Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Centre de recherches sur le Japon

Patrick Beillevaire et Guillaume Carré
p. 699-700

Entrées d’index

Centres de recherche :

Centre de recherches sur le Japon
Haut de page

Texte intégral

Patrick Beillevaire, directeur de recherche au CNRS
Guillaume Carré, maître de conférences

Histoire du Japon moderne : permanences et ruptures

1Le Japon semble à présent sorti de la longue période de marasme consécutive à l’éclatement de la bulle spéculative nourrie notamment par la surévaluation du foncier. Un tableau des évolutions du secteur industriel qui se sont fait jour au cours de cette grave crise économique a été dressé par Sébastien Lechevalier (maître de conférences, EHESS) : « Hétérogénéité des firmes et problèmes de coordination : une interprétation de la crise japonaise ». Quatre autres exposés ont traité directement de problèmes importants auxquels est maintenant confrontée la société japonaise : le vieillissement de la population, « Défis sociétaux face à la démographie du Japon » (Samuel Bliman, professeur émérite, Université de Marne-la-Vallée) ; l’accueil d’une immigration de plus en plus nécessaire et nombreuse, mais dont le chiffre global reste cependant encore modeste comparé à l’Europe, « L’école japonaise et la scolarisation des enfants d’immigrants : un défi pour le XXIe siècle » (Christian Galan, maître de conférences, Université Toulouse-II) ; les transformations et usages de l’alliance nippo-américaine dans le contexte des tensions internationales actuelles, « L’évolution de la politique de défense du Japon : les petits pas vers la puissance » (Guibourg Delamotte, doctorante à l’EHESS) ; enfin, les relations du Japon avec la Chine au regard des enjeux économiques que celle-ci représente, « Les investissements japonais en Chine » (François Gipouloux, directeur de recherche, CNRS). L’évolution de l’organisation urbaine, en particulier sous l’angle de la segmentation sociale, a fait l’objet de trois interventions : « History of the suburbanization of Tokyo from Meiji to the present » (Miura Atsushi, lecteur en sociologie, Université Rikkyô, Invité à l’EHESS), « Histoire sociale de la ville d’Ôsaka » et « Statuts sociaux et marginalité à l’époque d’Edo » (Tsukada Takashi, professeur, Université municipale d’Ôsaka, invité à l’EHESS, exposés en japonais, traduits par Guillaume Carré). À travers la présentation des œuvres de deux des écrivains les plus originaux d’Okinawa, Arakawa Akira et Medoruma Shun, Michael Molasky (professeur, Université du Minnesota, invité à l’EHESS) a examiné la façon dont s’exprime le malaise Identitaire dans cette région historiquement distincte de la métropole japonaise et qui demeure injustement vouée à porter la plus grande part du fardeau de la présence militaire américaine dans ce pays : « Problems of Production, Reception, Translation in Modern Okinawan Literature », « Medoruma Shun : The Fiction and Social Criticism of an Okinawan Iconoclast ». Ueda Hirofumi (professeur, Université municipale d’Ôsaka, invité à l’EHESS) a abordé dans une perspective historique les relations de coopération et de concurrence industrielles entre le Japon et les États-Unis : « East met West, West met East : The case of NEC, the first joint venture in Japan ». Jean-Paul Honoré (maître de conférences, Université de Marne-la-Vallée) a présenté ses recherches récentes sur l’Image du Japon dans les médias français, cette fois à propos de la dernière coupe mondiale de football organisée conjointement par le Japon et la Corée : « 2002 : Le Japon selon L’Équipe ». Miura Nobutaka (professeur, Université Chûô) est revenu sur les débats suscités par l’ouvrage de Murakami T., Kumon S., Sato S., Lire Bunmei toshite no ie-shakai (La société de l’ie comme civilisation), un ouvrage paru il y a une vingtaine d’années, à l’époque où le Japon dominait le monde par sa technologie et son commerce, et qui proposait une nouvelle analyse, à prétentions à la fois systémique et historienne, de la singularité de l’organisation sociale japonaise.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Beillevaire et Guillaume Carré, « Centre de recherches sur le Japon », Annuaire de l’EHESS,  | 2006, 699-700.

Référence électronique

Patrick Beillevaire et Guillaume Carré, « Centre de recherches sur le Japon », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2006, mis en ligne le 01 avril 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17920

Haut de page

Auteurs

Patrick Beillevaire

Articles du même auteur

Guillaume Carré

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals