Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques

Dominique Pestre
p. 164-165

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Dominique Pestre, directeur d’études

1Dominique Pestre a donné un cours de master 1, a animé un séminaire pour le master 2 et tenu un séminaire de recherche.

2Le cours fut semestriel. Intitulé « Oublier la science pour penser les sciences », il a consisté à présenter le champ des études sur la science tel qu’il s’est déployé depuis les années 1970. L’approche fut thématique même si elle a suivi un ordre globalement chronologique. Ce cours a permis de tester un ouvrage de présentation que j’ai publié en juin 2006 aux éditions de la Découverte dans la collection Repères sous le titre Introduction aux Science studies.

3Le séminaire de master 2 a été organisé avec David Aubin, Christine Blondel et Fabien Locher. Lui aussi semestriel, il constituait la première édition d’un séminaire dédié à « L’histoire des sciences du monde physique ». En 2005-2006 il a surtout porté sur le XIXe siècle et l’histoire des pratiques astronomiques et météorologiques, entre savoirs, techniques et politique. Outre les séances proposées par les organisateurs, nous avons reçu John Tresch, Université de Chicago, qui a parlé en deux occasions sur l’économie morale des instruments chez Arago, ainsi que Peter Galison, Université Harvard, et Norton Wise, Université de Californie à Los Angeles.

4Le séminaire de recherche est un séminaire mensuel de quatre heures. Il est organisé en collaboration avec Amy Dahan et Jean-Paul Gaudillière. Il portait cette année sur le thème « Science, nature, expertise, démocratie et politique, Retour sur certaines de nos catégories ».

5Ce séminaire se voulait un séminaire réflexif, un séminaire faisant retour sur les évolutions de l’« Étude des sciences » d’une part, du champ « Science, technologie, société de l’autre ». Il visait à « revisiter » un certain nombre d’auteurs et de textes parus au long des trente dernières années, et à comprendre comment de nouvelles catégories ont émergé et en sont venues à devenir des cadres de lecture évidents. Nous ont intéressés cette année quelques notions liées à la pensée de l’expertise et de la nature, de la démocratie et du politique. La dimension critique d’histoire intellectuelle a été première et a visé aussi à comprendre ce qui a disparu, ce qui a été rendu invisible, ce qui a été effacé des questions et possibles réponses.

6Dans un premier temps nous avons en quelque sorte « auditionné » deux personnages clés des études sur les sciences, Bruno Latour et Harry Collins. Le premier à l’occasion de l’exposition « Making Things public ; atmospheres of democracy », présentée à Karlsruhe jusqu’en octobre 2005, et de la sortie de l’énorme catalogue publié par MIT Press sous le même titre ; Harry Collins pour le vingtième anniversaire de la publication de Changing Order (Sage, 1985) et à l’occasion d’un débat très important sur l’expertise et l’espace public, débat initié par lui dans Social Studies of Science (avec des contributions de Sheila Jasanoff, Brian Wynne, etc.). En présence de Pierre Lascoumes, nous avons aussi fait retour sur le livre publié en 2001 par Michel Callon, Pierre Lascoumes et Yannick Barthe (Agir dans un monde incertain, Seuil), un ouvrage qui a été décisif en France sur ces questions.

7Dans les séances suivantes, nous sommes revenus sur trois groupes de sujets : « Théorie de la justice et espace public : Rawls, Habermas et leur postérité » (avec Yves Sintomer et avec Bertrand Guillarme) ; « Environnement, principe de précaution et développement durable : retour sur trois notions nouvelles » (avec Jean-Pierre Dupuy et Philippe Moreau Defarges) ; et « L’idée de nature, de biodiversité et de protection » (avec Raphael Larrère et Catherine Larrère).

8Pour faciliter l’insertion des doctorants dans un séminaire assez difficile par ce qu’il suppose, des séances préparatoires de lecture critique de textes ont été organisées à leur intention.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Pestre, « Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 164-165.

Référence électronique

Dominique Pestre, « Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18017

Haut de page

Auteur

Dominique Pestre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals