Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Méthodes et techniques des sciences sociales

Socioinformatique

Francis Chateauraynaud et Didier Torny
p. 117-118

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Francis Chateauraynaud, directeur d’études
Didier Torny, chargé de recherche à l’INRA

Concepts et méthodes pour l’analyse des dossiers complexes

1Les premières séances du séminaire ont été consacrées à l’explicitation du cadre théorique dans lequel se développent les outils socioinformatiques. On y a exposé les contraintes posées à la sociologie contemporaine à la fois par la multiplication des dossiers, des acteurs et des arènes, et par la prolifération des sites et des sources numériques. Comment rééquiper le laboratoire sociologique pour aider les chercheurs à affronter cette « nouvelle complexité », redoublée par les transformations récentes du Web ? Le point d’orgue de la première partie du séminaire fut la rencontre avec le logiciel Marlowe, premier sociologue électronique de langue française, venu discuter avec les participants des grands dossiers qu’il suit depuis plusieurs années (l’amiante, le nucléaire, les nanotechnologies, la grippe aviaire, mais aussi le mouvement des intermittents ou celui de « Sauvons la recherche »...). Deux séances ont par ailleurs examiné la formation, l’évolution et l’usage des classes de marqueurs déposées dans le logiciel Prospéro et réutilisées par Marlowe lors de ses enquêtes. Les classes de marqueurs ont également été au centre de l’exposé de Didier Torny et Patrick Trabal sur « le résumé sociologique comme genre littéraire », à partir d’une analyse de trois congrès francophones.

2Plusieurs séances ont permis de discuter avec d’autres chercheurs. Henrique Rodas (Université Paris-X) a présenté ses stratégies interprétatives à travers un corpus portant sur les « transferts de footballeurs » ; Manuel Zacklad (Université technologique de Troyes) est venu parler du « Web socio sémantique » et de l’état des travaux en « ingénierie des connaissances » ; David Pontille (CERTOP-CNRS), a présenté le prolongement de ses travaux sur la signature scientifique et le statut de l’auteur ; Matthieu Latapy (LIAFFA-CNRS) a exposé les principaux modèles mathématiques pour l’analyse des grands réseaux ; Guillaume Ollivier (INRA) a fait le point sur son usage de Prospéro sur les « instruments politiques, institutions et arènes entre Agriculture et Conservation de la nature » ; enfin, la séance de clôture a donné lieu à la confrontation des démarches adoptées dans le cadre d’un travail coopératif sur l’« échiquier politique en transformation », fondé sur le suivi de discours politiques orientés vers l’échéance électorale du printemps 2007.

Publication

  • « Moteurs de (la) recherche et pragmatique de l’enquête. Les sciences sociales face au Web connexionniste », dans L’Historien face à l’ordre informatique, Matériaux pour l’histoire de notre temps, 82 (revue de la BDIC), avril-juin 2006, p. 109-118.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Chateauraynaud et Didier Torny, « Socioinformatique », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 117-118.

Référence électronique

Francis Chateauraynaud et Didier Torny, « Socioinformatique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/17968

Haut de page

Auteurs

Francis Chateauraynaud

Articles du même auteur

Didier Torny

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals