Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Administrer les « ressources naturelles » XIXe-XXe siècles

Alice Ingold
p. 211-212

Texte intégral

Alice Ingold, maître de conférences

Gouverner/mesurer

1Le séminaire a pris pour objet les notions de « gouvernement des ressources naturelles » et de « gouvernement de la nature ». Selon quelles modalités et quelles temporalités la gestion des ressources a-t-elle été formulée en termes de gouvernement ? Quels sont les acteurs de cette formulation ? Quels rôles ont joué les savoirs, et tout particulièrement les savoirs naturalistes et techniques, dans cette définition ? Ces questions ont été poursuivies à partir de l’étude d’une nébuleuse d’acteurs qui participent tout au long du XIXe siècle à la construction de savoirs sur les eaux (ingénieurs, agronomes, administrateurs, mais aussi juristes, techniciens et hydrauliciens). L’analyse a porté sur les pratiques, familières ou renouvelées, au travers desquelles des savoirs sont produits et s’élaborent dans leur circulation : voyages hydrauliques, enquêtes de terrain, statistique et cartographie, modélisation... L’étude de dossiers d’archives a permis d’observer un processus de structuration de cette nébuleuse, au profit de ses composantes techniciennes, qui captent une position d’expertise en se fondant sur l’affirmation d’une discipline. En interrogeant les usages d’une référence à une nature stable, dont les ingénieurs se font les interprètes neutres et impartiaux, j’ai été amenée à cerner une spécificité de l’expertise portant sur des objets « naturels », qui se déclinent notamment autour des usages spécifiques d’une « autorité de la nature » dans la constitution de savoirs.

2La question de la mesure a occupé une place toute particulière dans l’analyse : comment des savoirs d’État se sont-ils affirmés, par opposition à ce qui est alors défini comme une « culture » hydraulique diffuse, des savoirs « incorporés » dans les pratiques ou « enracinés » dans le territoire ? Comment différents régimes de savoirs sur les eaux ont-ils coexisté ? Cette question m’a conduite à interroger la notion de technologie et les modalités de son appréhension, entre histoire des techniques, histoire des sciences et sociologie des sciences. Je me suis attachée notamment à évaluer la part du droit et des magistratures de l’eau dans cette catégorie de technologie.

3Par ailleurs, j’ai poursuivi les activités du groupe de travail, que je coanime au sein de l’École française de Rome, sur « Droits du sol, modes d’appropriation et conflits d’usage dans le Bassin méditerranéen de l’Antiquité à l’époque contemporaine », qui a pour objectif d’envisager, dans la très longue durée, les formes d’articulation du droit des particuliers et des entités politiques sur le sol. Une première journée (Paris, EHESS, mai 2004) avait été consacrée à la construction des catégories servant à désigner l’espace et aux taxinomies juridiques. Une deuxième journée (Paris, École normale supérieure, mai 2005) interrogeait « Établir la preuve des droits de propriété ». En 2006, j’ai co-organisé une troisième journée d’études sur « Les figures d’“experts”, entre maîtrise du terrain et connaissance de la norme » (Paris, Centre d’histoire et de civilisation de Byzance au Collège de France, mai 2006).

Publication

  • « Naming and mapping national resources in Italy (19th century) : propositions for a history of categorizing “natural resources” », dans Views from the South. Environmental stories from the Mediterranean world (19th-20th centuries), M. Armiero (éd.), Naples, Consiglio Nazionale delle Ricerche (CNR), Istituto di Studi sulle Società del Mediterraneo (ISSM), 2006, p. 51-65.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alice Ingold, « Administrer les « ressources naturelles » XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 211-212.

Référence électronique

Alice Ingold, « Administrer les « ressources naturelles » XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18063

Haut de page

Auteur

Alice Ingold

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals