Navigation – Plan du site
Cycles de formation pluridisciplinaire

Filière « Histoire sociale et démographique »

Stéphane Baciocchi, Pascal Cristofoli, Hervé Le Bras, Jacques Lévy, France Guérin-Pace, Florence Maillochon, Élisabeth Zucker, Luc Faraldi, Zacarias Moutoukias, Marie-Carmen Smyrnelis, Işik Tamdoğan, Anne Varet-Vitu, Françoise Pirot, Sylvie Aprile, Matthieu Latapy, Christophe Prieur, Arnaud Bringé, Bénédicte Garnier et Louis Hincker
p. 575-577

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Stéphane Baciocchi et Pascal Cristofoli, ingénieurs d’études
Arnaud Bringé et Bénédicte Garnier, ingénieurs à l’INED

Atelier « Analyse des données relationnelles »

1Pour cette année, les deux composantes de l’atelier (« Introduction à l’analyse des données relationnelles » et « Études de cas ») ont été regroupées de sorte à présenter de manière intégrée et continue l’ensemble des opérations qui règlent la conduite des enquêtes sur les sources et données relationnelles. Nous avons rassemblé, au cours des 9 séances proposées, une trentaine d’auditeurs venant d’horizons institutionnels et disciplinaires variés.

2Reprenant le schéma d’enseignement progressivement mis au point depuis 2002 (voir les Annuaire 2002-2003, p. 705-706, et 2003-2004, p. 724-728), les quatre premières séances ont insisté, en amont de l’analyse des données proprement dite, sur le long travail de repérage et de discernement des diverses dimensions relationnelles et pseudo-relationnelles présentes dans une variété de sources d’enquêtes documentaires. Le passage de ces sources aux « données » relationnelles constitue en effet une opération cruciale au cours de laquelle se joue la qualité des analyses de réseaux subséquentes : d’expérience, il apparaît que ces dernières sont d’autant plus robustes qu’elles se fondent directement et explicitement sur les relations dont l’analyse approfondie a préalablement établi la pertinence locale (relativement à la source) et la signification transversale (relativement au corpus de sources). Suivant cette perspective, nous avons consacré deux séances aux formalisations intermédiaires que représentent les différentes structures ou schémas relationnels des grandes bases de données. Maurizio Gribaudi et Pascal Cristofoli (CRH-LDH) d’une part, Élisabeth Mornet et Hélène Millet (Université Paris-I-LAMOP) de l’autre, nous ont présenté leurs expériences relativement à l’analyse configurationnelle et prosopographique d’enquêtes portant sur l’administration de l’hygiène publique au XIXe pour les premiers (« Croisement des sources et analyses configuration-nelles »), sur les élites médiévales pour les secondes (« De la source à la donnée : l’expérience des médiévistes »). Dans l’un et l’autre cas, il a été montré par le menu que la qualité des bases de données historiques s’enracine dans leur capacité à croiser des sources éparses et à procéder, par rapprochements successifs, à des identifications individuelles ou collectives cohérentes. Rarement envisagées dans toutes leurs extensions et implications – notamment en matière d’analyses quantitatives –, la description de ces micro-opérations sur les sources des bases de données nous ont permis de conclure sur leur nécessaire réévaluation dans le cadre des analyses de réseaux qui aujourd’hui se multiplient.

3Les deux séances suivantes ont été consacrées au développement de la social network analysis envisagée comme la version dominante de l’analyse des données relationnelles. Rapidement esquissée, l’histoire critique de l’analyse structurale a permis d’introduire aux principaux concepts et notions mis en œuvre par ce vaste courant de recherche dont la cohérence repose en partie sur le partage d’un nombre restreint de procédures d’analyse automatiques et statistiques. En organisant une séance sur les questions de mesure et de visualisation des réseaux, il a été possible d’aborder directement ces notions (notamment celles de centralité et d’intermédiarité) sous leur aspect instrumental et de sensibiliser les auditeurs à la double lecture graphique et statistique des réseaux. Ainsi préparés, nous avons pu accueillir une série d’exposés sur des recherches en cours ou abouties mobilisant les dits outils. La commande, outre la présentation substantielle du cadre et des résultats de recherche, était de décrire tout particulièrement les opérations relatives à la constitution de données relationnelles par voie d’enquête. Nous avons ainsi accueilli les doctorants et jeunes chercheurs suivants : Florence Maillochon (CNRS-Lasmas) : « Les réseaux dans le mariage : séparation des relations des époux, communauté universelle ou réduite aux acquêts ? » ; Nathalie del Vecchio (Université Paris-II-Largepa) : « Les réseaux d’administrateurs et de dirigeants des grandes entreprises françaises » ; Thomas David, Martin Lupoid et Gerhard Schnyder (Université de Lausanne-IHES) : « Le réseau des firmes suisses (1910-1938) » ; Olivier Godechot et Nicolas Mariot (ENS/EHESS-LSS) : « Les deux formes du capital social. – Structure relationnelle des jurys de thèse et recrutement en science politique ».

4Discutés avec le concours d’Alain Delissen et de Jean-Louis Fabiani (EHESS), cette série d’exposés nous a montré que les types d’analyses de réseaux mis en œuvre sont étroitement commandés, sinon bornés, par la structure relationnelle de leurs données. Comme l’ont souligné les intervenants, des études plus compréhensives, l’enrichissement des données – notamment par le croisement des sources –, permettent seules de donner corps à des schémas de relations généralement sur-interprétés.

Hervé Le Bras, directeur d’études et Jacques Lévy, professeur à l’IEP de Paris

L’urbain : ville et urbanité

5Compte rendu non communiqué.

France Guérin-Pace, chargée de recherche à l’INED

Méthodes d’observation : de l’individu aux populations

6Compte rendu non communiqué.

Florence Maillochon, chargée de recherche au CNRS

Description des liens du mariage dans les cérémonies contemporaines : des réseaux, des images

7Compte rendu non communiqué.

Élisabeth Zucker, délégation interministérielle à la Ville avec Luc Faraldi, chargé de cours à l’Université Paris-VIII

8Compte rendu non communiqué.

Zacarías Moutoukias, maître de conférences à l’Université Paris-VII

De l’analyse des réseaux à l’étude des acteurs : histoire économique et institutions politiques en Amérique espagnole (XVIIe-XIXe siècle)

9Compte rendu non communiqué.

Marie-Carmen Smyrnelis, ingénieur de recherche
Isik Tamdogan, chargée de recherche au CNRS

Analyser le social à partir de l’individu et des réseaux relationnels en histoire

10Compte rendu non communiqué.

Anne Varet-Vitu, ingénieur d’études au CNRS et Françoise Pirot, ingénieur de recherche au CNRS

Représentation de l’espace et cartographie

11Compte rendu non communiqué.

Sylvie Aprile, maître de conférences à l’Université de Tours et Louis Hincker, docteur en histoire

Écrire et lire le XIXe siècle

12Compte rendu non communiqué.

Matthieu Latapy, chargé de recherche au CNRS et Christophe Prieur, maître de conférences à l’Université Paris-VII

Analyse de grands graphes et réseaux sociaux

13Compte rendu non communiqué.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Baciocchi, Pascal Cristofoli, Hervé Le Bras, Jacques Lévy, France Guérin-Pace, Florence Maillochon, Élisabeth Zucker, Luc Faraldi, Zacarias Moutoukias, Marie-Carmen Smyrnelis, Işik Tamdoğan, Anne Varet-Vitu, Françoise Pirot, Sylvie Aprile, Matthieu Latapy, Christophe Prieur, Arnaud Bringé, Bénédicte Garnier et Louis Hincker, « Filière « Histoire sociale et démographique » », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 575-577.

Référence électronique

Stéphane Baciocchi, Pascal Cristofoli, Hervé Le Bras, Jacques Lévy, France Guérin-Pace, Florence Maillochon, Élisabeth Zucker, Luc Faraldi, Zacarias Moutoukias, Marie-Carmen Smyrnelis, Işik Tamdoğan, Anne Varet-Vitu, Françoise Pirot, Sylvie Aprile, Matthieu Latapy, Christophe Prieur, Arnaud Bringé, Bénédicte Garnier et Louis Hincker, « Filière « Histoire sociale et démographique » », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 27 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17760

Haut de page

Auteurs

Stéphane Baciocchi

Articles du même auteur

Pascal Cristofoli

Articles du même auteur

Hervé Le Bras

Articles du même auteur

Jacques Lévy

Articles du même auteur

France Guérin-Pace

Articles du même auteur

Florence Maillochon

Articles du même auteur

Élisabeth Zucker

Luc Faraldi

Articles du même auteur

Zacarias Moutoukias

Articles du même auteur

Marie-Carmen Smyrnelis

Articles du même auteur

Işik Tamdoğan

Articles du même auteur

Anne Varet-Vitu

Articles du même auteur

Françoise Pirot

Articles du même auteur

Sylvie Aprile

Matthieu Latapy

Christophe Prieur

Articles du même auteur

Arnaud Bringé

Articles du même auteur

Bénédicte Garnier

Articles du même auteur

Louis Hincker

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals