Navigation – Plan du site
Cycles de formation pluridisciplinaire

Séminaire interdisciplinaire sur le Monde chinois

Christian Lamouroux et Isabelle Thireau
p. 570-571

Texte intégral

Séminaire collectif sous la direction de Christian Lamouroux, directeur d’études et d’Isabelle Thireau, directeur de recherche au CNRS

1Après un premier module consacré aux ressources électroniques sur le Monde chinois (J. Nivard) et aux fonds et outils de recherche de la bibliothèque du CECMC à la Maison de l’Asie (M. Abud, B. Héraud et Wang J.), le séminaire a poursuivi la démarche thématique et pluridisciplinaire qui est devenue la sienne.

2La parole a d’abord été donnée à deux intervenants extérieurs, D. Palmer et J.-P. Cabestan, qui ont renoué avec une interrogation des années précédentes en abordant la question des rapports État-société dans la Chine contemporaine. Cela, à partir néanmoins de deux entrées très distinctes. Le premier, anthropologue des religions, a présenté son travail sur le qigong ou « travail du souffle », qui a suscité un engouement de masse en Chine au cours des décennies 1980 et 1990, jusqu’à la répression du Falungong, secte issue du mouvement, en 1999. Le second, spécialiste du droit chinois, a décrit l’institutionnalisation du politique par le droit depuis les réformes initiées à la fin des années soixante-dix, les avancées mais aussi les limites de la constitution d’un véritable État de droit en Chine.

3Les autres séances ont été consacrées à l’exposé des travaux menés dans le cadre de certains des axes de recherche élaborés au sein du CECMC pour les quatre années à venir. F. Gipouloux, économiste, a parlé de l’action de recherche intitulée « l’évolution du régime de la propriété » qui vise à analyser comme conditions nécessaires du jeu de la concurrence les processus d’institution des droits de propriété assignés aux individus et aux entreprises, et de protection de leurs engagements contractuels – normes, conventions ou contrats. M. Bastid et T. Pairault ont présenté l’axe « L’espace du peuple » (minjian). Ce dernier concept apparaît comme une représentation purement chinoise du champ social, un concept stratégique qui ne recouvre pas les différents sens pouvant être assignés au concept de société civile : les activités menées ne sont pas dirigées a priori contre l’État, dont elles peuvent même rechercher la protection. Ce terme permet toutefois à ceux qui l’utilisent de valoriser leurs propres activités ou de dévaloriser celles d’autres groupes sociaux, voire de passer du « non-officiel » à l’« anti-officiel ». M. Bonnin a ensuite dessiné les contours d’une autre approche de « l’espace du peuple », celle développée au sein de l’axe appelé « La construction du politique », qui traite de la question de la construction de l’État et de la politisation du social, en privilégiant l’étude de la formation étatique dans la longue durée, des Qing à la période actuelle, ainsi que les problématiques dérivées de l’étude de la société ou de la sphère politique, en particulier la question cruciale de la sociologie des élites politiques et économiques de la Chine républicaine et contemporaine. Enfin, A. Curien, J. Lévi et Zhang N. ont animé les trois dernières séances autour de l’axe « représentations », dont les différents programmes étudient les représentations qui sont construites dans l’univers intellectuel et l’imaginaire, tant en Occident qu’en Chine, à partir d’un ensemble de relations problématiques : entre langue et écriture, savoir, sagesse et vérité, légalité et pouvoir, histoire et religion, littérature et modernité. A. Curien a évoqué plus particulièrement l’espace de la création littéraire tel qu’il existe en Chine depuis deux décennies, J. Lévi a procédé à l’analyse de la critique de l’absolutisme à la fin des Ming et de ses liens avec les principes transcendants effectifs du régime impérial, alors que Zhang N. a décrit les débats en cours aujourd’hui, parmi les juristes et intellectuels, autour de la peine de mort en Chine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Lamouroux et Isabelle Thireau, « Séminaire interdisciplinaire sur le Monde chinois », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 570-571.

Référence électronique

Christian Lamouroux et Isabelle Thireau, « Séminaire interdisciplinaire sur le Monde chinois », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17755

Haut de page

Auteurs

Christian Lamouroux

Articles du même auteur

Isabelle Thireau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals