Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Problèmes généraux

Idéologies et formations sociales

Robert Paris et Dominique Spengler
p. 140-141

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Robert Paris, maître de conférences
Dominique Spengler, psychiatre des hôpitaux

Idéologie, imaginaire, inconscient : « Fin de siècle », fin d’un monde ?

1Nous avons commencé par une géographie des inquiétudes et des mouvements qui marquent cette « fin de siècle » en revenant sur l’Europe centrale, Vienne et Budapest essentiellement. La lecture des Souvenirs de Stefan Zweig et l’évocation des figures de Hetzka, Nordau, Herzl, Gumplowicz et Karl Mannheim, nous ont permis de nous interroger sur la théorie des intellectuels sans attaches que propose ce dernier. Les liens méconnus unissant psychanalyse et austro-marxisme nous ont également retenus.

2Dans ce panorama consacré, une absente, toutefois : la Grande-Bretagne, dont l’expansion triomphante contraste avec le déclin des autres empires, suscitant en 1897 l’ouvrage provocateur d’Edmond Demolins, À quoi tient la supériorité des Anglo-Saxons. Mais si l’idéologie victorienne affiche ouvertement optimisme et scientisme – légitimation de l’Empire par le darwinisme social et l’œuvre de Kipling, foi en les indices de Sherlock Holmes, rêves de maîtrise du temps de Wells, projet eugéniste de Galton –, une autre face, du côté de l’imaginaire et de la sensibilité, présente autant de symptômes de crise : persistance, d’Alice à Peter Pan, d’un goût invétéré du merveilleux, utopies critiques de Samuel Butler et de William Morris, crise de l’anglicanisme et conversions au catholicisme, remise en question de l’unité du sujet sous la plume de Stevenson. À quoi s’ajoutent l’esthétique de John Ruskin, la poésie d’Oscar Wilde, la fondation de l’Independant Theater et de l’Irish National Theater, signes qui pourraient invalider l’explication consacrée de l’innovation intellectuelle et artistique par le déclin ou par la crise.

3Nous avons poursuivi par une réflexion sur la crise du naturalisme et du « roman expérimental ». Crise contextuelle d’abord, marquée par le Manifeste des cinq – manifeste « antizoliste » – de 1887, les critiques d’Anatole France, la publication des Essais de psychologie et du Disciple de Bourget. Crise structurale aussi. La relecture de L’Assommoir et la genèse de Germinal ont permis de mettre au jour les limites du naturalisme en regard du réalisme critique d’un Balzac. Soulignant la part de l’a priori et du préjugé dans la représentation que Zola offre des classes subalternes, on s’est interrogé – sans pouvoir résoudre ce mystère – sur sa popularité chez ceux qu’il dépeint aussi mal.

4En marge de cette critique du naturalisme, quelques séances ont été consacrées au roman de Gorki récemment traduit, Une confession, et au mouvement russe des « Constructeurs de Dieu », produit et témoin d’une crise, celle du « marxisme » optimiste et scientiste de Plekhanov et de Lénine. C’était là en effet l’occasion de revenir sur le déclin proclamé du positivisme ou du scientisme et de poser à nouveau la question : cette fin de siècle marque-t-elle effectivement la faillite des « illusions du progrès » ?

5Claudie Weill a présenté son ouvrage Les cosmopolites (Paris, Syllepse, 2004).

Publication

  • Avec C. Weill, « Pèlerins et missionnaires : les militants itinérants », Matériaux pour l’histoire de notre temps, 84 (« L’internationalisme en question(s) »), octobre-décembre 2006, p. 12-17.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Robert Paris et Dominique Spengler, « Idéologies et formations sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 140-141.

Référence électronique

Robert Paris et Dominique Spengler, « Idéologies et formations sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18568

Haut de page

Auteurs

Robert Paris

Articles du même auteur

Dominique Spengler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals