Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie et économie de l’éducation : nouveaux enjeux, nouveaux acteurs

Jean-Richard Cytermann
p. 436-437

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Jean-Richard Cytermann, professeur associé

1Le séminaire a été essentiellement consacré à différents aspects de l’évaluation des systèmes éducatifs, dans une logique comparative. La première partie s’est attachée à cerner, à partir de différents exemples français et étrangers, la tendance à développer le pilotage ou la gouvernance par les résultats. Dans ce contexte l’interprétation et les limites des indicateurs internationaux et des évaluations internationales sont importantes à analyser mais peuvent fournir des éléments intéressants pour l’appréciation et la définition des politiques éducatives, qu’il s’agisse des enseignements de l’évaluation des mathématiques, de la mesure de l’équité des systèmes éducatifs à travers les évaluations internationales ou de la comparaison des politiques de gestion de ressources humaines dans les différents pays de l’OCDE. Il a paru intéressant dans ce cadre d’étudier quelle conception des politiques éducatives et quel mode d’évaluation se dégageaient à travers les indicateurs et objectifs de la loi organique aux lois de finances (LOLF).

2Dans un contexte de concurrence renforcée entre établissements scolaires, concurrence accentuée par les publications des performances des établissements, nous nous sommes intéressés au jeu des acteurs dans le choix des établissements scolaires, en examinant notamment les problématiques d’évitement de la carte scolaire et de concurrence entre établissements publics et privés.

3La dernière partie du séminaire a été consacrée au secteur de l’enseignement supérieur et aux évolutions importantes auxquelles il est confronté. Il importe, comme le fait l’OCDE, de réfléchir aux scénarios d’évolution dans un contexte de mondialisation et de compétition accrue, au moment où s’esquisse la mise en place d’un espace européen d’enseignement et de recherche avec une tentative de convergence des modes d’évaluation. Les classements ou palmarès internationaux, à l’exemple de celui de Shanghai, présentent des limites méthodologiques importantes mais jouent un rôle symbolique fort et sont en partie à l’origine des tentatives de regroupement des universités en France. Des réformes ont été conduites dans différents pays (Japon, Italie) pour rendre plus efficaces les universités. Avec les particularités du système universitaire français, nous avons regardé quelles étaient les marges de manœuvre et la possibilité de dégager des stratégies d’établissement, pour un président d’université.

Publications

  • « L’architecture de la loi organique relative aux lois de finances (LOEF) dans les domaines de l’éducation et de la recherche : choix politiques ou choix techniques », Revue française d’administration publique, 117, 2006, p. 85-94.
  • « Le coût de l’éducation », Administration et éducation, 1, 2006, p. 13-20.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Richard Cytermann, « Sociologie et économie de l’éducation : nouveaux enjeux, nouveaux acteurs », Annuaire de l’EHESS,  | 2007, 436-437.

Référence électronique

Jean-Richard Cytermann, « Sociologie et économie de l’éducation : nouveaux enjeux, nouveaux acteurs », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2007, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18258

Haut de page

Auteur

Jean-Richard Cytermann

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals