Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations des Amériques

Sexe et genre dans la pratique et la théorie de l’art contemporain américain : une approche critique

Elvan Zabunyan
p. 605-606

Texte intégral

Elvan Zabunyan, maître de conférences à l’Université Rennes-II

1Dans la continuité de l’enseignement proposé en 2003-2004, cette année a été l’occasion d’approfondir certains points n’ayant pas été évoqués lors des premiers séminaires. L’analyse des théories et des pratiques artistiques féministes a été, dans un premier temps, pensé au regard des transitions et des ruptures visibles au sein du mouvement féministe entre la fin des années 1960 et le début des années 1970. L’étude précise de deux livres best-sellers Dialectics of Sex de Shulamith Firestone et Sisterhood is Powerful de Robin Morgan, tous deux parus aux États-Unis en 1970 a permis de saisir leur influence sur les artistes contemporains qui ont dès lors commencé à inscrire une réflexion clairement liée à l’Idéologie féministe à partir de cette période.

2L’exemple artistique développé pour appuyer cette réflexion a été celui d’Yvonne Rainer qui évoque l’importance des théories féministes sur son travail plastique, performatif et filmique. Elle souligne la façon dont ces théories ont transformé ses paramètres de création.

3L’idée est de savoir comment une forme d’expression peut se transformer par l’usage d’un nouveau médium. Il est évident que les artistes contemporains utilisent souvent plusieurs médiums de représentation mais là, Rainer, alors qu’elle travaille la performance, forme d’expression très largement répandue au sein des pratiques artistiques féministes au début des années 1970, l’abandonne pour passer au film. Ce dernier est peut-être justement le médium idéal qui permet de penser de façon très frontale la notion même de représentation tout en ouvrant vers un champ de recherche que l’on définit par « politics of representation » dans le vocabulaire anglo-américain.

4Ce sont ces « politiques de la représentation » qui permettent aussi de considérer le lien étroit entre les théories, les pratiques féministes et la pensée postmoderne qui se développe dans le champ de l’art contemporain dès la fin des années 1970.

5Ainsi, suite à l’étude des rapports entre le féminisme radical et les pratiques artistiques des années 1970, suivant une méthodologie similaire, c’est le lien entre les théories et les pratiques postmodernes qui ont été lues sous l’autorité du mouvement féministe. Les analyses se sont notamment appuyées sur des œuvres Importantes créées par des femmes dans les années 1980, les exemples privilégiés ont été Louise Lawler et Silvia Kolbowski, toutes deux inscrites à leur manière au sein d’une réflexion particulièrement précise des paradigmes de la représentation s’appuyant sur l’art conceptuel et la photographie.

6Le troisième volet des enseignements a porté sur une autre étude comparative entre les pratiques féministes et les théories postcoloniales. Ces dernières qui occupent une place de plus en plus prépondérante dans le monde intellectuel et universitaire anglo-américain ont servi de base d’analyse. Elles ont ainsi permis de souligner à travers l’œuvre filmique et théorique de Trinh T. Minh-ha, fameuse cinéaste et écrivaine enseignant les « Films and Women Studies » à l’Université de Berkeley, l’importance d’une forme contemporaine de féminisme qui se pense au-delà de la société occidentale mais qui dans le même temps s’appuie sur une méthodologie empruntée à l’idéologie féministe des années 1960 et 1970. Dans ce contexte, outre l’œuvre de Trinh T. Minh-ha, ont aussi été travaillées lors des séminaires les pratiques artistiques de Theresa Hak Kyung Cha (1951-1982), artiste d’origine coréenne et d’Ana Mendieta (1948-1985), artiste d’origine cubaine, toutes deux ayant vécu la plus grande partie de leur vie aux États-Unis.

7Les points exposés en conclusion de cet enseignement ont permis de construire une analyse inédite des différentes pratiques et théoriques féministes pensées au regard du marxisme, du postmodernisme et du postcolonialisme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elvan Zabunyan, « Sexe et genre dans la pratique et la théorie de l’art contemporain américain : une approche critique », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 605-606.

Référence électronique

Elvan Zabunyan, « Sexe et genre dans la pratique et la théorie de l’art contemporain américain : une approche critique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17795

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals