Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Afrique

Histoire et anthropologie comparées de la Corne de l’Afrique

Éloi Ficquet
p. 173-174

Texte intégral

Éloi Ficquet, maître de conférences

Se nommer et nommer les autres : ethnonymie croisée des peuples de la Corne de l’Afrique

1Après avoir travaillé sur les niveaux internationaux et régionaux de la notion de frontière dans les États de la Corne de l’Afrique, le séminaire a entrepris cette année d’examiner d’autres contours sociaux : ceux que les groupes ethniques s’attribuent à eux-mêmes et se donnent les uns les autres en se nommant.

2Un stock important de noms est disponible pour désigner les peuples qui se répartissent sur les territoires de la Corne de l’Afrique. Des plus anciennes aux plus actuelles, des plus ciblées aux plus larges, de celles rédigées de l’intérieur des sociétés à celles énonçant des points de vue plus distanciés, les descriptions de cette région ont collecté et mis en circulation une grande quantité de dénominations pour énumérer, dénombrer, classifier, cartographier des groupes sociaux de tailles et de natures hétéroclites. Ce foisonnement d’ethno-nymes dans le registre savant a été nourri par des pratiques sociales d’identification de soi et des autres. Au niveau de chaque groupe cette production onomastique procède d’une constante innovation largement fondée sur des archaïsmes, eux-mêmes puisés dans les matériaux fournis par diverses littératures. Dans ce processus circulaire, les ethnonymes sont déformés par le passage d’une langue à une autre, investis par des connotations reflétant les relations de pouvoir entre sociétés voisines. Pour démêler cet écheveau, les monographies les plus pointues et les opérations de recensement les plus lourdes ont été entreprises, butant sur un seuil irréductible d’indétermination. Ce constat rejoint la démonstration déjà faite par nombre de travaux d’anthropologie sur le fait que la netteté de la catégorie descriptive d’ethnie est forcée par rapport aux réalités plutôt floues et mouvantes auxquelles elle réfère. Nous sommes revenus sur ces débats fondamentaux en prenant pour objet les pratiques de dénomination autonyme et hétéronyme de plusieurs peuples de la Corne de l’Afrique et la multiplicité de leurs usages onomastiques.

3Gérard Prunier est venu présenter son ouvrage : Le Darfour : un génocide ambigu (Table Ronde, 2005). Il a particulièrement mis en évidence la grille des catégorisations ethniques et raciales qui sont sollicitées par les acteurs de ce conflit, tout en retraçant la façon dont ces catégorisations ont pu devenir productrices de rivalités et de haines jusqu’à aboutir à une situation de génocide. Getie Gelaye, lecteur à l’Université de Hambourg, a discerné les façons de formuler l’identité Amara dans diverses situations d’interlocution en langue amharique. Les contours des identités somali ont fait l’objet d’une rencontre en Nuruddin Farah, écrivain somalien de langue anglaise, et François Piguet, chargé de recherche à l’institut universitaire d’études du développement de Genève. Il est ressorti de cette discussion que ces identités ne peuvent être réduites à la seule territorialisation clanique, usuellement employée, mais doivent être pensées dans des spatialisations plus complexes (nomadisme, frontières étatiques, circulations diasporiques). La présentation de travaux d’étudiants a conclu le séminaire. Leila Qashu a rendu compte de ses recherches ethno-musicologiques sur les formes de chants (de guerre, de bétail, de travail) des Oromo-Arsi. Olivier Bondeelle a présenté une étude de linguistique comparative des désignations de l’étranger dans les langues sémitiques éthiopiennes.

Publications

  • « Le marché du livre éthiopien à l’épreuve de la diversité », Politique africaine, 99, 2005, p. 83-96.
  • « Flesh Soaked in Faith : Meat as a marker of the boundary between Christians and Muslims in Ethiopia. » dans Muslim-Christian Encounters in Africa, B.F. Soares (éd.), Leyde, Boston, Brill, 2006, p. 39-56.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éloi Ficquet, « Histoire et anthropologie comparées de la Corne de l’Afrique », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 173-174.

Référence électronique

Éloi Ficquet, « Histoire et anthropologie comparées de la Corne de l’Afrique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18027

Haut de page

Auteur

Éloi Ficquet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals