Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes

Agnès Fine
p. 338-339

Texte intégral

Agnès Fine, directrice d’études

Pères et fils dans le roman américain contemporain

1Poursuivant l’analyse du destin masculin dans l’œuvre du romancier américain Russell Banks, nous avons centré notre attention sur la question du père. Son œuvre est en effet traversée par l’impossible relation entre pères et fils, les fils étant le plus souvent marqués par une violence paternelle qu’ils ne peuvent s’empêcher de reproduire eux-mêmes, quels que soient leurs efforts pour échapper à la répétition.

2Afflictions met en scène le destin tragique de Wade, un homme qui fut victime de la violence de son père, divorcé deux fois d’une femme qu’il a aimée, incapable d’être le bon père qu’il rêve d’être. Le roman s’ouvre sur l’échec de la soirée entre Wade et sa fille lors du week-end d’Halloween où elle est en visite chez lui. C’est le début des dix jours qui font basculer le héros dans la marginalité, jusqu’au moment tragique de sa disparition, dix jours que son frère, le narrateur, tente de reconstituer pas à pas pour essayer d’en comprendre le sens.

3L’analyse détaillée du contenu du roman – l’enfance de Wade et ses relations familiales, l’enfant face à la violence conjugale et à la violence paternelle, son mariage, ses divorces, le recours aux procès pour élargir son droit de garde, la relation avec sa fille lors des visites, sa liaison après son divorce – a servi de fil conducteur à une réflexion anthropologique sur ces divers aspects des relations familiales, étudiés par les sciences sociales en France et aux États-Unis. Certaines scènes du roman, en particulier la scène liminaire de la soirée ratée entre père et fille, nous ont mis sur une piste qui forme la trame de plusieurs romans d’auteurs contemporains (Richard Ford, Richard Russo, Dan Franck) : la difficulté pour les pères divorcés à vivre des relations discontinues avec leurs enfants. La forme romanesque permet d’explorer certains aspects des relations familiales contemporaines que l’anthropologie et la sociologie peinent à appréhender.

4De manière parallèle, nous avons élargi nos réflexions sur la paternité en confrontant les approches des sociologues (F. Hurstel, G. Dulac, C. Castelain-Meunier) et celles des ethnologues. Alors que les premiers s’intéressent au statut paternel et à la place des pères dans l’institution et les relations familiales, les seconds se sont plutôt centrés sur la définition de la paternité et la question de l’ethnocentrisme dans l’analyse de la parenté des sociétés non européennes (voir les débats anthropologiques des années 60-70, Leach/Spiro, et plus récemment Carol Delaney sur le père trobriandais). Cette réflexion comparatiste nous a semblé ouvrir des voies intéressantes quant à la manière d’analyser les nouvelles formes de paternité dans les sociétés contemporaines, dans les familles nées d’insémination avec donneur (voir les analyses de C. Fonseca), et dans certaines configurations homoparentales (F. Tarnovski).

5L’année s’est terminée par une belle rencontre en juin entre les étudiants du séminaire et l’écrivain Russell Banks, Invité à Toulouse par le festival du « Marathon des Mots ». Dans ce cadre, j’ai animé avec Anne-Marie Ricard, une soirée de débats avec le romancier, à la librairie « Ombres Blanches » (« Russell Banks, anthropologie d’une œuvre »).

Publications

  • Avec S. Chaperon, dir., Clio, Histoire, femmes et sociétés, 22, Utopies sexuelles, 2005, 327 p.
  • Avec S. Chaperon, « Éditorial », Clio,.., ibid., p. 5-16.
  • Avec F.-R. Ouellette, « La révolution du nom dans les sociétés occidentales contemporaines », dans Le nom dans les sociétés occidentales contemporaines, A. Fine et F-r. Ouellette (éds), PUM (« Les anthropologiques »), 2005, p. 13-43.
  • Avec A. Martial, « Inceste », dans Le Dictionnaire des sciences humaines, S. Mesure et P. Savidan (éds), PUF, 2006, p. 605-609.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Fine, « Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 338-339.

Référence électronique

Agnès Fine, « Histoire et anthropologie des sexes dans les sociétés européennes », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18173

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals