie” dans les communautés rurales contemporaines : questions posées par l’ethnographie mexicaniste ». Le passage aux problématiques contemporaines et aux enjeux que comporte l’écriture des histoires nationales s’est poursuivi avec Frédérique Langue, « Écrire l’histoire immédiate de l’Amérique latine (Argentine, Brésil, Venezuela) ».

3Retour à une période plus éloignée dans le temps avec Christian Duverger, « Archéologies comparées de la Méso-Amérique et des zones andines ». La période coloniale proprement dite a été abordée par les contributions de Jacques Poloni-Simard, consacrées aux « Caciques et pouvoir caciqual dans les Andes » puis aux « Villes coloniales de l’Amérique espagnole », et prolongée par l’analyse de Serge Gruzinski, portant sur « Le Mexique et la monarchie catholique : une perspective globale pour l’histoire de l’Amérique latine » (deux séances). Bernard Vincent a traité la question des « saints noirs dans le monde ibérique », aussi bien en Europe qu’en Amérique. Jean-Paul Zúñiga s’est intéressé aux « Carrières et intégration impériale : la vice-royauté du Pérou à l’époque moderne ».

4Revenant à une période plus récente et à une problématique anthropologique, Véronique Boyer a analysé « le mouvement évangélique en Amazonie brésilienne », et Alexandre Surrallés le thème de « Personne, corps et affects en Amérique ». Le contemporain a été abordé à nouveau par Alain Musset, avec « La croisade nationale d’alphabétisation (Nicaragua 1980) : un “homme nouveau” dans “un autre monde” ».

5Aïcha Bachir Bacha a traité de l’« Archéologie de la côte sud du Pérou ». Myriam Cottias a prolongé les problématiques américanistes vers les Caraïbes en évoquant « les rumeurs de la liberté ou la conception du droit et de la justice dans les Antilles françaises après l’abolition de l’esclavage ». Lors des séances finales, Christophe Giudicelli a centré sa présentation sur « La construction des frontières coloniales de l’Empire espagnol d’Amérique », Gilles Havard sur « La construction des frontières coloniales de l’Empire espagnol d’Amérique », Emmanuel Désveaux et Pierre Razon s’efforçant de présenter « L’Amérique du Nord : culturalisme américain ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Juan Carlos Garavaglia et Frédérique Langue, « Formation à la recherche américaniste (FRA) », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 567-568.

Référence électronique

Juan Carlos Garavaglia et Frédérique Langue, « Formation à la recherche américaniste (FRA) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17751

Haut de page

Auteurs

Juan Carlos Garavaglia

Articles du même auteur

Frédérique Langue

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals